User avatar
andatiep
Posts: 1427
Joined: Thu May 01, 2008 10:56 am
Location: Grenoble, France.

Partizanstvo ! Rapport de Campagne(AAR) RUS-DoctorKing&Andatiep Janvier 1919

Fri Oct 28, 2011 11:26 am

[color="Red"]<== VOIR LES MOIS PRÉCÉDENTS[/color]




[CENTER]----------------------------------Image----------------------------------
Rapports du Sovnarkom - Archive du Soviet Suprême de L'URSS.[/CENTER]

Ref. BZ-634540
Conseil des commissaires du peuple de l'URSS.
Moscou.
Seize janvier 1919.




______________________________
Front de la Volga du Nord



Comme prévu, nous bousculons des troupes blanches qui se replient sur Glazov :

[CENTER]Image

Image[/CENTER]

1) Le KomCor Avtonomov (360) continue l'offensive sur Glazov, malgré le fait que l'enemi semble d'une force similaire (350).

2) Le KomandArm Kamenev interrompt sa réorganisation et l'entrainement de ses troupes (150) à Viatka pour se rendre en train sur les arrières du KomCor Avtonomov afin de le soutenir en tant que réserve lors de l'attaque de Glazov.



______________________________
Front de la Volga centrale



Le KomDiv Tukhachevsky, chargé de contre-attaquer la brigade Tchèque qui avais repris Pokrovsk a bien effectué sa tâche :

[CENTER]Image[/CENTER]

Puis en continuant le long de la voie ferrée vers Uralsk, il a bousculé a Ershov les reliquats de la prétendue Armée Populaire du Komouch, commandé par le général réactionnaire Galkine :

[CENTER]Image[/CENTER]

Enfin, arrivé devant son objectif, le dépôt d'Uralsk, notre vaillant KomDiv Tukhachevsky a commencé à engager l'ennemi en encerclant la ville où entre 7 et 8 régiments Blancs encore en formation devront subir nos assauts éminents :

[CENTER]Image[/CENTER]

Pendant ce temps, avant de partir de Burasy, au nord de Saratov, pour son nouvel objectif, Balakovo, le KomCor Frunze a harcelé la division du général Sladkov :

[CENTER]Image[/CENTER]

Puis arrivé à Balakovo, il sabre gaiement la volaille thèque qui s'y trouve, on y aperçoit même la brigade de Svec tout juste chassée de Pokrovsk. Nous capturons la base aérienne du Komouch au grand complet ! (+1NM) :

[CENTER]Image

Image[/CENTER]

1) La grande armée blanche (1000) repérée à Syzran et commandée par le général de la légion tchèque Syrovy s'est déplacée à Kuznetsk, soit pour contre-attaquer à l'ouest sur Penza, soit pour porter secours aux armées blanches en difficulté au sud-est, autour de Saratov.

2) Sur le flan droit de l'armée de Syrovy se présente maintenant une force blanche (300) qui menace la ligne Penza-Moscou.

3) Nos forces rassemblées à Saransk se réorganisent en trois colonnes : une division (320) prend le train pour rejoindre rapidement nos forces à Penza, un corps (500) commandé par le KomCor Makhine prend le même chemin à pied (car nous commençons hélas à manquer de capacité de transport ferroviaire), et une dernière petite division (100) part en train pour renforcer Tambov.

4) À Penza, le camarade Trotski et son Front d'armée (800) se prépare à résister à l'armée Blanche de Syrovy en face de lui. Il faut absolument tenir cette position sous peine de voir toutes nos forces sur la Volga complètement isolées.
Nous détachons le KomCor Nadiozhny pour qu'il aille prendre le commandement de nos forces défendant Tambov, menacée par les Blancs du Sud.

5) Le KomCor Berzine (170) n'a pu avancé que très péniblement de Penza vers Saratov. Il est arrêté à la bataille de Cherkasskoye où il arrive quand même à capturer deux trains blindés tchèques. Epuisé, n'ayant même pas eu le temps de prendre le contrôle de la voie ferrée, il doit éviter de se faire accrocher sur place par les troupes blanches encore présentes, notamment si l'énorme force blanche rassemblée à Kuznetsk se pointe. Il reçoit donc l'ordre de continuer vers Saratov en attaquant.

6) Le KomCor Voroshilov (200), un moment repoussé de Saratov, y repart pour la défendre.

7) Le KomCor Frunze (150) doit rester aussi sur place en ordre passif pour se réorganiser.

8) Le KomDiv Tukhachevsky (350) doit également rester devant Uralsk pour prendre la ville et se réorganiser après l'assaut.

9) Les restes de l'armée du Komouch ont apparemment reçus des renforts (100) et ils ont repris Pokrovsk, qu'on ne pourra donc pas reprendre dans l'immédiat, puisque nos forces autour ne sont pas disponibles pour le moment.




______________________________
Front de la Volga du Sud


La deuxième bataille d'Ilovlya, où le camarade Staline réussi à se défendre avec energie et à décrocher encore une fois de l'autre côté de la Volga tout en occasionnant de fortes pertes à l'adversaire :

[CENTER]Image

Image[/CENTER]

1) Tandis que le camarade Staline, à nouveau forcé de réorganiser ses troupes sur l'autre rive ne peut bouger cette quinzaine,

2) les Blancs menés par Denikine franchissent comme prévu la porte qu'ils ont enfoncé à Ilovlya et marchent sur la route de Tambov. Ils sont déjà arrivés à l'étape de Balashov où ils ont anéantis les milices locales de gardes rouges qui avaient pourtant préparé laborieusement des retranchements de niveau 4. En théorie, ils devraient être maintenant à portée de Tambov, mais il est probable qu'ils doivent faire une pause car ils avancent péniblement sous la neige.

Nous envoyons par ailleurs le plus rapidement possible deux groupes de partisans montés le long de l'axe d'invasion pour mieux évaluer les forces de l'adversaire et dynamiter les voies ferrées dans son dos.



______________________________
Front d'Ukraine



[CENTER]Image[/CENTER]

Ce théâtre est globalement entre les mains sales des Blancs, des Verts, des Nationalistes Ukrainiens et des étrangers impérialistes français et grecs qui occupent les villes côtières.

Nous préparons une guerilla impitoyable pour empêcher l'ennemi de remonter vers le nord et la Russie centrale.
Nous nous appliquons donc à dynamiter systématiquement toutes les voies ferrées, sauf celle qui mène à Kiev, en dispersant autant de groupes de partisans que possible dans les régions concernées.
Grâce à leur inepte sens de la diplomatie, les Blancs de Denikine ne s'embarrasent pas de s'allier aux Nationalistes Ukrainiens pour envahir l'Ukraine. Ils ont aussi attaqué les bandes anarchistes qui se sont donc allié avec nous sans que cela ne nous coûte politiquement d'aller nous même les solliciter ! Voilà qui est bienvenu !

1) Le KomDiv Schors (210) s'avance lentement vers Kiev , défendu par le nationaliste ukrainien Petlioura (400) en faisant une halte à Konotop pour laisser ses effectifs se recompléter.

2) Le commandant Grigoriev (230), un seigneur de guerre local rallié à la Révolution, quitte sa base pour aller menacer Kiev par le sud.

3) Le commandant anarchiste Makhno (500), qui s'est également rallié à nous et coordonne ses objectifs à notre stratégie, avance vers Rostov et Novocherkassk pour menacer les arrières des Blancs et les cosaques du Don.

4) Pendant ce temps, Krasnov le cosaque (850) occupe Karkhov, laissant ses soudards répendrent des pogroms contre les ouvriers et les minorités. L'empleur de sa force nous laisse perplexe, et nous nous demandons bien où il va se rendre une fois le sac de la ville terminé.

5) Les arrières de cette fiente d'aristo sont plutôt mal gardés par deux petites brigades (120 et 40) et il n'y a pour l'instant que de faibles garnisons dans les villes du Don à l'est (Rostov et Novocherkassk).

6) Mais une colonne blanche (100) remonte de Sebastopol, sur les arrières des anarchistes.




______________________________
Front de la Caspienne



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Le KomDiv Kirov est enfin prêt à appareiller de Gurjev avec une petite division de gardes rouges (200) pour aller porter le fer et la vengeance du prolétariat dans le nord du Caucase, mollement occupé par les Blancs qui n'y ont laissé que de petites garnisons !
Nous prévoyons de débarquer à Petrovsk Port, qui est déjà assiégé par une brigade entière de partisans, bientôt rejointe par un nouveau KomDiv.
Nous espérons menacer sérieusement Grozny avant la fin de l'hiver et faire cesser les campaignes de réquisitions et conscriptions des Blancs dans les parages.



______________________________
Front du Turkestan



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Le camarade Zinoviev et petite division (140) ont mangé du lion ! Après avoir récupéré le contrôle de la voie ferrée et poursuivit les Blancs jusqu'à Tashkent, où ils sont maintenant bien trop retranchés (300), il décide de garder l'initiative en faisant volte-face avec le KomDiv Kalnine (120) pour attaquer tout au nord le gros dépôt cosaque d'Aralsk.



[CENTER]Image


















----------------------------------Image----------------------------------
Rapports du Sovnarkom - Archive du Soviet Suprême de L'URSS.[/CENTER]

Ref. BZ-634541
Conseil des commissaires du peuple de l'URSS.
Moscou.
1er février 1919.




______________________________
Front de la Volga du Nord



Le KomCor Avtonomov arrive enfin devant Glazov le 19 janvier et commence brillament la bataille, sans même attendre l'intervention de la réserve du KomandArm Kamenev (+2NM) ! :

[CENTER]Image[/CENTER]

Le lendemain, les armées s'entre-choquent à nouveau dans un combat indécis, malgré l'arrivée de la réserve du KomandArm Kamenev. Nous commençons à accuser de sérieuses pertes mais nous anéantissons entièrement des régiments ennemis :

[CENTER]Image[/CENTER]

Le surlendemain, les combats sont acharnés et d'une violence indescriptible. La neige qui ne cesse de tomber recouvre difficilement le terrain où se succèdent les assauts. Les pertes sont importantes des deux côtés :

[CENTER]Image[/CENTER]

Au bout du quatrième jour de combat sous la neige, nous subissons une sévère défaite. Nombre de nos régiments disparaissent dans l'enfer blanc (-1NM) :

[CENTER]Image

Image[/CENTER]

1) Malgré tout, les Blancs se retirent de Glazov et sont même repoussés vers le nord, loin de leurs bases (mais proche des nôtres...).

2) Complètement exténuées et désorganisées nos deux forces doivent impérativement se reposer sur place cette quinzaine. Espérons que les Blancs n'en profiterons pas pour prendre le dépôt de Viatka sur nos arrières. Mais dans tous les cas, mieux vaut se reposer pour le reprendre le cas échéant qu'essayer de le défendre avec des troupes à genoux de fatigue.




______________________________
Front de la Volga centrale



[CENTER]Image[/CENTER]

Nous constatons que les Blancs ont entrepris un impressionnant travail de fortification dans au moins trois villes stratégiques sur la Volga : Kazan, Simbirsk et Syzran sont maintenant difficiles à prendre sans un siège en règle.

1) À Penza, le camarade Trotski et son Front d'armée (500) reste bien retranché pour garder cette position stratégique et nettoyer les derniers Blancs encore dans le coin (20). Le corps du KomCor Makhine (400) effectue un crochet aller-retour pour essayer d'engager les forces blanches au nord (300) et à l'est (100) de Penza, sans trop s'éloigner pour rester en réserve au cas où l'armée Blanche de Syrovy (1000) se retourne vers la ville.
La division du KomDiv Zhloba (540) est détachée pour renforcer Tambov.
Un corps sous les ordres du KomandArm GhaI-Khan (560) est envoyé rejoindre le Front du KomandArm Bonch-Bruevich devant Cheboksary.

2) Le Front du KomandArm Bonch-Bruevich (200), avec l'aide des renforts de Penza, va essayer de dégager les environs de Kazan et Simbirsk et de commencer enfin à menacer sérieusement ces deux villes.

3) Le corps du KomCor Frunze (520) est enfin prêt pour reprendre l'offensive. Nous décidons de l'envoyer remonter la Volga pour se positionner entre Syzran et Samara.



______________________________
Front de la Volga du Sud



Alors qu'ils campaient à Volzhskiy en position passive pour se réorganiser, le camarade KomandArm Staline et ses troupes se sont fait attaqués par le Baron Noir Wrangel et sa clique. Nous les avons repoussé avantageusement alors qu'ils traversaient la Volga prise par les glaces (+1NM) ! :

[CENTER]Image

Image[/CENTER]

1) Malgré cette victoire, nous décidons d'abandonner notre présence dans le secteur de Tsaritsyn pour le moment. Le camarade Staline est envoyé à Astrakhan pour remplacer le précédent KomandArm qui part pour le Turkestan, tandis que sa division commandé par le KomCor Vatzetis (350) est envoyé d'urgence au nord pour reprendre Pokrovsk au Komoutch.

2) Tambov a bien été attaqué, mais seulement par une reconnaissance en force de Denikine qui a été éconduite comme il se doit (ce qui ne nous dispense pas de renforcer la position avec des renforts) :

[CENTER]Image[/CENTER]

3) Mais nous devons nous attendre maintenant à une offensive de grande envergure sur Tambov, car le corps du général Maï-Maeivski (1000??) peut maintenant utiliser le chemin de fer pour se déplacer rapidement au nord, malgré nos tentatives de faire sauter les voies avec des groupes de partisans.

4) Une nouvelle révolte des cosaques du Don a éclaté suite à notre politique générale d'abolition des privilèges des cosaques dans le pays. Au moins trois brigades d'insurgés rejoingnent les Blancs.

5) Le KomCor Berzine (350) est obligé d'abandonner Saratov sans combattre, de peur que la légion tchèque (1000) ne vienne l'écraser. Il passe la Volga pour contribuer à la reprise de Pokrovsk puis à son éventuelle défense.
Le KomCor Voroshilov rejoint quant à lui nos forces à Uralsk.

6) Après la prise d'Uralsk qui nous a permis d'interrompre la formation en cours de 8 régiments de cosaques blancs, la division du KomCor Toukashevski (120) doit encore rester sur place cette quinzaine car ses effectifs restent toujours incomplets et désorganisés. Une force de valeur inconnue s'est approché au nord de la ville, espérons que les Blancs ne fasse pas une contre-attaque avant que nous soyons mieux réorganisés.



[CENTER]Image
[/CENTER]

La prise d'Uralsk nous a permis de saisir un grand butin de matériels et de prisonniers.




______________________________
Front de l'Ukraine



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Le commandement du KomDiv Schors (300) est "inactif" pour cette quinzaine. Ne pouvant donc marcher dans de bonnes conditions sur Kiev où l'attendent les nationalistes ukrainiens de Petliura (400), il reste sur place en espérant continuer de compléter ses effectifs.

2) Nous demandons à la brigade de voyous de Grigoriev (210) d'amorcer un mouvement tournant afin de menacer Kiev par derrière.

3) L'abominable armée des cosaques du Don (900) sous les ordres de l'affreux Krasnov, continue son avancée vers le nord sans qu'on puisse l'arrêter.

4) La division anarchiste de Makhno (600), après avoir menacé Rostov, part finalement vers le nord afin de saccager et couper les arrières de Krasnov en espérant l'obliger à réduire sa grande armée pour protéger sa ligne de ravitaillement, ou bien à renoncer à sa marche vers le nord.




______________________________
Front de la Caspienne



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Nous avions pourtant bien préparé notre campagne dans le Nord-Caucase avec le rassemblement des partisans du secteur en une seule brigade (60) commandé par le KomDiv Skachko qui, après avoir dynamité la voie ferrée depuis Grozny, devait prendre le port de Petrovsk juste avant le débarquement de la division du camarade Kirov. Malheureusement, une petite division régulière de cavalerie cosaque blanche (150) est apparue dans le secteur et a malgré tout franchis les marécages sans train puis repoussé nos partisans de la région de Petrovsk Port.

2) Dans ces conditions, nous renonçons à y débarquer pour l'instant, et nous orientons donc le KomDiv Kirov et ses milices de gardes rouges (160) de l'autre côté de la Caspienne où ils devraient trouver moins de résistance en débarquant à Krasnovodsk, au Turkestan.



______________________________
Front du Turkestan



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Comme prévu, les Blancs sont restés à Tashkent, s'attendant à une attaque au sud de notre part.

2) Notre volte-face au nord nous a donc permis de prendre le dépôt (et capitale de province) Aralsk en repoussant les quelques régiments cosaques présents. Nous y laissons une petite division sous le commandement du KomDiv Kalnin, pendant que le camarade Zinoviev revient rapidement en train avec une bonne brigade pour défendre à nouveau Fort Perovskiy et les nouveaux régiments de volontaires locaux que nous formons.




[color="Red"]VOIR LES MOIS SUIVANTS ==>[/color]
REVOLUTION UNDER SIEGE GOLD

Return to “RUS: Revolution Under Siege AARs”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest