User avatar
Ahenobarbus
Lieutenant
Posts: 110
Joined: Sun Nov 11, 2012 2:50 am
Location: Belgique

Les tribus romaines

Thu Jun 27, 2013 1:01 pm

Les tribus sont une institution archaïque de la Rome antique, qui remonte à la période royale. Elles furent créées pour regrouper les citoyens en fonction de leur domicile urbain ou rural, relation qui devient obsolète sous la double influence de la transmission par héritage paternel de l'appartenance à une tribu et du brassage de la population romaine. Sous la République romaine, elles atteignent le nombre de 35 tribus et elles forment les circonscriptions électorales qui s'expriment lors de la tenue des comices tributes.

Les tribus urbaines

D'après Varron, la ville de Rome ceinte par le mur servien (Murus Servii Tullii) comprenait :

Le Capitole (Capitolium), composé du Capitole proprement dit et de l'Arx ;
L'Aventin (Aventinum), composé du Grand-Aventin (Aventinus Major) et du Petit-Aventin (Aventinus Minor) ;
Le reste de la ville (Reliqua Urbis loca), formant le pomérium (pomoerium).

Le sixième roi de Rome, Servius Tullius, aurait distribué celui-ci en quatre régions (Regiones quattuor) :

La première (prima regio), la Suburana, comprenant le quartier de Subura, la partie de la Velia qui s'incline vers le Forum, la partie du Caelius comprise dans l'enceinte ;
La deuxième (secunda regio), l'Esquiline (Esquilina regio), comprenant l'Esquilin, composé de l'Oppius, du Fagutal et du Cipius ;
La troisième (tertia regio), la Colline (Collina regio), comprenant le Quirinal (Quirinalis mons), composé des monts Salutaire, Mucial et Latiraris, et du Vinimal ;
La quatrième (quatra region), la Palatine (Palatina regio), comprenant le Palatin, composé du Palatin proprement dit, du Germal et de la Velia.

Quatre tribus urbaines (tribus urbanae) à Rome, s'agissant en fait à l'origine de régions qui furent confondus avec les tribus28, remplaçant les trois tribus primitives (Ramnes, Tities, Luceres).

Le nombre des tribus urbaines resta inchangé en dépit des extensions successives de la ville.

Les tribus rustiques

Les tribus rurales (tribus rusticae) sont comme leur nom l'indique situées hors de la ville et représentent les propriétaires ruraux.

L'indication de la création de 26 tribus rustiques par Servius Tullius est une anticipation historique de Fabius Pictor. Si l'on tient compte des indications de création à des dates historiques de 14 tribus rustiques, et en 495 av. J.-C. de la tribu Crustumina autour de la ville de Crustumeria au nord du Latium, on ne peut attribuer à Servius Tullius qu'au plus 16 tribus rustiques. Leurs dénominations ne correspondent pas à des toponymes comme les tribus urbaines ou les tribus d'époque républicaine. Theodor Mommsen estime qu'elles portaient le nom de gentes patriciennes, et correspondaient au domaine privé de ces gentes31. Si l'explication est adéquate pour 10 tribus telles que Aemilia ou Fabia, elle ne fonctionne pas pour les six restantes, Camilia, Galeria, Lemonia, Pollia, Pupinia, Voltinia, à moins de faire l'hypothèse qu'il s'agisse de gentes inconnues parce qu'éteintes au début de la République. Andreas Alföldi propose une théorie plus explicative, en remarquant que la tribu Lemonia tire son appellation du pagus Lemonius près de la porte Capène, donc d'un toponyme. Ces six tribus sont en général aux confins du pœmerium et semblent être dans un cercle d'environ 8 km de rayon. Selon Alföldi, ces six tribus reflèteraient une extension modeste de l'ager romanus antiquus, et seraient les seules datables de l'époque royale, tandis les dix autres nommées d'après des gentes patriciennes auraient été créées dans la première moitié du Ve siècle av. J.-C., période de prépondérance patricienne.

Sous le République et avec la conquête romaine de l'Italie, le nombre des tribus rustiques augmente : il est de vingt-et-un vers 495 av. J.-C. après l'élimination des Tarquins et passe à vingt-cinq en 389 av. J.-C.35, et enfin à trente-et-un en 241 av. J.-C., tandis que celui des tribus urbaines reste stable. Ceci augmente le pouvoir politique des propriétaires ruraux au détriment du peuple habitant à Rome.

[CENTER]
The attachment 130627020438209157.png is no longer available
[/CENTER]

:) Je m'y suis intéressé aux tribus romaines car après tout, les citoyens romains l'indiqués bien dans leur nom, dans la façon de s'identifié. Ils donnaient leur prénom, leur nom, le prénom de leur père, voir de leur grand-père, le nom de la tribu, voir le surnom de leur gens, et où ils vivaient.

Certes, au bout d'un moment, avec l'expension du territoire romain, l'installation de Colonie, l'accord de citoyenneté aux villes, peuples de la péninsule italienne (je ne parle même pas de quand on donnera à tout les hommes libres des territoires entourant la "mare nostrum") ... La référence à la tribu perdit de son importance, surtout que question comices tributes, avec l'installation de la monarchie impériale, cela n'avait plus aucun sens.
Attachments
130627020438209157.png

Return to “AJE History club / Discussions historiques sur les Romains”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 0 guests