User avatar
rominet
Sergeant
Posts: 96
Joined: Mon Sep 22, 2014 10:22 pm

Et si rome n'etait pas eternelle (han:tor)

Wed Oct 01, 2014 1:36 pm

Hi everybody

i will begin an AAR with the scenario -219 Punic war of the extention Hannibal: Terror of Rome.
This is on vanilla game, no mod for moment, not yet.


Sval06 is playing Carthage and me, Roma, of course.

We have chosen a Tribun level for AI (which is perhaps a quite important parameter), with medium activation and detection bonus.


Now, i am very sorry for no french people because this AAR is in french (as it was published first on french forums) but there are many screens.

User avatar
rominet
Sergeant
Posts: 96
Joined: Mon Sep 22, 2014 10:22 pm

Wed Oct 01, 2014 1:39 pm

Février -219

L'hiver approche doucement de sa fin.
Les jours sombrent semblent s'éloigner et pourtant, de l'autre coté de la grande Bleue, d'Espagne et d'Afrique, un ennemi redoutable pourrait surgir et tout compromettre.
Il y a quelque chose dans l'air.


La (encore) jeune république romaine sort tout juste de 2 guerres éprouvantes.

Il y a 10 ans maintenant, Rome intervenait contre l'Illyrie de la reine Teuta pour mettre fin à l'incessante piraterie en mer Adriatique.
Finalement, avec l'aide de Démétrios de Pharos qui trahit sa reine à notre profit, Rome l'emportait et s'implantait sérieusement en Epirus.

Puis vint quelques années plus tard la guerre contre les tribus gauloises du nord de l'Italie; ces Taurini, Boiens, Gaesates ou Insubres, tous plus agités et rebelles les uns que les autres que Rome vainquit toutefois mais sans parvenir à leur adhésion franche.

Bref, la situation est instable quoique relativement paisible.



Mais en ce mois de février, coup de théâtre!
Le sénat vient d'apprendre que Démétrios de Pharos, fidèle à son habitude, nous a trahit à notre tour et s'est rapproché de la Macédoine.
Ce scélérat doit être puni.

La 2ième armée consulaire (consul Paullus, 2 légions, 2 alae) en stationnement actuel à Brundisium reçoit l'ordre d'aller s'emparer de Pharos, de l'autre coté de l'Adriatique.


Paullus temporise; ben, oui, c'est l'hiver, l'Adriatique est agitée, il ne faudrait pas être pris dans une tempête.

Pour éviter des dégâts importants, Paullus décide de porter sa base d'opération au nord de l'Italie où les opérations maritimes seront plus sûres*, soit Ariminium ou Sena Gallica et d'y aller par la terre.
Quant à la flotte stationnée elle aussi à Brindisium et Tarentum, elle attendra au moins le début du printemps pour appareiller, les risques seront moindres alors.
Et tant pis pour le retard.

Image







* En jouant contre l'IA, j'ai remarqué que, si l'occurence des tempêtes est bien un phénomène aléatoire, leur lieu, pas du tout.
En gros, les tempêtes, lorsqu'elles apparaissent, le font toujours à peu près aux mêmes endroits (ce qui est un peu curieux) soit du coté de Brundisium, autour de la Sicile, entre Corse et Sardaigne et dans le secteur de Massilia et d'Emporae, ... .
Donc pour les opérations vers Pharos, si la flotte opère des ports du nord de l'Italie, la probabilité de tomber sur une tempête est tout simplement nulle.
Le seul hic, c'est que mes bateaux se trouvent au départ à Brindisium et Tarentum et qu'il va bien falloir traverser au moins une fois la zone maritime de Brundisium pour atteindre le nord.
Je précise que les effets d'une tempête peuvent être catastrophiques aussi bien pour les bateaux que pour les troupes transportées.
Ainsi, en ordonnant à la 2ième armée consulaire de marcher vers le nord plutôt que d'embarquer, je la préserve (au moins elle) d'un désastre éventuel.
Mes bateaux, par contre, n'ont pas de pieds pour marcher.

User avatar
Lynxyonok
General
Posts: 564
Joined: Sat Aug 30, 2014 11:16 pm

Wed Oct 01, 2014 4:32 pm

Well as long as there are many screens ;)

User avatar
rominet
Sergeant
Posts: 96
Joined: Mon Sep 22, 2014 10:22 pm

Wed Oct 01, 2014 7:20 pm

Mars -219

La décision de différer l'appareillage des flottes du sud a été sage.
En effet, le climat en mer Adriatique de ce mois de mars a été épouvantable.
Non seulement, il pleut mais des tempêtes se sont déchainées au large de Brundisium.

Une flotte pirate, aperçue mi-mars en province maritime de Sinus Canusicus (j'ai pas dit "sinus cosinus"), au large de la province de Tarentum, a été prise dans la tempête et a subi de lourdes pertes (la puissance navale pirate a chuté de 27 à 16 entre les 2 tours).

Et comme les prévisions météo pour avril ne sont pas meilleures, on va rester chaudement au port un mois de plus.

Quant à l'armée consulaire de Paullus, elle devrait arriver à Ariminium (préférée finalement à Sena Gallica car son port est plus grand et est plus proche de Pharos) d'ici 2 semaines environ.
Elle aura tout le temps de s'y reposer.

Image


Une bonne nouvelle cependant:
pour mieux lutter contre nos ennemis, notre fidèle allié, le roi Hiero de Syracuse nous envoie quelques troupes à Rome: des mercenaires hoplites, des archers syracusiens et des chariots de ravitaillement*.


Mais c'est d'Espagne que nous viennent des nouvelles bien inquiétantes**.
En effet, Saguntum, cité alliée de Rome, faisant un peu office de sentinelle dans cette région, subit un siège des forces carthaginoises.

Image

En d'autres termes, les carthaginois sont probablement en train de violer les traités.
Une enquête du sénat est immédiatement diligentée vers l'Espagne.





* Je ne vais hélas pas construire grand chose en forces syracusiennes car celles-ci s'évaporent brusquement au moment de la mort de Hiero d'ici 3, 4, ou 5 ans, je ne sais plus exactement. Seuls les mercenaires resteront et d'ici là, j'aurai utilisé les chariots pour construire un dépôt.
Je trouve d'ailleurs cet event de disparition un peu dommage. J'aurai préféré une disparition des remplacements syracusiens.
Ainsi, les troupes syracusiennes déjà construites finiraient par disparaitre d'elles mêmes.

** Bien inquiétantes, en fait, oui et non.
Car je dois bien le reconnaitre, ma hantise, c'est de voir une armée carthaginoise débarquer direct sur Rome qui est, comme dans ma partie "Rome ne s'est pas faite en un jour", le seul centre de recrutement des légions.
On va me répondre que je dispose (du moins actuellement) d'une énorme supériorité navale sur Carthage, ce qui est vrai (6 contre 1).
Mais dans ce jeu, la supériorité navale sert essentiellement à 3 choses:
1: faire des blocus
2: empêcher les blocus
3: faire du transport maritime.
Dans ces 3 domaines, je suis actuellement imbattable ou presque.
Par contre, empêcher l'adversaire de faire un débarquement surprise n'importe où sur la carte, c'est une autre histoire.
Rien que pour protéger Rome, il faudrait 2 flottes et on ne peut même pas les laisser en permanence à la mer à cause de l'attrition mais surtout de la perte de cohésion.
Heureusement, il y a quand même quelques goulets d'étranglement.

Bref, toute troupe carthaginoise occupée à se balader sur la carte, n'est pas à bord de transports à destination de Rome.



Remarque pour les concepteurs du jeu:
il y a une bizarrerie sur la carte quand on sélectionne le filtre "loyauté".
La province de Narnia (au nord de Rome) n'a aucune loyauté; probablement un coup de la maléfique sorcière blanche!

Image


Lynxyonok wrote:Well as long as there are many screens ;)

There will be.

User avatar
rominet
Sergeant
Posts: 96
Joined: Mon Sep 22, 2014 10:22 pm

Thu Oct 02, 2014 4:11 pm

Avril -219

Les 2 armées (IIe armée consulaire; contingent syracusien) sont arrivées à Ariminium. Il va être temps de se lancer d'autant que le beau temps est enfin arrivé en Adriatique (ce qui ne garantit nullement qu'il n'y aura pas de tempête au large de Brundisium mais les tempêtes estivales sont probablement moins meurtrières que les hivernales).

Les flottes de Brundisium et Tarentum reçoivent donc l'ordre d'appareiller pour le nord.
Elle rencontreront probablement la petite flotte pirate qui bloque le passage au nord de Brundisium.

Image


En Espagne, Saguntum résiste mais la province a été pillée.

User avatar
rominet
Sergeant
Posts: 96
Joined: Mon Sep 22, 2014 10:22 pm

Thu Oct 02, 2014 9:08 pm

Mai -219

Par un temps absolument magnifique (les sacrifices offerts à Neptune m'ont coûté cher!), les navires romains appareillent de Brundisium et Tarentum.
Le 3 mai, la flotte rencontre la vingtaine de galères pirates survivantes et en envoie 15 par le fond sans aucune perte (nous gagnons 1 pt de moral) puis elle reprend son chemin.

Image


Le 21 mai, après un voyage sans histoire, la totalité de la flotte romaine de l'Adriatique mouille dans le port d'Ariminium.
Elle est alors divisiée en 2 escadres et les embarquements peuvent commencer.

La IIe armée consulaire (Paullus, légions III et IV, Alea III et IV, 6 Impedimenta*) embarque dans l'escadre la plus importante (Roma Classis): direction la province maritime de Pharus Insula.
La flotte devrait mettre une dizaine de jours pour arriver au large de Pharos.

Image


Quant au contingent syracuso-mercenaire, il est commandé par Sextus Pomponius et embarque dans la plus petite escadre (Tarentum Classis).
Il devra débarquer et s'emparer de Issa, située au nord-ouest de Pharos.

Image

Les prévisions météo sont bonnes, tout devrait aller pour le mieux.




Très loin, à l'ouest, Saguntum toujours assiégée résiste mais ses réserves en vivres diminuent.




* Impedimenta = chariots de ravitaillement

User avatar
Franciscus
Posts: 4564
Joined: Fri Apr 20, 2007 8:31 pm
Location: Portugal

Thu Oct 02, 2014 11:52 pm

rominet wrote:

Remarque pour les concepteurs du jeu:
il y a une bizarrerie sur la carte quand on sélectionne le filtre "loyauté".
La province de Narnia (au nord de Rome) n'a aucune loyauté; probablement un coup de la maléfique sorcière blanche!

Image



There will be.


Yes, Narnia loyalty at the beginning was an oversight (not just in this scenario.

Fixed.

Thanks
[SIGPIC][/SIGPIC]

User avatar
rominet
Sergeant
Posts: 96
Joined: Mon Sep 22, 2014 10:22 pm

Fri Oct 03, 2014 6:28 am

Juin -219

La flotte appareille d'Ariminium en 2 escadres: direction la province maritime de Pharus Insula, au large de Pharos et Issa.

La Roma Classis (qui transporte l'armée consulaire de Paullus) a pour ordre d'attaquer tout vaisseau ennemi rencontré.
La Tarentum Classis (plus petite, qui transporte la petite armée syracuso-mercenaire de Sextus Pomponius) doit rester plus discrète.

Il fait beau et doux, le voyage se déroule sans accrocs.

Le 9 juin, ça y est, la côte dalmate est en vue et les débarquements peuvent commencer.

Ce que les romains ignorent à ce moment là, c'est qu'une petite flotte de 10 galères pirates d'origine balkanique se trouve non loin d'eux et se rapproche tandis qu'une seconde escadre tente d'atteindre le port de Pharos.

3 jours plus tard, les romains apprennent la nouvelle et la Roma Classis, avec ses lourdes et puissantes quinquérèmes se prépare au combat.

Image


Le lendemain, la bataille a lieu mais les romains ont monté une embuscade aux vaisseaux pirates et effectuent une vraie démonstration de puissance.
6 galères pirates sont détruites au feu tandis que 4 autres sont capturées et détruites.

Image

Les débarquements n'ont absolument pas été gênés par cette intervention.

Quant à la seconde escadre ennemie, il semblerait qu'elle ait réussi à se réfugier dans le port de Pharos.


Le 15 juin, les 2 opérations de débarquements sont terminées et le siège de Pharos (hors de portée d'un assaut pour l'instant) et d'Issa peuvent commencer.
En même temps, la flotte effectue le blocus naval des 2 cités ennemies.

La Roma Classis (légèrement désorganisée par le voyage et la bataille) se scinde en 2: l'un des morceaux se prépare à repartir vers Ariminium pour aller chercher du ravitaillement supplémentaire; le second morceau reste en Pharus Insula pour l'instant avec la Tarentum Classis: rien ne doit sortir de ou entrer à Pharos et Issa.

Image



Au même moment, les habitants de Saguntum commencent à manger les rats et les chats (Ah non, pas les chats, Rome a interdit strictement de toucher au moindre chat
!!).


Un message très officiel du sénat de Rome est d'ailleurs parvenu aux assiégeants carthaginois de Saguntum:
"Bandes de macaques puniques, ou bien vous vous tirez fissa de la province de nos potes de Saguntum ou bien on vous fume la tronche*"


Message suivi beaucoup plus discrètement d'ailleurs par une missive personnelle, directe et très officieuse de Rominius à Hannisval:
"Surtout, n'obéis pas à ces vieux gâteux et libidineux du sénat sinon on va se faire chier comme des rats morts pendant encore 220 tours!"





Un mot maintenant des décisions provinciales (mode décision): il y en a un paquet mais bien sûr, toutes ne sont pas applicables à chaque province car des tas de conditions doivent être remplies pour pouvoir les effectuer.

Dès le premier tour, mon adversaire (Sval06, mieux connu sous le pseudo de Hannisval) et moi avons lancé des marchants dans des provinces adverses.
5 coté punique, 4 coté romain: chaque marchant rapporte 5 (milliers de) denarii par tour et ne coûte rien; pourquoi s'en priver.
Les marchands durent tant que la province reste à l'adversaire ce qui peut donner un certain renseignement sur les non-intentions de l'ennemi.
De mon coté, j'ai visé surtout les ports du nord-ouest de l'Afrique (qu'est ce que j'irai faire si loin?).
Hannisval, lui, a visé la Sardaigne (bon) et aussi, Massilia, Emporiae (un peu au sud-ouest de la ville phocéenne) et un village barbare au nord des Pyrénées.
Je dois dire que je suis plutôt satisfait car Massilia et encore plus Emporiae pourraient m'être très utiles plus tard.

Image

Au tour suivant, j'ai lancé des comptoirs.
Les comptoirs ne peuvent être lancés que là où il y a déjà des marchants, fournissent 25 (milliers de) denarii au bout de 6 tours et (contrairement à ce qui écrit dans l'info-bulle), il n'y a pas de risque d'échec.
Par contre, il y a un coût: 5 PV (points de victoire; ce n'est pas rien) et un petit développement supplémentaire de la province, donc à terme un très léger accroissement de revenus et de ravitaillement (je crois?) que l'ennemi récolte 1 fois par an. C'est donc une décision qu'on ne prend pas tout à fait à la légère.
Mais j'ai lancé 3 comptoirs au nord-ouest de l'Afrique car j'ai besoin d'argent et je ne manque pas de PV pour l'instant.

Toutefois, ce tour-ci, Hannisval en a lancé 2 à son tour et devinez où, Massilia et Emporiae.
Ceci me conforte donc dans l'opinion qu'il ne s'en prendra peut être pas à ces cités plus tard (encore que).

Image

Venons-en maintenant à la subversion.
La subversion coûte 3 PE (points d'engagements), c'est tout; j'en récolte 4 (peut être même plus) par tour donc j'aurais pu en faire au moins une ou 2 depuis le début de la partie.
Mais non, j'ai préféré me retenir car je ne voulais pas donner de mauvaises idées à mon adversaire.
Et voici pourquoi: la subversion, quand elle réussit (la probabilité d'échec est toutefois relativement élevée et il me semble, d'autant plus élevée que la cité est importante), va faire baisser la loyauté du camp visé au profit de celui qui fait la tentative de subversion (logique, non?).
Alors, évidemment, plus une province contrôlée par A devient loyale à B, plus les chances de révolte augmentent mais pour moi, le pire n'est pas là.
Non, le pire, c'est que dès que la loyauté de B atteint et dépasse 51%, le niveau de détection pour B passe de 0 (brouillard complet) à 2 et pour toutes les provinces terrestres adjacentes, ça passe à 1; bref, on a des espions en plein territoire ennemi.
Vous comprenez pourquoi je ne voulais pas tenter mon adversaire dans ce domaine.

Et bien manifestement, le misérable, le pitoyable, que dis-je, le pathétique Hannisval n'a pas besoin de moi pour avoir des idées; il vient de lancer une tentative de subversion sur Placentia, en plein milieu de la Gaule-Cisalpine, la principale base logistique romaine du coin!!!
(En même temps, comme je l'ai déjà souligné auparavant, à moins que ce ne soit un leurre, cela semble renforcer l'idée que Carthage s'intéresse bien à la Gaule-Cisalpine et non à Rome directement ce qui n'est pas sans me soulager).

Image

Notez que je crois (sous réserve) que Carthage a 5 possibilités de subversion simultanées (encore faut-il avoir suffisamment de PE) et Rome, 2 seulement.
En légère contrepartie, Rome dispose d'1 Pax Romana qui fait un peu le travail inverse mais à un rythme moindre.


Bref, plus aucun complexe coté romain, nous allons faire 1 tentative de subversion chez eux:
du coté de Carthage

Image

et au tour suivant, ça sera du coté de Carthago Nova.
Mais c'est lui qui a commencé, na!!




* Les termes, choisis soigneusement, peuvent paraitre bien peu diplomatiques mais ils ont le mérite de provenir tout droit du coeur.








Franciscus wrote:Yes, Narnia loyalty at the beginning was an oversight (not just in this scenario.

Fixed.

Thanks

Ok.
And about storms, will you do something?

I think they are too lethal (half of fleet and army on board destroyed per storm crossed), which tends to inhibit any naval movement. I can understand for winter storms, but summer's one????!!!!!

In the other hand, they always take place in the same locations as i explained it earlier in this AAR. Strange!

User avatar
Franciscus
Posts: 4564
Joined: Fri Apr 20, 2007 8:31 pm
Location: Portugal

Fri Oct 03, 2014 7:48 am

Storms ?

Not my Department - PhilThib may give some input, if you ask.
Anyhow, the system, although not a perfect simulation works reasonably well IMHO and adds a further layer to the game. Storms can (and were) terrible to small and not very seaworthy ships like the (tri)remes of that age.

Regards
[SIGPIC][/SIGPIC]

User avatar
rominet
Sergeant
Posts: 96
Joined: Mon Sep 22, 2014 10:22 pm

Fri Oct 03, 2014 5:50 pm

Juillet -219

Les choses se passent plutôt bien en Illyrie: en effet, l'armée de Paullus a déjà effectué une brèche dans les murs de Pharos ce qui autorise un assaut direct (à moins que les
défenseurs ne parviennent à la combler durant le prochain tour).

Mais Paullus est ennuyé car il est évident qu'après seulement 1 mois de siège, la garnison de Démétrios de Pharos n'est pas très affaiblie et l'assaut risque d'être coûteux.

Pour éviter qu'on ne le critique plus tard sur son manque d'opportuniste, Paullus décide cependant de tenter sa chance mais par un assaut mesuré.
Si ça tourne mal, on arrêtera et on attendra un peu.

Pendant ce temps, la flotte effectue les premières rotations des Impedimenta*, 2 d'entre eux (sur les 6) étant déjà presque vides tandis que d'Ariminium, 2 autres (pleins)
vont partir.

Par contre, en Spalatum, Pomponius décide d'un assaut soutenu immédiatement car le rapport de force lui est largement plus favorable qu'à Pharos.

Image



A Rome, les préparatifs pour une guerre contre Carthage commencent à se mettre en place.

La Ie armée consulaire (consul Sallinator, 2 légions, 2 Alae) vient d'être mise en branle et va être envoyée vers le nord.
Elle sera suivie de peu d'une petite troupe syracusienne qui vient de débarquer à Ostia de la Sicilia Classis, l'escadre navale de Sicile, activée il y a 2 mois maintenant en réponse à l'agression carthaginoise de Saguntum.

On notera également que la province de Placentia fait l'objet d'une 2ième tentative de subversion, cela se précise.

Image


En réplique, nous faisons 2 tentatives de subversion:
du coté de Carthage (celle du mois précédent ayant échoué) et du coté de Carthago Nova.

Image


A Saguntum, c'est le début de la famine!
5 mois que ce siège dure et la ville tient toujours, c'est merveilleux.

User avatar
rominet
Sergeant
Posts: 96
Joined: Mon Sep 22, 2014 10:22 pm

Sat Oct 04, 2014 8:53 am

Août -219

"Par Jupiter" s'écrie en lui-même le consul Paullus, "ces maudits rebelles illyriens ont réussi à colmater leur brèche".

Et de fait, aucun assaut n'a pu être lancé.
Au moins Paullus n'a-t-il rien à se reprocher, il a essayé.
Il va falloir attendre.

Heureusement, les nouvelles ne sont pas mauvaises.
Il y a du ravitaillement en approche par la mer et Sextus Pomponius a parfaitement réussi son assaut: Issa est à nous même si la palissade a été détruite (mais on peut la reconstruire avec un peu d'argent).

Image


L'argent, justement, ça commence à manquer.
Alors, hop, on est des romains donc, on veut des esclaves.
Les habitants d'Issa sont pas contents? On s'en fout, de toute façon, ils nous détestent déjà, alors là au moins, ils auront une bonne raison.
Bon, ça nous coûte quand même 20 PV cette affaire mais les 100 (milliers de) denarii en valent la peine.

Image

Et pendant qu'on y est, on va aussi faire des représailles dans la province d'à coté, en Pasinum. Ca nous fera aussi des sous et un peu de moral et 5 PV en moins.

Image



A Rome, on ne peut que se féliciter de l'incroyable résistance de Saguntum.
Presque 6 mois que la place, coupée de toute source de ravitaillement, tient.
Et l'été se termine.

User avatar
rominet
Sergeant
Posts: 96
Joined: Mon Sep 22, 2014 10:22 pm

Sat Oct 04, 2014 9:43 pm

Septembre -219

Les rentrées d'argent sont importantes ce tour-ci.

Déjà, on a les 4 marchands qui fournissent 4x5=20 denarii par tour (je continue de parler en milliers de).
S'y ajoute les 3 comptoirs que je vais relancer immédiatement au prix de 15 PV, ce qui donne 3x25=75 denarii.
Plus les 100 denarii provenant de la vente des esclaves de Spalatum.
Et enfin, la tentative (réussie) de représailles en Pasinum = 25 denarii (+ 1 pt de moral),
soit au total, 220 denarii.


Pendant ce temps là, en dépit des prévisions plusieuves pour octobre, le siège de Pharos continue.
Et les convois maritimes de ravitaillement en provenance d'Italie se succèdent.

Image


La Ire armée consulaire de Sallinator est arrivé en Placentia; les tentatives de subversion carthaginoises semblent avoir échoué.

Image


Contre toute attente, Saguntum tient toujours, c'est incroyable.

Mais la situation est tellement désespérée que l'on doit s'attendre à la chute de la ville d'un jour à l'autre.

Et pire encore, d'après des informations très sûres, malgré les ordres stricts de Rome, tous* les chats de la ville auraient été bouffés, le sénat est consterné par la nouvelle et commence à discuter de la levée de nouvelles légions toutes fraiches en représailles à cet affront!!

Image




* Tous? Non!
D'après la légende, un gros matou au nez rouge aurait réussi à traverser les lignes ennemies et à rejoindre Rome en traversant la Méditerranée à la nage.

Vous, sais pas mais moi, j'y crois!

User avatar
rominet
Sergeant
Posts: 96
Joined: Mon Sep 22, 2014 10:22 pm

Mon Oct 06, 2014 6:39 pm

Octobre -219

Les choses évoluent peu ce mois-ci; le siège de Pharos commence à durer et celui de Saguntum est épique.

A la demande du consul Paullus, Sextus Pomponius laisse les hoplites mercenaires garder Issa et se prépare, avec ses archers syracusiens et 1 Impedimenta qui ne sera pas de trop, à rejoindre la IIe armée consulaire stationnée autour de la cité rebelle de Pharos.

Image

Rome a décidé de ramener la petite armée de Marcus Aemilius (legion V, Alae V) de la Sicile vers le territoire italien.
Quittant Lilybaeum, elle devra d'abord faire escale à Messana.

Image

User avatar
rominet
Sergeant
Posts: 96
Joined: Mon Sep 22, 2014 10:22 pm

Tue Oct 07, 2014 4:53 pm

Novembre -219

Image

Ainsi, au terme de 8 mois de siège environ et d'une incroyable résistance, Saguntum est finalement tombée*.

Les discussions à Rome ont repris de plus belle sur la conduite à tenir d'autant que la puissance navale carthaginoise vient de croître (elle est passée à 24; elle était à 16 en début de partie) alors que la flotte romaine dont les 2/3 des effectifs se trouve en Adriatique, stagne.


En Illyrie, la situation commence à être préoccupante; Démétrios avec son armée calfeutrée dans Pharos tient bon en dépit du siège et du blocus naval qui dure depuis plus de 5 mois maintenant.

Le petit détachement de Pomponius a rejoint la IIe armée consulaire de Paullus le 9 novembre mais devant l'aggravation progressive des conditions météorologiques (la neige est attendue pour le mois prochain**) et l'inévitable augmentation de ravitaillement qui l'accompagne, Paullus décide de se passer de ce renfort et de ne garder que 2 Légions et leurs Alae.

Image


En Gaule-Cisalpine, laissant derrière lui une légion, son Alae et des auxiliaires, Sallinator part avec la Ire Légion et la Ire Alae (et du ravitaillement) vers Clastidium pour se rapprocher du territoire hostile des Taurini.

Image







* Un soulagement pour Sval06 et moi aussi finalement car on avait fini par craindre qu'il y avait un bug.
En effet, contre une IA réglée à peu près de la même manière, jamais je n'avais vu Sagonte tenir si longtemps.
Peut être le réglage de l'intervention étrangère y est pour quelque chose, cette option n'étant pas très claire dans le contexte du scénario.

En contre partie, Sval06 a gagné un nombre impressionnant de PV (il m'a presque rattrapé).


** Attention ici de bien comprendre la relation entre le texte et les captures d'écran.
Depuis le début, j'ai fait le choix de raconter les évènements du mois passé et des ordres donnés en fin de mois pour le mois suivant donc.
Novembre -219 en en-tête signifie que j'y raconte ce qui s'est passé durant ce mois ainsi que les ordres que je donne en fin de mois pour le mois suivant.
On voit par exemple de la neige à Pharos; il ne faut donc pas en conclure que novembre était enneigé dans cette province (il a plu en fait) mais que c'est décembre qui le
sera. D'ailleurs, si la capture d'écran d'écran était complète, on pourrait voir dans la petite horloge en haut à droite de l'écran, "décembre -219" ce qui signifie dans le
jeu que je suis dans la phase des ordres qui devront être accomplis au mois de décembre.
C'est clair?

User avatar
rominet
Sergeant
Posts: 96
Joined: Mon Sep 22, 2014 10:22 pm

Wed Oct 08, 2014 2:15 pm

Décembre -219

La situation de l'armée du consul Paullus n'est pas brillante.
Presque 1 mois à passer les pieds dans la neige et le ravitaillement baisse dangereusement.

Au large, les escadres navales ont beaucoup perdu de leur cohésion; il pleut tellement que la petite escadre qui ramène les archers syracusiens et 2 Impedimenta vide à Ariminium n'est même pas encore entrée au port à la fin du mois.


Toutefois, tout n'est pas totalement noir.
Le temps se radoucit, la neige va laisser place à la pluie à Pharos et l'Adriatique devrait revoir le soleil.

Un nouveau convoi de ravitaillement va prendre la mer mais surtout, l'armée de Paullus a réussi à créer à nouveau une brèche dans la forteresse de Pharos.


Cette fois, pas de chichi, un assaut à outrance est planifié, il faut en terminer avec ce siège qui dure trop.

Paullus va se recueillir auprès de Jupiter et Mars: pourvu que ces foutus rebelles ne colmatent pas cette brèche d'ici là!

Image




A Rome, ça y est, la décision a été prise.
Puisque Carthage a fait fi de tous nos avertissements, c'est la guerre.

Image


Le sénat a voté la mise sur pied de 2 légions (et leurs auxiliaires) supplémentaires.


Image


Car c'est évident maintenant, Carthage augmente ses effectifs militaires, non seulement sur mer mais aussi sur terre.

Voici le rapport d'effectifs tel qu'il était en février dernier:
Image

Et voici celui de décembre:
Image


Comme durant ce laps de temps, les effectifs de l'armée romaine n'ont pas vraiment augmenté (l'attrition a été compensée par les levées de qqs nouvelles troupes) et ceux de la marine n'ont que très légèrement diminués (du fait de l'attrition), c'est que ce sont les effectifs carthaginois qui ont cru.



Le problème, c'est que pour l'instant, l'argent manque terriblement*, les impots ne devant être perçus que fin février.



Et justement, puisqu'on parle d'argent, grâce à la présence de la petite armée consulaire de Sallinator située en Clastidium, des opérations de représailles sont lancés en territoire hostile des Taurini.
Si ça marche, ça fera un peu de sous (et du moral).

Image


Les opérations militaires se limiteront toutefois à cela pour l'instant parce que, euh ... ben ..., il fait un froid de canard.






* Avec l'option choisie "Attrition la plus réaliste", le remplacement des pertes me coûte cher.
Même les troupes africaines (non activées pour l'instant et bien tranquilles derrière leurs murailles) subissent de l'attrition et finiraient par s'évaporer progressivement si je n'y prétais pas attention.

User avatar
rominet
Sergeant
Posts: 96
Joined: Mon Sep 22, 2014 10:22 pm

Wed Oct 08, 2014 9:43 pm

Janvier -218

C'est vraiment pas de chance; les rebelles illyriens ont de nouveau réussi à colmater leur brèche: l'assaut de Pharos a été annulé!

Mais les légionnaires qui pataugent dans la boue ont persévéré et une nouvelle brèche a été pratiquée à la fin du mois.
De plus, les romains ont enfin construit des balistes, ça devrait aider.

Paullus, dont les jours de commandement à la tête de la Ire armée consulaire sont comptés désormais, prie pour que février soit le bon mois.

Image


En Gaule-Cisalpine, l'une des actions de représailles a donné des résultats (+25 denarii, +1 de moral); nous étendons nos actions à d'autres provinces hostiles!

Notons que Carthage fait une nouvelle tentative de subversion en Placentia.

Image


A propos de subversion, nous venons d'en réussir une (c'est la 1ière de la partie) à Hyppo Diarrythus (capitale Hyppo Acra); notre loyauté vient de passer de 0 à 20%.

Image


2 nouvelles Légions (VIe et VIIe) viennent d'être mises à l'entrainement à Rome en ce début d'année mais la formation de leurs Alae respectives se fera attendre par manque de fonds*.

Petite remarque: la puissance navale relative de Carthage est redescendue à 22; elle était à 30 au mois précédent. Une tempête, peut être?







* Le coût d'achat d'une Légion (46) est plus de 2 fois inférieur à celui de son Alae (99); compte tenu du fait qu'une Alae est moins puissante qu'une Légion et surtout, met beaucoup plus de temps à recouvrer ses éléments perdus en bataille, ça semble un peu curieux.
Disons qu'un joueur peu sensible aux doctrines historiques d'emploi des armées romaines et auxiliaires pourrait être tenté de les séparer les unes des autres (les Légions pour
des missions plus risquées que les Alae) alors qu'historiquement, sauf erreur de ma part, les Alae étaient souvent associées à leur Légion d'attachement.
Dans la mesure du possible, c'est de cette dernière façon que je procéderai.

User avatar
rominet
Sergeant
Posts: 96
Joined: Mon Sep 22, 2014 10:22 pm

Thu Oct 09, 2014 5:06 pm

Février -218

A Rome et au sénat, c'est la consternation et la déception.
8 mois maintenant que Pharos est assiègée par la Ire armée consulaire et subit le blocus de nos forces navales mais rien à faire, la cité résiste toujours (elle a encore colmaté sa brèche ce mois-ci).

Certains sénateurs commencent à réclamer le retour des légions car à l'ouest, une menace grandissante se profile.

D'après les renseignements, la province de Cesse, juste au nord de l'Ebre a été pillée. Cela signifie qu'une armée carthaginoise est passée par là mais très curieusement, le secteur reste très majoritairement sous contrôle de la tribu locale des Cessetani et aussi des Massiliotes d'Emporiae.
Très bizarre ... , à moins bien sûr que les Cessetani ne collaborent avec Carthage et les laissent passer tranquillement???!!!

Image


Toujours est-il que le temps presse, il faut parer à toute incursion ennemie par le nord de l'Italie.

Le prélèvement des impôts vient d'avoir lieu, l'argent est rentré dans les caisses, il faut agir.

Déjà, mise sur pied des 2 Alae manquantes. Et aussi de la seconde unité de Pedites syracusiens, le coût total des 2 unités étant de 32, le préjudice financier ne sera pas trop grand lors du décès de Hiero de Syracuse.
En effet, le sénat a décidé de l'envoi d'un maximum d'unités syracusiennes à Pharos de façon à pouvoir y rapatrier au moins une Légion et son Alae et dès que possible.
Le nouveau consul Longus qui vient de remplacer Paullus dont le mandat électif vient de s'achever, en est averti.

De plus, dans ce secteur, il n'y a plus vraiment de danger maritime.
Dès que la météo sera meilleure, les escadres de quinquérèmes devront repasser le dangereux cap de Brundisium et repasser en Méditerranée.



En Gaule-Cisalpine, la Ire armée du nouveau consul Scipio devra marcher sur Taurasia de la tribu des Taurini et ramener le maximum d'esclaves.

Image


Enfin, à Ostie, la Sicilia Classis de l'amiral Duumvir a amené la petite armée du preator Marcus Aemilius: direction Ariminium.



Maintenant, tout est une question de temps!




PS: a new mod has just been released: it is a revolution!! :w00t:
http://www.ageod-forum.com/showthread.php?37910-STORM-mod

User avatar
rominet
Sergeant
Posts: 96
Joined: Mon Sep 22, 2014 10:22 pm

Thu Oct 09, 2014 10:19 pm

Mars -218

Des informations intrigantes en provenance de l'ouest: une escadre carthaginoise a été repérée venant du sud et se dirigeant en direction du sud d'Emporiae en passant à l'est des Baliares.

Image

Il ne faudrait pas que l'ennemi tente un débarquement surprise, sur la côte ligurienne par exemple.
La Sicilia Classis reçoit alors l'ordre d'effectuer une patrouille maritime limitée entre la Corsica et la côte ligurienne.

Image

A part ça, la situation n'a pas évolué depuis le mois dernier.
Où est Hannibal et son armée?




En Gaule-Cisalpine, la Ire armée consulaire de Scipio a capturé facilement Taurasia.

Image

Maintenant, Rome veut des esclaves!



Carthage vient de réussir sa première subversion en Clastidium!

Image


A Pharos, la relève syracusienne n'est pas encore arrivée mais le ravitaillement est assuré; il faut dire qu'il fait assez beau et nos navires circulent sans opposition.
La garnision de Pharos semble faiblir.

Image

User avatar
rominet
Sergeant
Posts: 96
Joined: Mon Sep 22, 2014 10:22 pm

Fri Oct 10, 2014 1:23 pm

Avril -218

A l'ouest, les choses se précisent.

La Sicilia Classis n'a rien trouvé (elle va toutefois rester dans le coin) mais il est évident que les carthaginois progressent vers Massalia.
Le temps presse.


En Gaule-Cisalpine, l'envoi en esclavage d'une partie de la population de Taurasia a déclenché une révolte civile.
Nous la materons dans le sang mais après, il faudra fuir vers Clastidium, l'ennemi approche.

Image


A l'est, le contingent syracusien a ses ordres: direction Pharos.
Idem des hoplites mercenaires de Issa, ils doivent rejoindre la IIe armée consulaire de Longus.

Enfin, la totalité des quiquérèmes doit partir vers le sud: direction Tarentum.
Mais il va falloir passer le délicat cap de Brundisium où des tempêtes sévissaient encore ce mois-ci; prions Neptune tous ensemble, mes frères!!

Image


Un dernier point: les carthaginois ont réussi plusieurs tentatives de subversion; dans le nord bien sûr mais aussi à Rome!!!
Seul contre possible, la Pax Romana.
Je n'en ai qu'une seule, je la choisis pour Rome.

Image

User avatar
rominet
Sergeant
Posts: 96
Joined: Mon Sep 22, 2014 10:22 pm

Fri Oct 10, 2014 8:38 pm

Mai -218

Les carthaginois sont arrivés non loin de Massalia. Leur trajectoire depuis l'Ebre est assez évidente. La menace sur la Gaule Cisalpine est de plus en plus claire.
Mais par quel chemin vont-ils passer?

Après avoir liquidé la petite rebellion de Taurasia, la Ire armée consulaire de Scipio reçoit l'ordre de se replier et de rejoindre le reste de ses troupes en Placentia.

Image


En Illyrie, la IIe armée consulaire (IIIe et IVe Légions, IVe Alae) de Longus se prépare à réembarquer vers l'Italie.

Le siège sera poursuivi par la petite armée du praetor Calvus (IIIe Alae, contingent syracuso-mercenaire) doté d'un impressionnant cortège de chariots de ravitaillement.
Ce siège de Pharos n'en finit plus*!!

Image


Pendant ce temps, à Ariminium convergent le gros des forces romaines.

Et Tarentum a vu arriver les 30 quiquérèmes en bon état de retour de l'Adriatique: direction Ostia!



* Après Sagonte qui a tenu 9 mois, c'est à se demander s'il n'y a pas un bug!! Jamais vu une chose pareille contre l'IA et de très loin.

User avatar
rominet
Sergeant
Posts: 96
Joined: Mon Sep 22, 2014 10:22 pm

Sat Oct 11, 2014 11:48 am

Juin -218

Les carthaginois ont quitté les rives de la Méditerranée et se sont enfoncés à l'intérieur des terres en longeant la rive gauche du Rhône.
Fin juin, ils ont capturé la petite ville barbare de Cularo.


A Rome, c'est la panique, l'été ne fait que commencer et Hannibal aura probablement traversé les Alpes d'ici la fin juillet.
Et ce n'est pas la petite armée de Scipio placée en Placentia (2 Légions, 2 Alae, 1 Equites) qui va pouvoir les arrêter.


Des mesures drastiques commencent à être prises.
Avant d'envisager une éventuelle politique de terre brulée, des réquisitions* sont lancées en Clastidium.
La Ire armée consulaire de Scipio doit s'y rendre pour veiller au bon déroulement des opérations.
Dans le même temps, 2 autres Légions et leurs Alae iront en Placentia et renforceront par la suite l'armée de Scipio.

Image


A l'est, la Ire armée consulaire de Longus a débarqué.
Forte de 3 Légions maintenant, 2 Alae et 1 Equites, elle reçoit l'ordre de se poster en arrière de Placentia, soit à Mutina pour couvrir les arrières de Scipio.


Quant à Pharos qui tient toujours et ne se rendra qu'à l'épuisement de ses ressources (c'est évident maintenant), sa garnison s'affaiblit suffisamment pour autoriser le retour de la dernière Alae (qui devra rejoindre Longus).
A charge des syracusiens et des hoplites mercenaires de Calvus de tenir le siège, on n'a pas le choix.


La Sicilia Classis doit se replier en Corsica.

C'est l'escadre des quinquérèmes qui va prendre la relève et va même faire un raid jusqu'au sud de Massalia.








* Les réquisitions coûtent 10 PV, 1 PE, font baisser de 10% environ la loyauté et 20% le contrôle militaire (que j'aurais rétabli à 100% par l'arrivée de Scipio dans la province). Ca fait également baisser très légèrement le niveau de dévelopement de la province.
En échange, je gagne 50 denarii. Je ne pourrai pas en faire trop.

User avatar
rominet
Sergeant
Posts: 96
Joined: Mon Sep 22, 2014 10:22 pm

Sat Oct 11, 2014 5:14 pm

Juillet -218

Hannibal a traversé les Alpes; Taurasia est tombé sans résistance.
Son armée est énorme!!!! (Probablement entre 50 et 70000 h)

4 Légions avec leurs Alae en Placentia ne pourront certainement pas les arrêter!!

Notons toutefois que les troupes d'Hannibal ont probablement souffert du voyage et sont certainement fatiguées, la puissance relative terrestre de Carthage est passée de 79 à 68 ce tour-ci.

En Clastidium, les réquisitions se sont bien passées et la Ire armée de Scipio peut retourner en Placentia faire sa jonction avec le reste de l'armée.

Notons également que Carthage n'a aucun scrupule et a envoyé en esclavage une partie de la population qui l'avait pourtant chaleureusement accueilli de l'autre coté des Alpes.
Voilà ce qui arrive quand on s'allie au diable!!

Rome de son coté a finalement renoncé à la politique de la terre brulée, le risque de révolte étant trop élevé (et le coût en PV aussi).

A propos de révolte, justement, la province de Novaria, située juste au nord de Clastidium est passée soudainement sous contrôle des Insubres; aucune troupe ennemie n'a été détectée mais c'est un mauvais présage, les gaulois récemment soumis sont peut être en train de s'agiter.
L'armée de Longus, placée en arrière est sur ses gardes!

Image


Au sud de Massalia, nos quinquérèmes montent la garde encore quelques semaines avant de se replier; aucun navire ennemi n'a été détecté.

Image

User avatar
rominet
Sergeant
Posts: 96
Joined: Mon Sep 22, 2014 10:22 pm

Sun Oct 12, 2014 9:49 am

Août -218

La petite alerte en Novaria n'était qu'un signe avant-coureur; en Gaule-Cisalpine, c'est la révolte générale.

Image

Les Insubres du nord ont repris Médiolanum et massacré la garnison locale.

Mais d'autres Insubres et des boiens aussi ont repris de contrôle de Mutina (qui porte bien son nom!) qui se trouve sur les arrières romains désormais.


Coté romain, on peut dire qu'on arrive juste à temps.
L'armée de Logus qui vient juste de recevoir la dernière Alae en provenance de Pharos se trouve justement là et a pour ordre de mater cette rébellion dans le sang.

Quant à celle de Scipio, elle reste en défense à Placentia.


Les tribus des Cénomans et des Vénètes, situées au nord du Padus et inquiêtes du soulèvement de leurs ennemis héréditaires décident toutefois de ne pas intervenir, ... pour l'instant.
Aussi, se contentent-ils de fournir aux romains quelques tirailleurs auxiliaires.

Image


Nulle doute qu'Hannibal, tapis dans l'ombre à Taurasia (probablement pour reposer ses troupes) ne profite très bientôt du chaos de Gaule-Cisalpine.

User avatar
rominet
Sergeant
Posts: 96
Joined: Mon Sep 22, 2014 10:22 pm

Sun Oct 12, 2014 6:14 pm

Septembre -218

2 septembre -218, l'armée consulaire de Tibérius Sempronius Longus engage la bataille contre les Insubres et les Boiens révoltés de Mutina.

Il fait beau et chaud et ce sont les barbares qui ouvrent le jeu en premier avec leurs archers.
Mais très vite, les 2 armées arrivent au contact après les lancers de pilums.*

Longus a gardé la IVe Légion en réserve mais a lancé le reste de son armée contre les barbares partiellement installés dans les bois.

La Ve Légion de Marcus Aemilius placée à gauche l'emporte difficilement sur les Ambactes tandis qu'à droite, le combat dans les bois de la IIIe Légion de Sextus Pomponius est plus rude contre les Peditatus.
Mais bien soutenues par leurs Alae, en particulier la IIIe qui se distingue, les Légions combattent vaillamment.

C'est alors que les Ambactes, déjà soumis à forte pression de la part de la Ve Légion et d'une Alae subissent un raid surprise des Equites, le chef barbare Brenn Megalus ayant commis l'erreur de ne pas flanquer son aile droite par sa cavalerie (qui restera l'arme aux pieds durant toute la bataille d'ailleurs).

L'ennemi tente alors d'utiliser ses chariots de combats mais de façon si maladroite que la charge se termine en désastre.

Longus, qui sent l'ennemi flancher, décide alors de lancer la IVe Légion de réserve à droite, dans les bois où c'est le plus chaud.
La surprise vire progressivement à la panique si bien que les barbares sont forcés de se replier, en désordre.

C'est la poursuite (modérée, les pertes romaines sont lourdes également) et la victoire.

L'ennemi a perdu tous ses chariots celtiques.

Image


3000 prisonniers sont faits (on va les vendre comme esclave).

L'armée défaite se replie vers le nord, en province hostile de Bergonum.



Longus peut souffler mais ce n'est pas fini car une petite garnison boienne tient encore la cité.


5 jours plus tard, la Ve Alae suffit à capturer la cité.
1000 prisonniers supplémentaires s'ajoutent dans les mains des romains.


Mutina est de nouveau aux mains des romains et la retraite de l'armée de Scipio est ainsi assurée.


Car de ce coté là, ce n'est guère rassurant.


L'armée d'Hannibal s'avance maintenant et arrive en Clastidium dont la cité est assiégée.

Scipio est menacé directement et demande à Longus des renforts.

Ce dernier décide de lui cèder la IVe Légion et son Alae qui n'ont pas trop souffert ainsi que des peltastes syracusiens; il préfère quand même garder Aemilius et Pomponius avec lui et les quelques renforts vénètes et cénomans sont attendus pour le mois prochain.

Image







* Un truc que je comprends pas bien, là: la distance initiale de combat était de 2.
Les règles disent que, une fois la bataille engagée, cette distance décroit à chaque round de 1 jusqu'à atteindre 0 qui représente le contact physique entre les 2 armées.
Or, il n'y a eu que 2 rounds donc le second aurait dû avoir lieu à une distance de 1 (javelots, pilums) et en rester là.
Dans le rapport détaillé, ce n'est évidemment pas ce qui se passe puisque le choc a lieu dès le 1er round.
Donc je ne comprends pas les règles.

User avatar
rominet
Sergeant
Posts: 96
Joined: Mon Sep 22, 2014 10:22 pm

Mon Oct 13, 2014 5:45 pm

Octobre -218

Clastidium est tombée.

2 grosses armées se font face désormais.

Scipio a maintenant 5 Légions et 5 Alae plus quelques auxiliaires et il va rester en défense.

Notons qu'avec tant d'hommes dans si peu d'espace, les provinces sont progressivement pillées les unes après les autres et les premières difficultés logistiques de ravitaillement apparaissent.

Image


La flotte des trirèmes est de retour à Aléria en Corsica mais elle a été prise dans une tempête au sud d'Antipolis et a subi de lourdes pertes.

Retour imposé donc à Ostia pour réparation.

Image

numahr
Sergeant
Posts: 65
Joined: Tue Sep 18, 2012 7:11 pm

Mon Oct 13, 2014 10:00 pm

On distance in combat:

My understanding is that each "hour" has all the distance "rounds" -> 1 hour has as many rounds as the distance (which is a deviation from the manual, where hour = round) So the first hour would have as many rounds as the initial distance until melee. Then subsequent hours would be melee.

That is the only way I could conciliate the contradictory information I tried to make sense to as I always seem to see melee happen already during the first hour. In the turn I just processed, the battle lasted only 1 turn and my Samnite cavalry (without any fire capacity) inflicted the most losses although initial distance was 1.

User avatar
rominet
Sergeant
Posts: 96
Joined: Mon Sep 22, 2014 10:22 pm

Tue Oct 14, 2014 6:48 pm

Novembre -218


Les carthaginois n'ont pas tardé.

Le 5 novembre -218, par un temps ensoleillé quoique assez frisquet, Hannibal s'avance vers Placentia à la tête d'une armée de plus de 80000 hommes!!
Face à lui, Publius Cornélius Scipio, 66000 hommes, 5 Légions et Alae de Socci, plus quelques auxiliaires.



Scipio a déployé son armée mais comme il est en infériorité numérique, il a pris un risque: pas de réserves lourdes, uniquement les Equites.

Sa meilleure Légion, la IIe de Serranus, est placée à gauche.
A droite, la Ire Alae ferme la ligne romaine, précédée de la VIe Légion qui est une formation récente.


La bataille commence par le harcèlement des frondeurs des Baliares qui se sont avancés mais également des cavaliers numides; l'aile droite romaine est particulièrement visée et subit de nombreuses pertes ce qui oblige Scipio à lancer ses forces en avant.

Très vite, l'aile gauche romaine fait reculer la ligne carthaginoise, la IIe Légion ainsi que les Ve et VIIe Alae infligent de lourdes pertes aux carthaginois.

Mais à droite, ça se passe très mal.
Après les javelots des Numides et les balles de fronde, Hannibal a concentré son attaque sur le secteur tenu par la VIe Légion et la VIe Alae, qui, de surcroit, voient fondre sur elles, les éléphants et la cavalerie punique.
Chez les romains, c'est la panique et l'aile droite romaine est rapidement au bord de la désagrégation malgré la résistance archarnée de la IVe Légion à gauche et de la Ire Alae à droite.

L'effondrement de la VIe Légion* et de son Alae isole la Ire Alae qui avait bien combattu jusqu'à présent et son moral s'effondre à son tour.

Privé de réserves lourdes, Scipio se résigne à lancer ses Equites en contre.

Le combat de cavalerie tourne rapidement à l'avantage des puniques mais permet à la Ire Alae de se retirer et à la VIe Légion de survivre in extrémis.

Ainsi, malgré des succès indéniables au centre et à gauche, Scipio décide de se replier vers l'est pour éviter la déroute progressive de toute sa ligne par effet boule de neige.

Image


Les romains ont perdu et se replient rapidement, concédant environ 1000 prisonniers aux carthaginois mais au moins ces derniers ont eux aussi subi de lourdes pertes.




Les restes de la VIe Légion:

Image



* Mais où est passé Kaeso Maxentius????!!





numahr wrote:On distance in combat:

My understanding is that each "hour" has all the distance "rounds" -> 1 hour has as many rounds as the distance (which is a deviation from the manual, where hour = round) So the first hour would have as many rounds as the initial distance until melee. Then subsequent hours would be melee.

That is the only way I could conciliate the contradictory information I tried to make sense to as I always seem to see melee happen already during the first hour. In the turn I just processed, the battle lasted only 1 turn and my Samnite cavalry (without any fire capacity) inflicted the most losses although initial distance was 1.

I think you are right; someone else told me about the same thing.
Thanks.

User avatar
rominet
Sergeant
Posts: 96
Joined: Mon Sep 22, 2014 10:22 pm

Wed Oct 15, 2014 3:40 pm

Novembre -218


Malgré leur défaite à Placentia, les romains ont à peu près réussi leur retraite au delà de la Trébia et à part un millier d'hommes capturés, ils ont réussi à se rétablir en Mutina.

Là, les 2 consuls s'entendent pour tenir la région.

Scipio récupère les meilleures Légions (IIIe de Pomponius, IIe de Serranus et Ve d'Aemilius, plus la IVe) ainsi que le gros des auxiliaires et se place en défensive.
Quant à Longus, il se replie avec 2 Légions (Ire et VIIe et leurs Alae) amochées vers Bononia.

La VIe Légion (et son Alae) quant à elle, sous la conduite du preator Vulso doit repartir vers Rome pour être reformée entièrement.


Placentia, défendue par environ 10000 miliciens est assiégée maintenant mais devrait pouvoir tenir au moins 7 mois vu les réserves accumulées dans la ville, ... à moins que les carthaginois n'arrive à créer une brèche dans la forteresse d'ici là.

La météo semble se dégrader; les prévisions pour décembre annoncent de la pluie, voire même de la neige en montagne.

Image



En Illyrie, après un an et demi de siège, Pharos tient toujours (c'est une blague??????).

Toutefois, compte tenu de la faiblesse des troupes assiégées et de l'urgence de la situation en Italie du nord, Calvus* se replie avec les syracusiens, ne laissant en charge du siège que les hoplites mercenaires et du ravitaillement.

Image



A Rome, l'on discute aussi de l'opportunité offerte par les Massaliens d'ouvrir leurs ports aux romains mais la proposition est provisoirement retardée en attendant l'évolution de la situation.

Image


La flotte des quinquérèmes endommagées par la tempête est rentrée à Ostia et commence à être remis à neuf; elle sera probablement de nouveau opérationelle dès le début du printemps**.




* Calvus est historiquement le frère de Scipio, dont l'oncle du fameux Scipion l'Africain.

** Sauf si on est très pressé, les navires SPQR se réparent un peu tout seul avec le temps dans un grand port; inutile de faire de très coûteuses dépenses en remplacement, ça compense un peu les effets excessivement meurtriers et totalement imprévisibles des tempêtes d'hiver comme celles d'été.

User avatar
rominet
Sergeant
Posts: 96
Joined: Mon Sep 22, 2014 10:22 pm

Wed Oct 15, 2014 9:56 pm

Décembre -218


Contre toute attente, Hannibal a levé le siège de Placentia et est reparti vers Mediolanum au nord, probablement pour rejoindre ses alliés Insubres et boiens.

De notre coté, on reste à Mutina que l'on considère comme une sorte de verrou.

L'armée de Scipio qui va de nouveau être portée à 5 Légions/Alae consomme énormément, ce qui oblige à un va et vient constant de chariots de ravitaillement.

Image


Une petite inquiétude concerne la Sicile où l'ennemi fait régulièrement des tentatives de subversion.

La Sicilia Classis est repartie là-bas, au cas où, mais l'hiver, particulièrement propice aux tempêtes, interdit quasiment tout mouvement naval autour de l'île.
Nos navires devront rester à Messana pour le moment.

Image

User avatar
rominet
Sergeant
Posts: 96
Joined: Mon Sep 22, 2014 10:22 pm

Thu Oct 16, 2014 7:57 pm

Janvier -217

Dans le nord, tout est calme et glacé; les forces ennemies se sont enfermées dans Médiolanum et Clastidium.


Très loin de là, nos actions persévérantes de subversion en territoire ennemi commencent à porter leur fruit.
Nos espions nous envoient des renseignements précieux* sur les forces ennemies dans le secteur de Saguntum

Image


et également aux alentours de Carthage.
Image



La présence d'une armée carthaginoise (commandée par Hadrusbal Barca) de taille respectable à Saguntum est un peu rassurant; comme aurait dit La Palisse, tant qu'elle est là, elle n'est pas ailleurs!!


Une petite frayeur à Pharos: Démétrios a tenté une sortie contre nos mercenaires.

Une défaite romaine de plus bien que l'ennemi ait perdu beaucoup plus d'hommes et n'ait pas réussi à éjecter nos troupes, c'est quoi ce jeu!!

Et encore plus bizarre, les troupes de Démétrios semblent en meilleure forme qu'avant.

Image

On va peut être y renvoyer les archers syracusiens, on ne sait jamais.






* Je trouve ce système de subversion et de ses effets totalement abusé.
Contre l'IA, je finis par avoir une vision à peu près complète des forces ennemies et de leurs positions.
Il n'y a quasiment aucun contre sérieux à ce type d'action, coté carthaginois en particulier.

Return to “AJE: Alea Jacta Est AARs”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest