User avatar
andatiep
Posts: 1427
Joined: Thu May 01, 2008 10:56 am
Location: Grenoble, France.

Partizanstvo ! Rapport de Campagne(AAR) RUS-DoctorKing&Andatiep Février-Mars 1919

Sat Oct 29, 2011 8:18 pm

[color="Red"]<== VOIR LES MOIS PRÉCÉDENTS[/color]



[CENTER]----------------------------------Image----------------------------------
Rapports du Sovnarkom - Archive du Soviet Suprême de L'URSS.[/CENTER]

Ref. BZ-634542
Conseil des commissaires du peuple de l'URSS.
Moscou.
16 février 1919.





______________________________
Front de la Volga du nord


[CENTER]
Image[/CENTER]

1) Le KomCor Avtonomov (80) tient toujours Glazov. Aucune contre-attaque ennemie n'a été effectué et cela fait grandement notre affaire, car nous n'avons toujours par reçu de renfort pour recompléter nos effectifs squelettiques depuis la terrible bataille qui s'y est déroulé récemment.
Nous nous promettons de n'utiliser que le stricte necessaire en capacité ferroviaire pour transporter les troupes cette quinzaine afin de permettre un acheminement convenable du ravitaillement et des remplacements vers les Fronts.
Le KomandArm Kamenev (120) rejoint Glazov au cas où les Blancs se décident à une contre-attaque.

2) Le Front du KomandArm Bonch-Bruevich (200) n'a pas pu avancé comme prévu. Le corps du KomandArm GhaI-Khan (600) est bien arrivé sur place mais il ne peut avancer à l'est de Cheboksary tant qu'il n'a pas défait le corps Blanc de Pepeliaev (500).

3) Des régiments de cavalerie commencent à couper les voies ferrées et les axes de ravitaillement des Blancs derrière leurs fortifications de Kazan et Simbirsk.



______________________________
Front de la Volga centrale



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Notre offensive en crochet autour de Penza pour dégager la ville des deux forces blanches au nord (250) et à l'est (350) s'est soldé par un échec. Le corps de Makhine n'a pas pu vaincre seuls les Blancs au nord ; le camarade Trotski n'ayant hélas pas réussi à participer au combat en intervenant comme réserve depuis Penza :

[CENTER]Image[/CENTER]

Le Front du camarade Trotski (900) a néanmoins nettoyé la région de Penza de toute présence ennemie (+1NM) :

[CENTER]Image[/CENTER]

2) Le général Blanc Mai-Maeivski a tenté un nouvel assaut sur Tambov. Il a essuyé une cuisante défaite. Un bon châtiment qui fait grimper le moral des troupes (+2NM) :

[CENTER]Image[/CENTER]

3) Que va faire l'armée blanche de Syrovy (1000) qui est maintenant juste au nord de Saratov ? Cette question est sur toutes les lèvres des commandants du Front de la Volga.
Dans le cas où elle tenterait une offensive sur Penza, nous décidons d'y envoyer quelques renforts depuis Tambov.
Elle pourrait revenir vers Samara pour renforcer la capitale du Komouch. Mais c'est un peu loin.
On bien s'emparer de Saratov et Pokrovsk...

4) Nos forces à Pokrovsk ont vaincu les Blancs qui s'y trouvaient :

[CENTER]Image[/CENTER]

Mais nos troupes maintenant rassemblés sous le commandement du KomCor Vatzetis (400) sont dans un état d'épuisement et de désorganisation alarmant. Ne pouvant espérer résister à la grande armée Blanche du tchèque Syrovy (1000) si elle décide de contre-attaquer en franchissant la Volga, nous décidons de nous mettre en ordre "passif" : si nous sommes attaqués, nous retraiterons immédiatement, mais au moins nous récupérerons plus vite de la cohésion qu'en ordre de défense.

5) Les forces du KomCor Tukhachevsky (350) à Uralsk sont encore mal remises des précédents combats. Tentés de les ramener à nouveau vers l'ouest pour consolider Pokrovsk, nous finissons par décider qu'il faut aller de l'avant pour reprendre les villes derrière le front des Blancs afin de les empêcher de produire de nouvelles unités. Objectif : Samara.

6) Le corps du KomCor Frunze (340) a bien remonté, sous la neige, la rive gauche de la Volga pour se positionner entre Syzran et Samara. Mais ses troupes sont trop épuisées pour continuer. Nous décidons de défendre cette position clef, cela nous permettra de récupérer un peu en espérant des renforts depuis le sud.


[CENTER]Image
[/CENTER]


______________________________
Front de l'Ukraine


[CENTER]Image[/CENTER]

1) L'armée de Krasnov (900??) est arrivé à Kursk en Russie centrale, sans surprise.
L'État-Major et le Sovnarkom se creusent maintenant la cervelle en se demandant quelle direction vont prendre les Blancs.
S'ils partent plein Ouest, ils peuvent aller disperser la division du KomDiv Schors pour éliminer la menace qui pèse sur Kiev. Intéressant, mais pas très gratifiant.
S'ils partent plein nord en Russie centrale, ils peuvent menacer Orel et ses environs, où nous sommes en train de rassembler et constituer nombre de nos brigades de renforts. Bon butin en perspective, mais le chemin est encore un peu long et ils n'ont pas fait de reconnaissance dans le coin.
S'ils se lancent vers l'est, ils peuvent consolider leurs lignes de ravitaillement au sud avec la prise de Voronezh ...et menacer rapidement de prendre à revers le verrou de Tambov, où pour l'instant ils ne cessent d'essuyer des revers. Cela nous semble être leur meilleure stratégie.

2) Le KomDiv Schors (350) reste donc encore sur place pour finir de compléter ses effectifs et attendre quelques renforts avant de marcher sur Kiev. Il reste également à portée de Kursk si les Blancs ne la garnisone pas assez.

3) La division anarchiste de Makhno (550) remonte encore vers le nord pour menacer Karkov et couper les arrières de Krasnov.

4) Les cosaques Blancs du Don sont aux portes de Voronezh, hélas indéfendable. Mais notre flotille du Don devrait être sauvé in extremis ! Le fleuve n'étant plus gelé, nous pouvons l'évacuer vers le Donets et Karkov avant que le port de Voronezh ne soit pris par ces porcs à cheval.



______________________________
Front de la Caspienne



Bataille navale devant Krasnovodsk :

[CENTER]Image[/CENTER]

Notre débarquement prévu sur les rives de l'est de la Caspienne tourne au vinaigre. Nous étions supposé retrouver le reste de notre flotte d'escorte devant Krasnovodsk, où les troupes devaient débarquer pour libérer le Turkestan. Malheureusement, la flottille britannique nous a durement accoché et repoussé avant l'arrivée de ces renforts.

[CENTER]Image[/CENTER]

Nos troupes aillant souffert de la bataille navale, nous nous apprétions à ordonner un repli général vers Astrakhan pour se réorganiser. Mais nos informateurs ont signalé que la division blanche (??) qui protégeait Petrovsk-Port et Grozny s'est enfoncé au sud dans les montagnes du Caucase à la poursuite de la brigade de partisans du KomDiv Skachko (80).
Nous calculons que les Blancs n'auront pas le temps de revenir patrouiller la côte en force avant que la division du camarade Kirov (140) puisse enfin débarquer à Kizlyar.



______________________________
Front du Kazakhstan



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Les Blancs n'ayant toujours pas jugé bon d'attaquer au sud le Fort Perovskiy défendu par le camarade Zinoviev, nous décidons de lancer depuis Aralsk une offensive au nord, vers l'Oural et la Volga centrale, avec la petite division du KomDiv Kalnine (160).

2) Nous envoyons des petits détachements le long de la ligne Aralsk-Orenburg pour la reconnaissance comme pour la prise de contrôle du chemin de fer.



______________________________
Front d'Extrême Orient


[CENTER]Image[/CENTER]

Une rebellion mené par le KomDiv Triapitsyn se rassemble autour de la ville Nikolsk, au nord de Vladivostok, pour essayer de couper enfin la ligne du Transibérien.

















[CENTER]----------------------------------Image----------------------------------
Rapports du Sovnarkom - Archive du Soviet Suprême de L'URSS.[/CENTER]

Ref. BZ-634543
Conseil des commissaires du peuple de l'URSS.
Moscou.
1er mars 1919.




D'excellentes nouvelles nous sont parvenues ! La légion tchèque évacue enfin définitivement le front de la Volga et la Russie ! La Révolution en Allemagne inquiète la Tchécoslovaquie voisine. Cette nouvelle petite république bourgeoise rappelle donc toutes ses troupes d'urgence. Voilà qui va affaiblir les Blancs, notamment autour de Saratov où ces bohémiens étaient encore nombreux.


______________________________
Front du Nord


Le Front nord se réveille un peu. Les Blancs sont descendus d'Arkangelsk pour tâter le terrain. Ils ont été repoussé efficacement à Vologda (+1NM) :

[CENTER]Image[/CENTER]



______________________________
Front de la Volga du nord



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Belle victoire pour le corps du KomandArm GhaI-Khan à Kozlovka (+3NM) !

[CENTER]Image[/CENTER]

Le Front du KomandArm Bonch-Bruevich (200) et le corps du KomandArm GhaI-Khan (350) continuent l'offensive pour prendre aux Blancs de Pepeliaev (300) la rive droite de la Volga entre Kazan et Simbirsk. C'est une position stratégique si nous voulons assieger ces deux objectifs.

2) Le KomandArm Kamenev (300) et le KomCor Avtonomov (40) restent encore à Glazov. Ils n'ont toujours pas reçu de renforts pour pouvoir continuer leur offensive dans de bonnes conditions.



______________________________
Front de la Volga centrale



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Le général Blanc Maï-Maeivski a maintenant bien réorganisé ses troupes (950) après son assaut raté sur Tambov. Nous l'attendons toujours de pied ferme à Tambov (1200), où nous envoyons même une petite division (260) pour protéger nos arrières vers Moscou d'un éventuel débordement. Par contre, si l'ennemi décide enfin de marcher sur Penza à l'est...

2) Le Front du camarade Trotski (650) garde toujours le verrou de Penza. Mais nous sommes suffisemment confiant pour tenter une nouvelle fois de reprendre Saransk au nord pour essayer d'améliorer le flux de ravitaillement qui devient dangereusement exsangue sur tout le front. La division du KomDiv Budieniy (400) est détachée pour y déloger la défense adverse (300).

3) Une vaste révolte paysanne (Vert) autour de Stavropol-sur-Volga vient d'éclater ! Voilà le secteur au nord de Syzran et Samara aux mains d'une faction qui devrait gêner opportunément l'acheminement du ravitaillement des Blancs.

4) Un drame indicible est arrivé entre Buzuluk et Samara. Alors que le KomCor Tukhachevsky progressait à marche forcée vers Samara depuis Uralsk en dégageant quelques régiments ennemis sur la route, une balle perdue l'a tué. C'était un de nos meilleurs commandants. Le Sovnarkom est consterné. Le KomCor Voroshilov a repris le commandement des restes épuisés, désorganisés et démoralisés de sa division (60), qu'il met en ordre passif pour cette quinzaine.
Bien décidés à venger leur camarade, le KomCor Frunze et sa division (550) décident de marcher sur Samara et de passer immédiatement à l'assaut de la capitale du Komouch. De toute façon, ils n'ont guère le choix : n'ayant plus rien à se mettre sous la dent, il faut prendre le dépôt de ravitaillement à l'ennemi ou mourir de faim et de froid sous la neige ! Vive la Révolution ! Samara ! Samara ! Samara !

5) Nos forces ont fini de nettoyer la région de Pokrovsk (+1NM) :

[CENTER]Image[/CENTER]

Les troupes commandées par le KomCor Vatzetis (900) sont maintenant bien reposées et installées à Pokrovsk. Elles peuvent faire face aux deux divisions blanches installées à Saratov (450) et un peu plus au nord (300).
Nous sommes en mesure de détacher une petite division avec le camarade KomDiv Blucher (320) et le KomCor Berzine vers Uralsk, d'où ils partiront vers le nord pour couvrir les arrières de nos troupes devant Samara.



______________________________
Front de l'Ukraine



[CENTER]Image[/CENTER]

1) L'armée de Krasnov (850) est toujours à Koursk. On se demande toujours quelle direction vont prendre les Blancs.

2) Le KomDiv Schors (400) reste encore sur place, toujours pour finir de compléter ses effectifs et attendre quelques renforts avant de marcher sur Kiev.

3) La division anarchiste de Makhno (550) est maintenant face à Kharkov après avoir durement étrillé un détachement ennemi. Se méfiant d'une éventuelle redescente en force de Krasnov depuis Koursk pour l'affronter, Makhno décide d'aller se reposer un peu plus à l'ouest de la ville, sur la ligne Kiev-Karkov, en attendant d'en savoir plus sur les intentions des généraux de la contre-révolution dans le coin.

[CENTER]Image[/CENTER]

4) Les cosaques Blancs du Don (??) ont pris Voronezh, mais ils sont encore loin de la ligne Moscou-Tambov.



______________________________
Front de la Caspienne


[CENTER]Image[/CENTER]

1) Notre débarquement à Kizlyar s'est bien déroulé. La division du camarade Kirov entame un siège de la ville et en profite pour se réorganiser et recevoir des remplacements avant de la prendre d'assaut.

2) La brigade de partisans du KomDiv Skachko est redescendue des montagnes et s'installe à nouveau dans les marais à l'est de Grozny pour couvrir notre tête de pont et faire sauter la voie ferrée.

3) La brigade blanche partie à sa poursuite semble avoir été finalement évacué vers le Kouban, à l'ouest. Mais il faut s'attendre à son retour...



______________________________
Front du Kazakhstan



Les Blancs n'ont toujours pas attaqué Fort Perovskiy au sud. Nous poursuivons donc notre progression au nord le long de la ligne Aralsk-Orenburg.



______________________________
Front d'Extrême Orient



[CENTER]Image[/CENTER]

Les partisans du KomDiv Triapitsyn ont pris la ville de Nikolsk, au nord de Vladivostok, lors d'un siège éclair qui nous a permis de capturer toute la garnison. C'est bon pour notre moral (+1NM). Malheureusement, les cosaques Blancs de Semenov sont signalés plus au nord. Nous évacuons la région pour aller frapper plus loin.



[CENTER]Image

Notre capacité ferroviaire ne cesse de s'user et se réduit inévitablement à cause de la guerre. Mais au moins, il y a de l'animation dans les gares !










----------------------------------Image----------------------------------
Rapports du Sovnarkom - Archive du Soviet Suprême de L'URSS.[/CENTER]

Ref. BZ-634544
Conseil des commissaires du peuple de l'URSS.
Moscou.
16 mars 1919.





______________________________
Front du Nord



Mauvaise nouvelle. Les Blancs de Mourmansk ont réussi à nous chasser de Petrozavodsk, verrou stratégique sur la route de Petrograd. Mais ils auront très cher payé leur victoire avec deux batailles qui leur coûtent de nombreux régiments et qui nous remonte le moral (+2NM & +2NM) malgré l'abandon obligé de la région :

[CENTER]Image

Image

Image[/CENTER]

1) Nous décidons de replier et réorganiser les troupes du KomDiv Timoshenko (70) à Tsarskoye Selo (qu'il faudra d'ailleurs penser à rebaptiser rapidemment quand nous auront le temps...), cela afin de couvrir Petrograd.

2) En effet, une révolte de bouseux (100??) chassent nos gardes rouges du secteur et commence à faire tâche d'huile derrière nos lignes où ils sèment le chaos et sabotent les voies ferrées au point d'empêcher une contre-attaque immédiate sur Petrozavodsk.

3) Le KomDiv Nadiozhny et sa petite division (250) sont les seuls disponibles dans le coin pour matter la révolte. Les Blancs d'Arkangelsk qui lui faisaient face s'étant eclipsés après leur récente défaite, nous décidons de l'envoyer mater cette révolte de paysants contre-révolutionnaires en laissant sur place une faible défense. Pas le choix.



______________________________
Front du nord-est



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Ces gros épiciers de Yankees ont décidés de quitter leurs boutiques pour venir menacer notre dépôt stratégique de Viatka depuis Kotlas !

2) Nous décidons donc de renforcer Viatka avec une force commandée par le KomCor Avtonomov (100), tandis que le KomandArm Kamenev (380) s'avance au sud pour prendre le contrôle de la voie ferrée vers Perm. Un dépôt supplémentaire est construit à Glazov au cas où.



______________________________
Front de la Volga du nord



[CENTER]Image[/CENTER]

1) La division du KomCor Makhine et du KomDiv Budyenny ont pris Saransk sans grande opposition, ...les Blancs étaient déjà partis plein nord sur la route de Moscou... Ne s'embarrassant pas à poursuivre ces couards, le KomDiv Budyenny (400) prend le commandement et part reprendre le contrôle de la voie ferrée entre Simbirsk et Kazan.

2) On se demande pourquoi les Blancs ont quitté Saransk pour le nord. Ils n'ont plus de ligne de ravitaillement, maintenant. Ils pourraient être tentés d'attaquer le dépôt de Nizhniy Novgorod. Nous décidons donc de les y attendre avec une bonne concentration de renforts commandés par le KomCor Ordzhonikidze détaché du Front du KomandArm Bonch-Bruevich.

3) Le Front du KomandArm Bonch-Bruevich (200) s'installe devant les défenses blanches de Kazan (500) en attendant des renforts, tandis que le corps du KomandArm GhaI-Khan (370) marche sur Simbirsk !


[CENTER]Image[/CENTER]



______________________________
Front de la Volga centrale



La bataille pour Samara fut acharnée ! La division du KomCor Frunze a lancé son offensive à l'aube du 5 mars 1919. Il a littéralement piétiné les camps de l'ennemi disposés autour de la ville. Les pertes sont lourdes pour les Blancs, 12 unités exterminées (10000 hommes) et la nouvelle de cette victoire augmente notre moral sur tous les fronts (+4NM) :

[CENTER]Image[/CENTER]

Mais la journée suivante, le pugilat continue. Trop confiants, nous essayons de prendre la ville d'assaut dans la foulée. Malgré la destruction d'encore 5 régiments ennemis (probablement encore incomplets et en formation), les Blancs passent laborieusement à la contre-offensive et réussissent à repousser complètement nos troupes de la région, profitant de notre désorganisation et de la fatigue dûes aux combats de la veille :

[CENTER]Image

Image[/CENTER]

1) Heureuseusement, le ravitaillement a été convenablement acheminé cette quinzaine et nous ne sommes pas obligé d'abandonner tout le secteur. La division du KomCor Frunze (190) et le corps encore sans commandant de division et incomplet du KomCor Voroshilov (300) sont placées en ordre passif pour récupérer au plus vite, tandis que la division commandée par le camarade KomDiv Blucher (320) les rejoint en renfort.

2) Les troupes commandées par le camarade KomandArm Staline (650) et le KomCor Vatzetis (280) restent sur Pokrovsk. Nous ne sommes pas assez nombreux pour lancer un assaut sur les Blancs de Saratov (1000).

3) Le Front du camarade Trotski (550) garde toujours le verrou de Penza. Nous y envoyons des brigades de renforts depuis Tambov.

4) La défense de Tambov commandée par le KomCor Nadiozhny (1200) est suffisante pour faire face au général Blanc Maï-Maeivski (1000), qui s'est replié un peu plus au sud à Barashov.





______________________________
Front de l'Ukraine



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Étrange... L'armée de Krasnov (950) s'est décidément enterrée à Koursk. Seulement maintenant, les Blancs devraient commencer à manger des racines gelées : nous avons coupé leur ligne de ravitaillement en plusieurs endroits au sud de la ville avec nos partisans.

2) Ayant reçu l'heureuse nouvelle du sabotage de la voie ferrée Koursk-Kharkov qui devrait empêcher Krasnov d'intervenir à temps, la division anarchiste de Makhno (600) marche enfin sur Kharkov.

3) Puisque Krasnov se tourne les pouces, le KomDiv Schors (400) décide de faire de même... Le chef de bande Grigoriev (200) est positionné derrière Kiev comme prévu. Nous aurions apprécié un premier assaut vers Kiev, mais les commandements de nos deux forces sont "inactifs" cette quinzaine.

Nous décidons par ailleurs de prendre le contrôle et de réparer la voie ferrée Kiev-Kharkov afin que les forces de Schors, Grigoriev et Makhno puissent se porter secours efficacement si ces deux villes sont libérées.


[CENTER]Image[/CENTER]


______________________________
Front de la Caspienne



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Le siège de Kizlyar s'est déjà terminé sans avoir eu besoin d'un assaut en règle. La capture de la totalité de la garnison nous procure augmente notre moral (+1NM). La division du camarade Kirov (170) continue donc son offensive au sud vers Petrovsk-Port où elle devrait bénéficier de tirs de soutien de notre flotte de la Caspienne.

2) La brigade de partisans du KomDiv Skachko (100) a réussi à saboter le chemin de fer dans les marécages à l'est de Petrovsk-Port, avant que la division blanche du Nord-Caucase (180) ne nous y déloge. Comme prévu, elle est revenue du Kouban et devrait prochainement logiquement quitter Grozny pour essayer de nous repousser à la mer. Nous décidons de replier les partisans vers les troupes de Kirov pour les affronter ensemble dans la région de Petrovsk-Port.



______________________________
Front du Kazakhstan



Les Blancs s'approchent de Fort Perovskiy où une première escarmouche a eu lieu. Mais cela ne nous décide pas encore à ramener des renforts depuis nos forces plus au nord qui continuent de dégager la voie ferrée Aralsk-Orenburg.



______________________________
Front d'Extrême Orient


Les partisans du KomDiv Triapitsyn se lancent dans une longue marche vers le nord en évitant l'ennemi pour atteindre le secteur marécageux de Khabarovsk où ils espèrent pouvoir affronter ce bandit de Semenov dans de meilleures conditions.





[CENTER]Image

Un grand programme de rénovation de notre équipement est lancé pour doubler notre capacité ferroviaire.











----------------------------------Image----------------------------------
Rapports du Sovnarkom - Archive du Soviet Suprême de L'URSS.[/CENTER]

Ref. BZ-634545
Conseil des commissaires du peuple de l'URSS.
Moscou.
2 avril 1919.





______________________________
Front du Nord



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Les troupes du KomDiv Timoshenko (300) et celles du KomDiv Nadiozhny (250) sont prêtes pour mater la rebellion paysanne verte terrée dans les bois. Mais un contre-ordre arrive : le Sovnarkom a des doutes sur la valeur de l'armée blanche de Mourmansk qui vient de prendre Petrozavodsk et décide d'une contre-offensive pour voir si on ne peut pas les repousser avec nos deux divisions.
On pourra toujours s'occuper des bouseux plus tard.




______________________________
Front de la Volga du nord



Les Yankees se sont fait rossés comme des chiens errants à Viatka (+1NM) ! :

[CENTER]Image

Image[/CENTER]

1) Les amerloques n'ont même pas pu se replier vers leurs arrières à Kotlas et se retrouvent paumés à l'est dans la taïga... Nous ne gaspillons même pas un garde rouge pour allez les chercher là-bas : nous préférons garnisonner Viatka avec le KomDiv Dzerzhinsky (130) et Glazov avec le KomCor Avtonomov (100) pour protéger la formation de nouveaux régiments dans ces villes.

2) En effet, nous avons besoin de plus de troupes : le Front du KomandArm Kamenev (380) devant Perm fait face à une solide défense des réactionnaires (600).

3) Le Front du KomandArm Bonch-Bruevich est lui aussi en infériorité face aux défenses de Kazan. Mais notre flotte de la Volga peut enfin sortir des ports depuis que la glace a fondu et nous décidons de l'envoyer immédiatement vers ce Front pour empêcher les Blancs de (re)traverser la Volga dans le coin.

4) Une armée blanche isolée est installé à Arzamas. Nous envoyons depuis Nizhniy Novgorod le KomCor Ordzhonikidze avec une petite troupe de renforts (300) pour essayer de dégager la voie.




[CENTER]Image

Après le passage des armées blanches...[/CENTER]




______________________________
Front de la Volga centrale



Le Front de Penza a encore été sollicité, mais par une petite division pouilleuse du Komouch qui a été reconduite à Kuznetsk. Malgré la perte de deux escouades flambantes neuves de voitures blindées qui ont été intercepté avant de rejoindre nos troupes, les dégâts chez l'ennemi gonfle encore notre moral (+1NM) :

[CENTER]Image

Image[/CENTER]

1) Décidé à poursuivre les assaillants, le camarade KomandArm Trotski détache de son Front (450) la division du KomDiv Iskritsky (480) pour contre-attaquer vers Syzran. Des renforts de milices, d'artillerie et d'ingénieurs (150) sont également envoyés vers Simbirsk ou Syzran en prévision des sièges de ces villes.

2) Ces empaffés de KomCor Makhine et de KomDiv Budyenny se retrouvent empêtrés dans les contre-ordres et le laxisme dû à l'absence de commissaires politiques. Leurs troupes (360) ne bougeront pas cette quinzaine alors qu'ils auraient pu partir assiéger Syzran. Le corps du KomandArm GhaI-Khan (360) est enfin arrivé à Simbirsk !

3) La division du KomCor Frunze (500) et le corps du KomCor Voroshilov rejoint par le camarade KomDiv Blucher (700) lancent une nouvelle offensive sur Samara et sa garnison de racailles réactionnaires (500).

4) Tandis que le Front du camarade KomandArm Staline (650) restent à Pokrovsk pour faire face aux Blancs installés à Saratov (1050), le KomCor Vatzetis (300) par pour l'est afin d'ouvrir la voie vers Orenburg.


[CENTER]Image[/CENTER]




______________________________
Front du Sud



Belle victoire de nos alliés anarchistes ukrainiens à Karkhov, notre moral grimpe encore (+1NM) !

[CENTER]Image

Image[/CENTER]

1) La division anarchiste de Makhno (500), apparemment toujours à l'abri d'une redescente intempestive de l'armée de Krasnov (la voie ferrée Koursk-Karkhov est sabotée sur deux régions et la boue printanière est partout), décide de se reposer et se réorganiser (en ordre passif) sur place à Karkhov. D'ici une quinzaine, la voie ferrée Karkhov-Kiev devrait être réparé et nous prévoyons de fondre vers l'ouest sur les Nationalistes ukrainien de Petlioura planqués à Kiev.

2) Le Sovnarkom décide de rappeler d'Ukraine le KomDiv Schors et sa division (420) pour harceler les arrières de l'armée de Krasnov à Kursk. Tant pis si nous abandonnons pour l'instant l'Ukraine aux anarchistes, il est temps de s'inquiéter des cosaques en Russie centrale.

3) L'armée de Krasnov (??) avance lentement vers le nord. Orel pourrait bientôt tomber.

4) Une division de cavalerie cosaque blanche a pris Lipetsk, sur l'axe Tambov-Moscou. Nous envoyons la division du KomDiv Bliumberg reprendre la ville et la voie ferrée, bien que les cosaques risquent d'être déjà repartis pour le dépôt de Ryazhk plus au nord d'ici là...
Les défenses de Tambov sont toujours commandées par le KomCor Nadiozhny (950) qui fait toujours face à l'armée blanche du général Maï-Maeivski (700+?) avec son bouldogue de Wrangel (300).



______________________________
Front de la Caspienne



[CENTER]Image[/CENTER]

1) La division du camarade Kirov et la brigade de partisans du KomDiv Skachko (220) ont pris ensemble Petrovsk-Port. Une flottille britannique a été repoussé et notre flotte reste devant le port en soutien. La contre-offensive ennemie (??) approche depuis Grozny.

2) Nous envoyons par bateau des renforts d'infanterie régulière depuis Astrakhan.




______________________________
Front du Kazakhstan



Les Blancs essayent mollement de nous déloger de Fort Perovskiy mais nous sommes deux fois plus forts qu'eux. Au nord, nous continuons de dégager la voie ferrée Aralsk-Orenburg.



______________________________
Front d'Extrême Orient


Les partisans du KomDiv Triapitsyn continuent leur longue marche vers le nord en évitant l'ennemi pour atteindre le secteur marécageux de Khabarovsk.



La carte stratégique :

[CENTER]Image[/CENTER]


[color="Red"]VOIR LES MOIS SUIVANTS ==>[/color]
REVOLUTION UNDER SIEGE GOLD

Return to “RUS: Revolution Under Siege AARs”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 3 guests