User avatar
andatiep
Posts: 1427
Joined: Thu May 01, 2008 10:56 am
Location: Grenoble, France.

Partizanstvo ! Rapport de Campagne (AAR) RUS-DoctorKing&Andatiep Août-Septembre 1918

Fri Oct 28, 2011 10:39 am

[color="Red"]<== VOIR LES MOIS PRÉCÉDENTS[/color]



[CENTER]----------------------------------Image----------------------------------
Rapports du Sovnarkom - Archive du Soviet Suprême de L'URSS.[/CENTER]

Ref. BZ-634530
Conseil des commissaires du peuple de l'URSS.
Moscou.
16 août 1918.


Encore une réunion du Conseil interminable...
Sur la grande carte stratégique, la liste des Fronts s'allonge...

[CENTER]Image[/CENTER]



_________________________________
Front du Nord



Excellente nouvelle, excellentes opportunités, Camarades !

[CENTER]Image[/CENTER]

1) Le KomDiv Zhloba a brillamment repoussée l'attaque des Blancs sur Vologda :

[CENTER]Image[/CENTER]

2) brillamment parce qu'il l'a repoussé dans la forêt au nord de la ville et non pas sur la voie ferrée vers Arkangelsk !
Comme l'ennemi n'a pas pris le temps de prendre le Contrôle Militaire de toutes les régions qui nous séparent d'Arkangelsk, probablement très mal défendue, nos camarades cheminots se font fort de nous y amener en quelques jours tandis que les Blancs seront encore à sortir des brousailles de la Taïga...

3) Nous laissons quand même des troupes de garnison (qui ont un ratio de mouvement trop lent pour mener l'attaque contre Arkangelsk) pour défendre Vologda et Tcherepovets d'un retour des Blancs (bien qu'ils doivent être bien désorganisé pour lancer immédiatement un nouvel assaut), ou d'une action hostile de ces stupides bouseux du coin qui se sont révoltés à la suite de notre dernière campagne de réquisitions dans le secteur.

4) Il y a quand même une ombre au tableau : l'Armée de Murmansk s'est mise en marche et est arrivé à Segezha, c'est à dire à porté de Petrozavodsk, mal défendue et où nous sommes en train d'effectuer une deuxième campagne de réquisitions et conscription (la première ayant tellement bien marché... ).
Après quelques hésitations, le Sovnarkom juge que les Blancs n'attaqueront pas cette quinzaine car ils doivent être encore désorganisés par leur longue marche à pied depuis Murmansk (ils ne contrôlait pas encore la voie ferrée).
Et la quinzaine d'après, certes aucun renfort ne pourra être envoyé, ni par le camarade Zhloba, ni de Moscou, ni de Petrograd ...mais nous misons sur la chute d'Arkangelsk pour les inciter à revenir sur leur pas pour reprendre la ville au plus vite avant que la glace hivernale ne les empêche de débarquer.




_________________________________
Front de Moscou
(si, si...:8o :)


Fiente d'aristo ! Ils l'ont fait !

[CENTER]Image[/CENTER]

1) Stupéfait, le Sovnarkom a assisté depuis ses fenêtres aux déambulations désordonnées dans les rues de Moscou de groupes d'SR de gauche imbibés de vodka et vociférant la reprise des combats contre l'Allemagne pour répendre la Révolution en Europe de l'ouest !
Alors qu'à l'est, nous sommes en pleine guerre civile, que Tsaritsyn et Perm menace de tomber et que les Blancs se vautrent partout sur les berges de la Volga !

Ces bandes d'amateurs ont pris le contrôle du Siège de la Tcheka (facilement, vu qu'il en faisait aussi partie) mais ils n'ont pas rallié l'essentiel de la garnison de Moscou qui nous est restée fidèle. Ils sont allés liquider publiquement l'ambassadeur de Guillaume II à Moscou et le Gouverneur Militaire du Reich en Ukraine à Kiev...

Ces petits crétins romantiques sont pitoyables. Ils utilisent toujours les méthodes terroristes qu'ils pratiquaient sous le Tsar sans s'embarrasser du fait qu'ils soient maintenant élus au Congrès Pan-Soviétique et qu'ils travaillent donc contre la Révolution !
Le Sovnarkom convient de leur liquidation généralisée avant qu'ils ne deviennent un danger réel pour les dirigeants bolchéviks et l'avenir de la Révolution. On en profitera pour liquider ce qu'il reste d'anarchistes dans Moscou car ils représentent un danger identique.

Une délégation est envoyée en Allemagne pour essayer de sauver nos relations diplomatiques. Comme les Allemands sont en pleine offensive en France, ils ne devraient pas trop s'en préoccuper, espérons-le.


2) La révolte la plus importe est hélas à Yaroslav, où malheureusement nous effectuons une campagne de réquisitions et conscription qui va être donc être annulé et le temps passé à l'organiser gaspillé.
Par ailleurs, le KomDiv Muraviev, qui avait pourtant fait du bon travail sur le Front de la Volga a tenté de rallier ses troupes à l'insurrection SR en quittant le Front. Il a été immédiatement fusillé - avec les Honneurs - par ses troupes qui ont fort heureusement écouté nos commissaires politiques...


Ce Coup de force SR étaient bien sûr déjà évalué comme une possibilité par le Sovnarkom (environ 25% de chance) tant que le Traité de Brest-Litovsk n'était pas dénoncé et que la guerre continuait en Europe.
En tout cas, il nous permet d'effectuer maintenant des campagnes de répression par la Tchéka dans trois régions en même temps.
Cela reste pourtant regrettable, car tous ces Camarades fourvoyés auraient représenté potentiellement un soutien politique ultérieur important lorsque nous déciderons enfin d'attaquer les allemands pour libérer l'Europe et offrir la Révolution à l'Ouest (c'est un bonus de +15 EP que nous n'aurons pas en 1919).
Si seulement ils avaient pû attendre, ces imbéciles...


[CENTER]Image
[/CENTER]

Lenine, courroucé, ordonnant l'arrestation de tous les SR compromis dans l'insurrection ...et des autres qui refuseraient de rejoindre immédiatement le parti bolchévique après le decret d'interdiction du Parti Socialiste Révolutionnaire.




____________________________
Front de Sibérie



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Tandis que le long du transibérien parade un arrogant trafic de forces Blanches menées chacunes par des "vrais" généraux bien propres sur eux, nos vaillants partisans ouraliens, après avoir dynamité la ligne au sud de Cheliyabinsk, s'attèlent à couper la voie à l'ouest de la ville.

2) Le brave camarade Blucher est enfin arrivé à Omsk où il a bousculé une unité d'infanterie aux environs de la capitale des Blancs, qu'il assiège immédiatement ! Quel camouflet pour les stratèges de la Réaction. Le ramassis de bourgeois comploteurs planqués dans cette ville depuis la Révolution est complètement paniqué et hystérique !
Une belle opportunité se présente maintenant. Faut-il passer à l'assaut de la ville et risquer la contre-attaque des troupes blanches des environs qui ne sont qu'à quelques journées de train à l'ouest ? Ou faut-il sagement dynamiter les rails et partir ailleur.

La décision est délicate. La cavalerie de Blucher est déjà épuisée par ses longs raids et le dernier combat. Mais nos agents dans la ville nous informent que le butin peut être très gros : l'équipement de pas moins de 6 batteries montées et 5 régiments d'infanteries encore en cours de formation sont dans la ville...
L'attaque est décidée ! Vive la Révolution !

[CENTER]Image
[/CENTER]


___________________________
Front de la Volga



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Cet empaffé de KomandArm Kamenev n'a pas été capable de dégager ses arrières occupés par des bandes armées de SR de droite ayant rejoint ces social-traîtres du Komuch !
Il n'a même pas pris le temps de les engager, bien trop pressé de revenir défendre Perm face à la Légion Tchèque qui est maintenant sur les hauteurs de la ville.

Peut être que l'Histoire lui donnera raison s'il arrive à repousser l'assaut des bohémiens du Grand Capital.
Mais s'il n'y arrive pas, sa retraite est coupé du côté de la rivière Kama !


2) Son salut repose donc sur la Division de Fer, qui après la défection de ce traitre de Muraviev est commandé par le KomDiv Avtonomov, secondé par notre cher camarade hongrois Bela Kun. La division, qui a réussi à passer la Kama la semaine dernière, est envoyé au feu d'urgence pour dégager les arrières de Kamenev et lui permettre une retraite ultérieure si nécessaire.

Malheureusement, la division de fer, isolée, n'a pu recevoir les remplacements nécessaires pour combler ses rangs. Ses unités rachétiques sont encore presque toutes dans le rouge, en sous-effectif... va-t-elle malgré tout remplir sa mission stratégique ?


3) Le Front du Camarade Trotski et le KomKor Berzin ne peuvent plus que constater que l'encerclement de Kazan n'est qu'une chimère pour l'instant : à l'est, Avtonomov s'éloigne de la ville pour secourir Kamenev, la flotte fluviale du Komuch empêche toujours de traverser la Volga et enfin, au sud les forces Blanches protégeant Simbirsk menace gravement leurs arrières car ils sont maintenant d'une force similaire à celles des Camarades Trotski et Berzin réunies (500).

Nous ordonnons le repli général du Front en faisant un crochet vers le Sud, pour attaquer le dépôt de Penza et se rapprocher du Front de Tsaritsyn.


______________________________
Front de Tsaritsyn & Front de la Caspienne



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Cela fait maintenant plus de deux semaines que Staline et Denikine se font face devant la ville de Tsaritsyn sans engager le combat. Les deux camps se préoccupent surtout d'attendre des renforts. Leurs valeurs de combat semble à peu près équivalente (1700 pour nous, 1400 pour eux), ce qui est plutôt rassurant car nous sommes bien retranchés et en défense, eux non.

2) Le KomandArm Bonch-Bruevich repart pour Tambov après avoir amené des renforts au Front Sud du Camarade Staline, tandis que son KomCor Makhine part avec le KomDiv Frunze pour Voronej où ils iront réorganiser les troupes arrivées du Kouban. Cette force doit former un corps qui sera placé au nord de Tsaritsyn pour couvrir une éventuelle retraite et servir de réserve d'intervention.

3) Pendant ce temps, les aventures de Kirov et Antono-Ovseenko continuent sur les rives de la Caspienne. La force d'Astrakhan partie à la poursuite de la bande de cosaques qui avait attaqué la ville doit précipitemment abandonner la course et se diriger vers le dépôt de Gurjev pris et défendu par nos partisans montés. En effet, les miliciens ont gravement souffert de leur long périple dans le désert. Espérons que l'ennemi soit dans le même état et que nous pourrons reprendre la chasse après un bon repos.


__________________________
Front du Turkmenistan


Notre cher camarade Zinoviev du Sovnarkom a absolument tenu à prendre un commandement militaire. Il est donc parti pour le Turkestan où il doit organiser et diriger les premières forces bolchéviks turkmènes face aux Blancs et aux Nationalistes indépendantistes ("Verts").

Vu ses compétences militaires, il nous semble urgent de lui envoyer un KomDiv. Mais nous en manquons crucialement, surtout pour un Front somme toute secondaire.


_________________________
Front du Kouban


Ce Front va bientôt disparaitre. L'évacuation maritime de nos troupes s'achève, malgré quelques combats d'arrière-garde dans les marais.
Nos groupes de partisans se mettent en place dans les contreforts de la chaîne du Caucase pour mobiliser dans le secteur le plus d'unités ennemies possibles afin de soulager un peu le Front de Tsaritsyn.


_________________________________
Politique intérieure


Le Sovnarkom est enfin en mesure d'appeler les membres du Parti, femmes et hommes en âge de porter les armes ou de travailler à la logistique au Front, à rejoindre les rangs de l'Armée Rouge !

Image

Cela nous côute cher politiquement (-10 EP et -10VP !) car c'est autant de soutien en moins au Gouvernement du Peuple à l'arrière, beaucoup ne reviendrons jamais, mais cela va grandement fortifier le moral et l'encadrement des troupes (+2NM, ainsi que de nouvelles unités de commissaires politiques, de VOKHR et de Tchéka Militaire disponible à l'achat)


[CENTER]Image
[/CENTER]

Les camarades du Parti s'enrôlant massivement dans l'Armée Rouge et les unités militaires de la Tchéka et des VOKHR.







[CENTER]----------------------------------Image----------------------------------
Rapports du Sovnarkom - Archive du Soviet Suprême de L'URSS.[/CENTER]

Ref. BZ-634531
Conseil des commissaires du peuple de l'URSS.
Moscou.
30 août 1918.




______________________________
Front Nord



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Comme prévu, notre camarade Zholba est arrivé devant Arkangelsk sans rencontrer aucune opposition. Il va donc pouvoir passer à l'assaut en règle de la ville et saisir les incroyables stocks de fournitures de guerre encore entreposés là par les Alliés impérialistes des Blancs.

2) Comme prévu également, l'Armée blanche de Mourmansk n'a pas bougé de Segezha afin de se réorganiser après une longue marche et réparer la voie de chemin de fer. Espérons qu'ils feront demi-tour pour essayer de reprendre Arkangelsk.

3) D'après nos calculs, les restes de l'armée blanche d'Arkangelsk devrait se situer dans cette région... car une unité de cavalerie y a été accroché légèrement sur sa route pour rejoindre Zhloba il y a quelques jours. Les pluies d'automne commencent et ils ne contrôlent même pas deux régions ferroviaires d'affilée entre Vologda et Arkangelsk ! Nous avons donc largement le temps de prendre le port.



_____________________
Front de la Volga



Nos pires inquiétudes deviennent des réalitées. Le KomandArm Kamenev a dû se replier de Perm après une rude bataille où nous avons tout de même infligé de bonne pertes à l'ennemi :

[CENTER]Image

Image[/CENTER]

1) Malheureusement, comme on le redoutait, ses arrières de l'autre côté de la Kama n'étant pas dégagé à temps des milices du Komouch, il a du se replier plus au Nord, loin du chemin de fer, dans un cul de sac entre les montagnes et la Taïga...

2) La Division de fer, qui est toujours gravement en sous-effectif car nous sommes de plus en plus isolé du réseau de ravitaillement et les remplacements n'arrivent pas, occupe maintenant la rive droite de la Kama après avoir dispersé des bandes de malfrats Blancs plus au sud. Mais si les Bohémiens traversent la Kama, ils ne tiendront pas longtemps.

3) D'autant plus qu'une nouvelle révolte de SR de droite a éclaté près de Viatka, dans leur dos.


Nous décidons donc d'envoyer d'urgence la flotte fluviale de Raskolnikov pour essayer d'évacuer Kamenev et la Division de fer par le fleuve.

Dans le secteur de la Volga centrale, les camarades Trotski et Berzine reprennent possession du secteur de Penza et y lancent une campagne de réquisitions et conscription.


_________________________________
Front de Sibérie


Nous n'avons plus de nouvelles du camarade Blucher après sa décision d'attaquer Omsk....
Nous en concluons que l'assaut héroïque fût un échec et que les survivants se sont dispersés. Les Blancs devaient avoir quasiment fini la formation de leur nouvelles unités.
Espérons que la camarade Blucher pourra rejoindre un autre Front par ses propres moyens.


_________________________________
Front de Tsaritsyn



Grande Victoire pour la Révolution !

[CENTER]Image[/CENTER]

Comme le Sovnarkom s'y attendait, les arrogants généraux du Tsar ont complètement sous-estimé la valeur du prolétariat en arme !
Ils ont lancé un assaut sanglant sur nos positions à Tsaritsyn, alors que le rapport de force de 1700/1400 nous était déjà favorable et que nous avions de surcroit un niveau de retranchement à 4.
C'est un sacré désastre pour la Réaction : plus de 9600 hommes de perdus contre 2600 pour nous. 12 régiments ennemis complètement anéantis... Notre Moral National augmente de +4 NM. Nous avions bien besoin de cette victoire !

Tous nos Commandants grimpent en préséance et Voroshilov gagne sa deuxième étoile de KomCor.


[CENTER]Image[/CENTER]

1) Denikine est encore dans la région mais il va vraisemblablement effectuer un repli vers Rostov au sud.
Confiant, nous ordonnons donc à la division du KomDiv Chapaev d'abandonner les défenses de Tsaritsyn et de traverser la Volga à l'est pour rejoindre la voie ferrée Astrakhan/Saratov pour commencer à inquiéter les Blancs au sud de Samara, capitale du Komouch.

2) Le Corps de Front du KomCor Makhine et du KomDiv Frunze sont formés près de Voronej avec les évacués du Kouban et vont arriver au nord de Tsaritsyn d'ici 10 jours. On va peut être pouvoir envisager une contre-attaque vers le sud !

3) Pendant ce temps, sur les rives de la Caspienne, nos troupes se reposent et se réorganisent à Gurjev, bien retranchées, tandis que nos partisans montées ont repéré l'ennemi se traînant péniblement plus au nord dans les steppes au sortir du désert, sans ravitaillement et sous une pluie torrentielle qui doit bien les ralentir. Peut être n'auront nous même plus à les combattre : ils se disloqueront d'eux-même...






[CENTER]----------------------------------Image----------------------------------
Rapports du Sovnarkom - Archive du Soviet Suprême de L'URSS.[/CENTER]

Ref. BZ-634532
Conseil des commissaires du peuple de l'URSS.
Moscou.
14 septembre 1918.




______________________________
Front Nord



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Très mauvaise surprise pour le KomDiv Zhloba : un fort contingent d'impérialistes britanniques est arrivé avant qu'il ne puisse investir la ville. Les ploutocrates se sont retranchés dans la ville et ils étaient aussi nombreux que nos troupes. Aidé d'une puissante flotte qui a continuellement bombardé nos assaillants, la bataille est resté indécise :

[CENTER]Image[/CENTER]

Il ne nous reste plus qu'à mettre en place un siège, un assaut devenant maintenant beaucoup trop coûteux. Malheureusement, la situation risque cependant de tourner rapidement au fiasco pour nous car la flotte ennemie a également réussi à anéantir notre petite flotte fluviale sur la rivière Dvina et coupe la retraite et la ligne de ravitaillement de la division de Zhloba. Les assiégeant sont également assiégés...

[CENTER]Image[/CENTER]


2) Au moins, l'armée de Mourmansk semble toujours faire du sur place à Segheza et la voie ferrée n'est toujours pas réparée.



___________________________
Front de la Kama



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Encore une très mauvaise surprise. La flotte fluviale du Komouch est précisemment venue se placer là où nous comptions faire traverser le KomandArm Kamenev et son armée. Malgré la présence de notre flotte, nous ne pouvons traverser. Nous ordonnons donc un mouvement de contournement assez téméraire à l'est puis au sud de Perm pour essayer de traverser la Kama à hauteur de Sarapul.

3) La flotte est chargée de s'y trouver aussi en essayant d'attaquer la flotte ennemie afin qu'elle ne soit pas là une nouvelle fois pour empêcher le passage ou l'embarquement de nos troupes...

2) La division de fer, commandée par le KomDiv Avtonomov et le camarade Bela Kun a réussi a tenir sa position rive droite de la Kama en face de Perm :

[CENTER]Image[/CENTER]

Mais elle ne fût attaquée que par les milices du Komouch des environs, les tchèques étant restés fort heureusement à Perm. N'ayant toujours pas reçu de remplacements en suffisance, nous ordonnons son replis général au nord vers Vologda. Replis qui risque de ne pas être de tout repos puisque les Blancs viennent de prendre le contrôle de Viatka sur la route...



__________________________________
Front du Kazakhstan



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Enfin, nous avons des nouvelles du camarade Zinoviev sur le Front Kazakh. Jusqu'ici nous ne recevions que des lettres outrées à propos des récentes promotions militaires qui parait-il outrepassent sa préséance...
Il s'est basé à Fort Perovsky. Où il est en train de former de nouvelles unités de ravitaillement et de construire un dépôt afin de favoriser l'arrivée de nouveau remplacements, car ses effectifs sont encore très incomplets.

2) Un objectif prochain pourrait être la reprise de Tackkent apparemment faiblement défendue.

3) Notamment parce que les Blancs semblent occupés avec les Nationalistes "verts" autour de Samarkand.

4) Un autre objectif pourrait être le dépôt de Khiva que l'on vient de re-perdre.

5) Les blancs ont terminé leur invasion de la côte à l'ouest sur la Caspienne et vont pouvoir se renforcer.

6) Ashkabad n'est pas pour demain...



_______________________
Front du Kouban




[CENTER]Image[/CENTER]

1) Le KomandArm Sorokin a remporté une dernière bataille dans les marécages en couvrant l'embarquement des dernières troupes de ce Front. Cette bataille restera en mémoire au sein de l'Armée Rouge sous l'appellation du "pot de départ de Sorokin" !
L'exploit remonte notre moral (+1 NM)...

[CENTER]Image[/CENTER]


Dans le reste du Nord-Caucase, nos groupes de partisans s'acharnent sur les voies ferrées tout en menaçant de prendre les villes sans garnisons ; tandis que les derniers Gardes Rouges urbains survivants se replient sur Elista dans les steppes.



____________________
Front de la Volga



Le KomCor Berzine est passé à l'assaut de la ville de Penza où s'est laissé enfermé une brigade de Blancs, trop occupée à piller et à martyriser les prolétaires de la ville. Nous les avons anéantis jusqu'au dernier, ce qui a donné une bonne rasade de bon moral à nos troupes (+1 NM) et a fait grimper en préséance le camarade Berzine ainsi que le KomDiv Ghai-Khan qui est même promu KomCor pour l'occasion... :

[CENTER]Image[/CENTER]


Mais les petit-bourgeois du Komouch avaient lancé une armée de secours avec 4 trains blindés pour tenter de désenclaver la ville avant l'assaut. Nos troupes, n'ayant pas eu le temps de souffler après les combats de rue, ont dû alors abandonner Penza et sa région après une âpre bataille où nous avons eu beaucoup plus de pertes que l'ennemi !

[CENTER]Image


Image[/CENTER]

1) Les camarades Berzine et Ghai-Khan se replient sur Tambov pour se réorganiser.

2) La dernière division du Kouban avec le brave KomandArm Sorokin est attendu à Voronezh

3) Nous amenons des renforts avec un train blindé de Tsaritsyn à Tambov mais détachons également de Tambov une brigade et un train blindé avec le KomandArm Bonch-Bruevich pour renforcer le Front nord et mater la révolte des SR de gauche à Yaroslav, au nord de Moscou, avec le camarade Trotski.



________________________
Front de Tsaritsyn



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Ce faquin de Denikine n'avait pas encore reçu toutes les libations du prolétariat triomphant à son égard ! Sa retraite de la région de Tsaritsyn s'est transformée en débâcle sanglante où les trainards furent sabrés sans pitié à la grande joie de la population de Tsaritsyn qui récupéra toute sorte de matériels abandonnés par les forces blanches (+1 NM) :

[CENTER]Image[/CENTER]

2) Le fraichement promu KomCor Voroshilov prend position avec une division de garde rouge au nord de Tsaritsyn pour s'y rentrancher et former une réserve solidaire des défenses de la ville et empêcher un mouvement d'encerclement comme cela s'est produit cet été.

3) Le camarade Frunze et sa division traversent la Volga et remontent au niveau de Saratov, à Pokrovsk, pour menacer ce port important mais aussi pour couvrir...

4) ...le KomDiv Chapaev qui va attaquer le gros dépôt des cosaques Blancs à Uralsk. Ces mouvement rapides sont possibles grâce à notre contrôle de la voie ferrée Astrakhan-Saratov/Uralsk que ces soit-disant "professionnels" de généraux d'Ancien régime n'ont pas jugé utile de dynamiter ou contrôler avec leur cavalerie cosaque...

L'idée à moyen terme étant de menacer Samara, la capitale du Komouch, par le sud.



________________________
Affaires Intérieures



[CENTER]Image[/CENTER]

Le Camarade Lenine a failli être assassiné ! C'est inouï !
Cette racaille putride de Socialistes Révolutionnaires de gauche a voulu se venger de la répression nécessaire et salutaire que nous menons sans plaisirs mais avec la ferme volonté de sauver la révolution !

Avec l'insurrection des SR de gauche et la repression, nous savions que ce genre d'attentat avait environ 20% de chance d'arriver. Et que s'il arrivait, Lenin aurait a peu près autant de chance qu'il meure de ses blessures. Mais fort heureusement cela n'a pas été le cas (sinon nous aurions perdu 25 NM et les camarades Trotski et Zinoviev auraient abandonné leur commandement au front pour siéger à nouveau au Sovnarkom et probablement s'y chamailler stérilement alors qu'il sont bien plus utiles sur le terrain ...encore que pour le camarade Zinoviev, le conseil a encore quelques sérieux doutes là dessus...).

Cet événement nous amène à accroitre les pouvoirs et les missions de la Tchéka (nous pouvons maintenant effectuer 6 décisions régionales "Tchéka" en même temps au lieu de trois) et de son Chef, le camarade Dzerzhinsky (maintenant disponible à Moscou), qui est l'honnête, dévoué, providenciel et saint homme de la situation :

[CENTER]Image[/CENTER]



______________________________
Bilan stratégique



[CENTER]Image[/CENTER]

Notre moral est maintenant redevenu normal (99).
Les Blancs du Sud et du Nord, malgré leur cuisante défaite à Tsaritsyn, ont toujours un moral standard (100). On peut dire que sans cette victoire, la situation serait bien différente pour nous...
Les Blancs de Sibérie caracolent en tête avec un très bon moral (124 !) qui risque de faire mal lors de nos prochaines batailles contre eux (leur forces auront un bonus de 24% contre les nôtres). Et qui plus est, ils engrangent 43 Points de Victoire par tour, grâce à leur contrôle encore incontesté du transibérien qui leur amène le soutien des impérialistes occidentaux de l'Entente.

Nous avons assez de prisonniers pour recruter parmi eux, mais cela ne nous intéresse pas, nous avons déjà largement assez de conscrits mobilisés (839). Le problème, c'est de trouver les moyens en roubles (11) et en fournitures de guerre (32) pour les équiper et former de nouveaux régiments...

Un nouveau KomDiv est nommé (-3 EP), c'est tout ce qu'on peut se permettre.








[CENTER]----------------------------------Image----------------------------------
Rapports du Sovnarkom - Archive du Soviet Suprême de L'URSS.[/CENTER]

Ref. BZ-634533
Conseil des commissaires du peuple de l'URSS.
Moscou.
2 octobre 1918.




______________________________
Front Nord



C'est la consternation au sein du Conseil. Les impérialistes occidentaux ont effectué une sortie d'Arkangelsk, aidés une nouvelle fois d'un puissant soutien d'artillerie depuis leur flotte (20 dégâts...) et de leurs avions. Ils ont repoussé la division du KomDiv Zhloba, encore mal réorganisée depuis son assaut infructueux sur la ville.

[CENTER]Image

Image[/CENTER]

1) Nos troupes ont dû reculer vers le sud, car la deuxième flotte ennemie empêche toujours une traversée de la Dvina, et elles doivent rester sur place cette quinzaine pour reprendre assez de cohésion avant de reprendre leur marche... Mais pour aller où ? Les pluies d'automne s'abattent sur la Grande Forêt. Au sud, le long de la Dvina interdite par ces infâmes bouffeurs de gélatine nous attendent 3 régions difficiles de Taïga et une de marécages avant d'atteindre la petite ville de Kotlas reliée au réseau ferré, mais elle est elle-même menacée par des milices des petits-bourgeois du Komouch qui ont pris Viatka plus au sud.

2) Pendant ce temps, l'armée de Mourmansk reprend son mouvement depuis Segezha vers le sud et menace Petrozavodsk, une étape stratégique sur la route de Petrograd...
Le camarade Trotski y est envoyé mais sa division est encore mal réorganisée et il vaudrait mieux que l'ennemi n'y soit pas avant lui...




______________________________
Front de la Kama



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Notre plan d'extraction a pleinement réussi ! Le KomandArm Kamenev s'est habilement glissé à l'est de Perm, à traversé la voie ferrée derrière ces niaiseux de nationalistes tchèques qui n'ont pas jugé nécessaire de boucler notre encerclement dans le secteur, puis il a rejoint la voie ferrée Iekaterinbourg-Kazan que nos cheminots conrôlaient encore en grande partie. La traversée de la Kama se fit donc confortablement installé en train et par dessus un pont intact à Sarapul, sans être inquiété par les quelques éléments du Komouch qui patrouillaient dans le coin.
Plein de confiance, nous ordonnons une attaque immédiate sur Kazan, dans l'espoir que la ville soit mal défendue. De toute façon, il vaut mieux essayer de s'ouvrir une route de replis le long du chemin de fer : remonter au nord vers Viatka est trop pénible à cause des pluies torrentielles d'automne qui ont transformé les campagnes en champs de boue.

2) Pendant ce temps, nos partisans de l'Oural continuent scrupuleusement leur travail de sabotage des voies ferrées pour ralentir l'arrivée des renforts Blancs sibériens sur le théâtre de la Volga.

3) La flotte de Raskolnikov est bien arrivée pour soutenir la traversée du Front du KomandArm Kamenev au cas où la flotte ennemie ait bougé dans la région. Elle a même bombardé un régiment du Komouch autour de Sarapul lors du passage de Kamenev. Malheureusement, elle se trouve maintenant bloqué pour cette quinzaine, encore à cause de la passivité de son encadrement militaire issu de l'ancienne armée. Il serait grand temps d'embarquer des commissaires politiques dans ces rafiots, mais nous en manquons de partout. Espérons que la flotte ennemie ne nous devance pas pour se positionner à nouveau à l'ouest de kazan et empêcher ainsi le KomandArm Kamenev de traverser la Volga.




______________________________
Front de Sibérie



[CENTER]Image[/CENTER]

1) Le camarade Blucher ainsi que les rares survivants de sa brigade de cavalerie qui ont pu s'échapper du raid infructueux sur Omsk ont enfin rejoint le convoi de ravitaillement du Front de Sibérie qui a marché à leur rencontre depuis les environs de Kustanay.
Nous devons absolument rester sur place pour qu'ils se reposent. Le prochain objectif est de trouver une petite ville pour installer un dépôt afin d'accueillir de nouveaux remplacements pour reconstituer la brigade ...et aussi pour créer un refuge avant l'hiver qui approche.

2) La ville d'Akmola, loin des axes de transit des Blancs, semble toute indiquée. Mais elle est tenue par des paysans révoltés "Verts" dont nous ne connaissons pas vraiment la force.

3) Mais cette bourgade sera toujours plus sûr que Kustanay, trop près du Transibérien,

4) et bien plus que notre base de départ, toujours occupé par les cosaques Blancs de l'Oural...





______________________________
Front de la Volga



C'est avec une tristesse infinie que nous avons appris la mort du très jeune et très prometteur KomDiv Chapaev lors du premier assaut de la ville d'Ouralsk. Un de nos meilleurs KomDiv a disparu.
Mais son sacrifice pour la Révolution n'aura pas été vain ! La première attaque d'Ouralsk fût une belle victoire, l'ennemi a essuyé de lourde pertes et notre moral a grimpé (+1NM) :

[CENTER]Image

Image[/CENTER]

1) Mais la division, privée de son commandant et sans commissaires politiques, est bloquée sur place cette quinzaine et incapable de repartir à l'assaut pour l'instant alors que nos informateurs dans la ville nous signalent la présence de 7 unités encore en formation (beau butin potentiel). Cette inaction forcée est regrettable, car l'ennemi va certainement tenter de contre-attaquer avant un deuxième assaut. Une force ennemie a d'ailleurs été repérée plus au sud, mais tout semble indiquer que ce sont les reliquats de la brigade de cosaques repoussée par Kirov dans le secteur d'Astrakhan. Si c'est le cas, ils doivent être des zombies inoffensifs, après leur longue traversée du désert, vers un oasis qui va bientôt tombé lui aussi entre les mains de nos troupes...

2) De toute urgence, le camarade commissaire Frunze et sa division en couverture à Pokrovsk rejoint par train la division de feu le KomDiv Chapaev à Ouralsk pour diriger un nouvel assaut.

3) Tandis que le KomCor Makhine quitte également le secteur de Tsaritsyn afin d'améliorer le prochain commandement du camarade Frunze à Ouralsk.

4) Pendant ce temps, le dispositif de défense de Tsaritsyn se retranche un peu plus. Il est toujours composé du Front du camarade Staline qui peut compter sur le corps du KomCor Voroshilov dans la région juste au nord, auquel nous avons attribué un mouvement par rail (même s'il ne bouge pas) afin d'augmenter ses chances d'intervention en tant que réserve si jamais le Front de Staline est attaqué.
Mais Denikine est toujours dans les parages plus au sud. Il doit être en train d'assimiler de nombreux renforts depuis la disparition du Front du Kouban...
Avons-nous trop dégarnis les défenses de Tsaritsyn (750 + 200 avec Voroshilov) ?


______________________________
Fronts de la Caspienne et Front du Kazakhstan


Nos troupes restent sur place pour se réorganiser et se complèter. La présence de navires britanniques a été signalé en Caspienne et à l'embouchure de la Volga. Ce qui est inquiétant, car nous n'avons aucune cannonière dans le secteur, uniquement des transports fluviaux sans défenses. Nous arrêtons donc tout transport de troupes maritimes sur la Caspienne et le sud de la Volga tant que nous n'avons pas reçu les nouvelles cannonières en formation à Nijni Novgorod pour les escorter.



______________________________
Russie Centrale


Le KomCor Ghaï-Khan s'installe à Tambov où il doit recomplèter ses effectifs après la bataille de Penza.

Le KomandArm Sorokin, arrivé du Kouban grâce à notre flottille du Don, est bloqué encore une quinzaine à Voronej, à cause de l'absence de commissaires politiques dans sa force.

Le KomDiv Avtonomov a réussi à passer à travers la région de Viatka prise par les forces du Komouch et se dirige sur Vologda pour aussi se réorganiser et complèter ses effectifs.

Autour de Moscou, nous attendons la fin de la formation de nombreuses unités et leur répartition entre les forces des KomandArms Trotski et Bonch-Bruevich. Ce dernier, grâce à ses compétences d'officier instructeur (transformant deux unités de niveau conscript en régulier par tour), est chargé d'entrainer en priorité les unités de cavalerie pour qu'elles aient une meilleure détection.



______________________________
Affaires intérieures


Les derniers réduits tenus par les SR de gauche sont enfin exterminés. Nous allons enfin pouvoir reprendre notre campagne de réquisitions et conscription dans le secteur de Yaroslav :

[CENTER]Image[/CENTER]


Le Sovnarkom décrête la Levée en Masse ! Comme en 1792 pendant la révolution française !
Dans toutes les villes de Russie centrale se forment des régiments de Gardes Rouges. Plus d'une soixantaine seront formée d'ici un mois :

[CENTER]Image[/CENTER]

N'ayant de toute manière pas les moyens en roubles de financer des unités d'infanterie classiques, nous décidons d'utiliser quand même les centaines de points de conscrits disponibles avec des milices. Ces unités insurrectionnelles ont une faible cohésion et résistent particulièrement mal aux cavaliers cosaques Blancs ayant l'habitude de combattre les révoltes paysannes sous l'Ancien Régime. Mais elles peuvent progressivement (aléatoirement) se transformer en unités d'infanterie de conscrits.
Et puis, nous n'avons pas le choix, il faut défendre la Révolution avec le Peuple !

Nous acquérons également de nombreux remplacements nécessaires pour la plupart des types d'unités et lançons quelques campagnes de réquisitions.





[color="Red"]VOIR LES MOIS SUIVANTS ==>[/color]
REVOLUTION UNDER SIEGE GOLD

User avatar
lodilefty
Posts: 7372
Joined: Sat Aug 11, 2007 3:27 pm
Location: Finger Lakes, NY GMT -5 US Eastern

Fri Oct 28, 2011 11:56 am

[color="Blue"]Threads merged, as it is better for the forum and readers top keep together[/color]
Always ask yourself: "Am I part of the Solution?" If you aren't, then you are part of the Problem!
[CENTER][/CENTER]
[CENTER]Visit AGEWiki - your increasingly comprehensive source for information about AGE games[/CENTER]

[CENTER]Rules for new members[/CENTER]
[CENTER]Forum Rules[/CENTER]

[CENTER]Help desk: support@slitherine.co.uk[/CENTER]

User avatar
andatiep
Posts: 1427
Joined: Thu May 01, 2008 10:56 am
Location: Grenoble, France.

Fri Oct 28, 2011 8:53 pm

lodilefty wrote:[color="Blue"]Threads merged, as it is better for the forum and readers top keep together[/color]


Hey ! What are you doing little boy :turc: !

Don't move the table when i'm moving the chairs :rolleyes: !

I wrote few times to Rafiki to speak about my problems but he seems to be away :
As you see i'm writing a long AAR on the forum and i start to have a nightmare : it don't want to create automatically new pages in my thread so i had an enormous single page.

It started to take to much time to load all the images' page in a browser, and finally it didn't load at all.

Can you admin some parameters in vBulletin so that such big thread's page could be split into several pages inside the same thread ?

If not, i don't see other solution that the one i was working on : one thread with one page which have the max images possible before it get to slow and a link at the end which say to the reader that he can go forward to read the next months of the AAR in another page.

What should we do now ? Because you merged pages under a wrong title (e.g. it say it report few months but instead there is much more) and i can't change this title's threads... Petit galopin :p apy: !
REVOLUTION UNDER SIEGE GOLD

User avatar
lodilefty
Posts: 7372
Joined: Sat Aug 11, 2007 3:27 pm
Location: Finger Lakes, NY GMT -5 US Eastern

Fri Oct 28, 2011 11:32 pm

oops! :blink:

Unmerged pending Rafiki's thoughts. :)

Sorry!
Always ask yourself: "Am I part of the Solution?" If you aren't, then you are part of the Problem!
[CENTER][/CENTER]

[CENTER]Visit AGEWiki - your increasingly comprehensive source for information about AGE games[/CENTER]



[CENTER]Rules for new members[/CENTER]

[CENTER]Forum Rules[/CENTER]



[CENTER]Help desk: support@slitherine.co.uk[/CENTER]

User avatar
andatiep
Posts: 1427
Joined: Thu May 01, 2008 10:56 am
Location: Grenoble, France.

Sat Oct 29, 2011 12:59 am

lodilefty wrote:oops! :blink:

Unmerged pending Rafiki's thoughts. :)

Sorry!


Thank you Watcher to care always of the forum's ergonomy :) . I'm still not sure my solution is the good one and i hope also that Rafiki will find a way somehow.
REVOLUTION UNDER SIEGE GOLD

Return to “RUS: Revolution Under Siege AARs”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest