tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Thu May 15, 2008 10:30 am

[CENTER][SIZE="5"]MEMORANDUM[/size]
[SIZE="5"]SUR LA CONTINUATION DE LA GUERRE[/size][/CENTER]

Alexandria, bureau du Lieutenant Général McTyrex

A l'attention du Cabinet de la Guerre et de Monsieur le Président
URGENT ET CONFIDENTIEL
Copie au Lieutenant-Général Cristofire.

Messieurs,

Grâce à des accointances en Europe j'ai reussi à faire venir un de mes anciens collegue enseignant à Sandhurst dans le domaine logisitique. J'ai demandé à ce dernier une étude sur les capacités logistiques de la rebellion en Virginie.
Ce qu'il ressort de son étude est particulierement édifiant. Messieurs, l'énorme armée qui me fait face n'as pas les moyens de rester en Virginie sans l'apport des autres Etats.
D'après nos calculs, l'Armée de Beauregard necessite environ 603 tonnes de materiels par quinzaine. Elle consommerait en sus à chaque bataille 200 tonnes de munitions.
Il apparait que les villes capables de produire en Virginie ne sont pas légion. Hormis Richmond, Norfolk et Petersburg, aucune ville ne serait à même selon nos calculs de produire des ressources (à moins d'un investissement industriel ennemi qui nous est, hélas, inconnu). Et le cumul des productions de ces villes par quinzaine serait, selon une estimation haute, de 130 tonnes de materiels et de 50 tonnes de munitions.
Comme vous le constatez ces chiffres sont largement en dessous du ravitaillement nécessaire à l'armée de Beauregard. Les rebelles doivent donc impérativement faire venir du ravitaillement depuis la Caroline du Nord pour soutenir leurs efforts de guerre dans ma région.
Beauregard est donc dépendant d'une chaine de dépot et du chemin de fer provenant de la Caroline. J'ai donc mis en place une équipe au sein de mon Etat Major pour chercher le point faible de cette ligne. Et nous en avons trouvé un Messieurs.

La ville de Garysburg en Caroline du Nord semble être un maillon crucial dans le ravitaillement de la Virginie. Cette ville est inatteignable par terre même dans le cadre d'un raid de cavalerie venant de Virginie Occidentale ou du Maryland.
Neanmoins nous pouvons l'atteindre et détruire le dépot qui s'y trouve. Messieurs j'ai annulé l'opération Condor car elle ne pouvait être mise en place dans des délais raisonnables. Elle va donc être remplacée par une nouvelle opération beaucoup plus ambitieuse l'operation Démon.

Demon va avoir un triple but.
-couper l'artere de ravitaillement avec la Virgine par la destruction du dépot de Garysburg
-réduire la capacité industrielle de la rebellion avec la prise de Columbia une des seules cités industrielles de cet Etat
-conquérir un maximum de forts cotiers de cet Etat pour permettre des descentes de monitors vers la Caroline du Sud.

Cette operation sera lancé aprés la mise en oeuvre de Petit Condor. Elle debutera donc vers le mois de janvier 1862.
Elle se déroulera en trois phases:

1ere phase (Hiver 1862): prise des forts Morgan, Clark et Macon. Dans ce cadre j'aurais besoin, Mr le Président,de la levée d'une nouvelle division d'assaut (composé de deux brigades lourdes, d'un regiment de zouaves et de pieces de 10 lbs. Il n'est pas utile de lui adjoindre des sharpshooters qui n'ont pas de valeur dans l'assaut). Cette phase va permettre d'avoir accés facilement à la baie de Palmico et de pouvoir ainsi prendre New Bern. Vous retrouvez là les grandes lignes de Condor

2éme phase: prise de Columbia et de New Bern (Debut du printemps 1862). Ces deux cités serviront de bases pour la 3eme phase de Demon. Columbia ne vaut que pour son industrie mais aussi pour servir de base de départ pour la troisième phase. New Bern servira aussi de base de départ et aussi de diversion des forces que lancera la rebellion. En effet elle menace beaucoup plus directement des centres vitaux comme Wilmington ou Raleigh.
Pour cette phase il me faudra sacrifier deux transports pour mettre en place un dépot à New Bern pour faire croire à l'importance de cette ville messieurs. Je sais que c'est un lourd sacrifice mais je l'estime indispensable.

3eme phase (fin de printemps-debut ete 1862):
A New Bern se concentrera TOUT le corps Amphibie. Il prendra alors la direction de Goldsboro, Raleigh et Hilsboro. Cette attaque restera cependant une diversion. J'insiste sur ce point. Certes nous pourrions obtenir de très bons résultats mais ces dépots ne sont pas vitaux et seront de toute facon abandonnés au terme de l'opération si nous venions à les capturer. Je ne peux immobiliser le Corps Amphibie dans la zone car j'ai d'autres projets pour lui pour la fin de l'année 1862 (Mobile ou La Nouvelle Orleans).
Je lancerais alors la "division" de cavalerie en cours de formation à Washington. Elle pourra attaquer soit par voie terrestre soit par voie fluviale. Mon Etat Major privilégie cette piste qu'il juge moins risqué. Mais cela necessiterait Mr le President la construction d'une unité de transports fluvial et d'une unité de canonnieres fluviales en Pensylvannie. La division aurait alors pour but de prendre Garysburg, de détruire le dépot et la gare.
A ce moment là la Virginie serait coupée du reste de la Confédération et serait incapable de ravitailler son armée.

La phase suivante reviendrait à l'Armée de Virginie qui pourrait ainsi capturer Richmond avant la fin de l'année. Elle pourra alors attaquer plus facilement les troupes de Beauregard qui feront alors face à des soucis importants de ravitaillement en vivres et en munitions.

Certes ce projet est très ambitieux et il n'est pas certain qu'il reussisse à 100%. Neanmoins il aura dans tous les cas le mérite d'affoler les rebelles et de leur faire consacrer une bonne part de leurs troupes qui leurs seront bien plus utiles ailleurs.

Ceci dit Messieurs, ceci n'est qu'un projet que je soumets à votre approbation. Vous m'aviez demandé au début du mois de juillet, Mr le Président, un rapport sur mes plans futurs. Le voici donc.

Mon Etat Major et moi meme nous nous tenons à votre disposition pour éclairer tout point qui vous semble obscure.

Longue vie au Président!
Vive l'Union!

Lieutenant-Général Lewis McTyrex commandant du Front Est

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Thu May 15, 2008 1:19 pm

Washington DC, bureau du Président
A l'attention du Lieutenant-Général MacTyrex
Copie au Lieutenant-Général Cristofire


Monsieur,

vous avez fait preuve d'un excellent esprit d'initiative en commandant une étude logistique dont le résultat est extrémement intéressant. J'approuve sans réserve l'objectif final de l'opération que vous m'avez présenté en détail, ceci pouvant permettre de minimiser le nombre des victimes dans la confrontation qui ne manquera pas d'avoir lieu bientôt en Virginie.

Mes aides de camp ont analysé votre plan et l'ont trouvé en tous points remarquable, d'autant que les moyens qu'il demande ne paraissent pas considérables compte tenu du délai de préparation que cela nous laisse. Soyez assuré que je ferai le nécéssaire pour qu'au moins trois Divisions complètes supplémentaires soient mises à votre disposition d'ici le printemps.

Une option peut-être moins complexe dans sa réalisation m'ayant été proposé par mes conseillers, je vous en donne les grandes lignes :
1° - Débarquement du Corps Amphibie renforcé d'une Division de cavalerie à Edenton et construction d'un dépôt. Le Corps Amphibie disposerait ainsi d'une base d'opération très solide et menacerait directement Norfolk tout en disposant d'une base de repli.
Le rôle de la Division de cavalerie serait de détruire le dépôt de Garysburg puis de se diviser en petites unités afin de détruire le réseau ferré Confédéré, évitant ainsi la concentration des troupes et limitant la contre-attaque.
2° -Débarquement simultané d'une Division à Columbia avec comme objectifs Goldsboro et Raleigh, cette opération amenuisant le potentiel industriel des rebelles et limitant très fortement leurs moyens de ravitaillement par la prise ou la destruction de la quasi-totalité des dépôts de Caroline du Nord.

Ce plan est certainement moins ambitieux et je reconnais bien votre goût pour la manoeuvre dans la mise au point de votre opération initiale.
Cette option aurait cependant l'intêrét de la rapidité, la prise préalable des forts Clarck, Morgan et Macon n'étant pas un préalable pour un débarquement sécurisé dans la baie d'Albemarle, ceci nous laissant l'avantage de la surprise.

Mes remerciements encore une fois pour votre brillant esprit d'initiative et d'analyse, n'hésitez pas à me communiquer vos remarques et suggestions concernant mes propositions.

Respectueusement.

Président Davy Lincoln.
Si Vis Pacem, Para Bellum.
[SIGPIC][/SIGPIC]

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Thu May 15, 2008 3:58 pm

Alexandria, bureau du Lieutenant General McTyrex
A l'attention de Mr le Président
Copie au Lieutenant Général Cristofire

Sir,

Je vous remercie de cette réponse rapide à mon memorandum. J'ai soumis vos modifications à mon Etat Major. Je vous remercie de meme pour la mise à disposition de la flotte du grand amiral Farragut. Elle va nous permettre de lancer dans la foulée Petit Condor qui ne manquera pas d'être une désagreable surprise pour l'ennemi.

Concernant vos suggestions pour Demon nous sommes d'accord pour un débarquement sur Edenton plutot que sur Columbia. Cette ville permet en effet de monter des opérations en direction de Norfolk et de leurrer encore plus les rebelles sur le vrai objectif de Demon.
Nous pourrions, de plus, envisager la prise de Norfolk par l'interieur sans se risquer à un débarquement fort hasardeux vu la garnison. De plus il nous sera facile de franchir la baie d'Albermale pour venir occuper Columbia. Cette ville d'accés difficile sera trop difficile à renforcer par les rebelles de toute facon.

Par contre votre proposition d'utiliser Columbia comme base d'opérations contre Raleigh et Goldsboro ne nous semble pas des plus pertinentes et car Columbia est mal desservi. Ce qui est un avantage pour la prendre sans avoir trop de résistance se retourne contre nous pour une exploitation. En effet les contraintes logistiques de la région nous forceraient à un moment ou à un autre à la mise en place d'un nouveau dépot dans la zone de New Bern ou de Washington (NC). Nous retomberions alors sur la nécessité de prendre les forts Macon, Morgan et Clark.
Dès lors la prise de ses forts devient très importante cela pour deux raisons:
-ils verrouillent l'accés à New Bern qui est indispensable à une avance vers les dépots de Caroline du Nord.
-Ils bloquent toute progression d'une flotte de monitors vers le sud.
Je comprends neanmoins votre souci de preserver l'effet de surprise de Demon

C'est pourquoi mon Etat Major propose l'ajout de l'objectif suivant à la 2eme phase de Demon:
Prise des forts Fischer et Caswell par une division du Corps Amphibie. Le but de ces attaques serait de faire croire:
-une attaque ou un blocus de Wilmington
-une descente en direction des forts de la baie de Charleston prélude à un blocus ou un assaut de ce port vital pour les rebelles. Cette derniere impression pourrait être confirmé, avec l'accord de la Marine, par une descente d'une flotte de monitors et une reconnaissance en force devant Fort Sumter (voire même une tentative de débarquement de quelques troupes à Fort Moultrie tout en sachant pertinement bien que ces troupes seraient exposés à une destruction quasi certaine en cas de riposte).

Je viens par ailleurs de recevoir de mon Etat Major une nouvelle estimation des capacités de ravitaillement de la Virginie. Mon officier de renseignements tient ses informations d'un de ses amis d'enfance qui tient une agence de detective à New York, un certain Pinkerton. Vu la grande précision de ces renseignements il me semblerait pertinent, Mr le Président, que vous preniez contact avec ce Mr Pinkerton pour améliorer notre connaissance de l'ennemi.
Ces renseignements viennent un peu contredire les données de mon officier logisticien. Ce ne seraient pas 130 tonnes de fournitures et 50 tonnes de munitions que produiraient la Virginie mais plutot 318 tonnes de fournitures et 116 tonnes de munitions.
Neanmoins cette production reste inferieure à la consommation de l'armée de Beauregard (plus justement estimée à 500 tonnes de fournitures par quinzaine et à 150 tonnes de munitions par bataille). Cela laisse toujours un déficit de production en Virginie de 182 tonnes de fournitures et de 34 tonnes de munitions par bataille. La Virginie ne soutient donc toujours pas l'Armée de Beauregard et le réseau de dépots en Caroline est toujours vitale pour elle. Démon a donc toujours raison d'être.

Vous nous faites par de vos préoccupations sur la riposte possible des rebelles dans nos secteurs. Mon EM ne partage pas vos craintes. Nous pensons que les rebelles manquent de fournitures militaires ce qui entravent considerablement la mise en place de troupes solides et qu'il semble avoir dispersé un peu inconsiderement ces ressources.
La multiplication des unités de cavalerie rapporté par le Lieutenant General Cristofire a du fortement ponctionner ce capital limité sans pour autant créer une menace sérieuse pour les troupes de l'Ouest.
Mon EM pense également que les rebelles ont du investir plus avant dans la marine. Certains rapports d'avant guerre sur les capacités navales du sud et les rapports en provenance du Golfe du Mexique semblent indiquer une augmentation de cette capacité. Le rapport de l'amiral Foote nous laisse aussi à penser que le sud a construit une flotte dans le Mississipi. Or vous n'etes pas sans savoir, Mr le Président, que la mise en oeuvre d'une marine est très couteuse en matiere de fournitures de guerre.
Ceci les laisse donc avec, certes une grosse somme d'argent et beaucoup de conscrits, mais peu de fournitures de guerre. Pour ne rien arranger l'ennemi a subit d'énormes pertes depuis le début de la guerre. Pertes qu'il a du compenser et donc piocher encore plus avant dans son stock.
Mon EM pense en plus que devant notre menace naval l'ennemi a du construire et baser des unités dans ces principaux ports pour pallier aux risques de débarquements. Faute de reconnaissance devant New Orleans, Mobile et Charleston nous ne pouvons évaluer cet effort. Mais il nous parait certain que l'ennemi a du renforcer les défenses de ces ports vitaux pour sa survie. Nous pensons meme qu'il a pu detacher des troupes dans les ports de Savannah, Willmington et Galveston.
Enfin nous pensons qu'il a du prévoir une ou plusieurs divisions de reserve destinés à se prémunir contre des opérations amphibies de notre part. Neanmoins, devant notre abscence de mouvement navaux et la forte progression du général Cristofire dans son secteur, ces troupes seront peut etre expédiées sous peu dans la zone de combat.
Hormis de nombreuses milices nous ne pensons pas que l'ennemi dispose en reserve de plus de 2 à 3 divisions ce qui est passablement insuffisant pour menacer nos armées.

Mr le President comme de coutume mon EM et moi-même sommes à votre disposition pour tout renseignements

Nous ramenerons Virginie à la Maison Monsieur le Président.

Vive l'Union

Lieutenant Général Lewis McTyrex commandant le Front Est

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Fri May 16, 2008 3:35 pm

Washington DC, bureau du Président
A l'attention du Lieutenant-Général MacTyrex
Copie au Lieutenant-Général Cristofire


Monsieur,

sachez que je suis pleinement satisfait de la parfaite collaboration entre votre état-major et mon conseil de guerre, cette entente permettant une amélioration constante de l'efficacité de notre stratégie.

En conformité avec nos récents échanges épistolaires, je vous demande de bien vouloir entamer l'opération Petit Condor dès que la flotte sera arrivée à Washington et de commencer la mise en place de l'opération Demon avec les objectifs suivants à l'horizon du printemps :
1° - Débarquement du Corps Amphibie à Edenton, sécurisation de la ville et construction sur place d'un Dépôt.
2° - Attaque de Norfolk en fonction de la résistance rebelle sur place et sécurisation de la ville.
3° - Débarquement à Columbia et sécurisation de la ville afin de leurrer les rebelles sur nos objectifs réels.
4° - Attaque de Garysburg et destruction du dépôt.
5° - Destruction de la plus grande portion de voie ferrée possible entre la Virginie et la Caroline du Nord.
6° - Attaque des forts Fischer et Caswell.
7° - Attaque éventuelle de Wilmington en fonction de la résistance rebelle sur place.

Dans le but de garder le plus longtemps possible le flou sur nos objectifs finaux, ces opérations seront précédées d'une reconnaissance par nos frégates légères au large des lieux suivants :
- Baie d'Augustine.
- Fort Pulaski.
- Fort Sumter.
- Fort Fischer.
- Fort Pike.

La Marine va être renforcée dans les mois qui viennent afin de vous donner toutes les capacités nécéssaires à la réussite de ces opérations.
Dans le même temps, je veillerais à l'instruction de plusieurs Divisions supplémentaires afin que vous puissiez embarquer vos troupes début mars.

Soyez assuré de mon total soutien et recevez mes plus respectueuses salutations.

Président Davy Lincoln.
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Fri May 16, 2008 4:34 pm

Alexandria, bureau du Lieutenant Général McTyrex

Sir,

Petit Condor commencera debut septembre quand le général Hooker sera de retour à Whasington. Ce dernier embarquera avec le general Keyes pour la Floride.

Le général Hooker sera chargé de la capture de Talahassee. Le général Keyes se presentera en baie de Pensacola et, en fonction de la résistance, débarquera soit à Pensacola soit à Milton. Nous esperons que Pensacola soit faiblement defendu néanmoins.
Petit Condor devrait être terminé pour mi octobre au pire. Les divisions des deux généraux seront alors évacués et raménés pour préparer Demon

Je laisse à la Marine le soin de faire toutes les diversions qu'elle jugera utile
Mr le président vous semblez avoir escamoté la phase 1 de Demon. Elle est pourtant vitale Monsieur le Président. Les forts Macon, Clark et Morgan sont des obstacles à la progression sécurisée le long des cotes. Il faut les capturer pour permettre aux monitors de descendre plus au sud en évitant les tirs. Je sais que vous craignez que cela n'alerte l'ennemi. Mais si, dans la quinzaine qui suit, des monitors apparaissent devant Fort Fischer l'ennemi croira que le but de la prise de ses forts est de faciliter la marche vers ses ports de notre flotte cuirassée. Je vous rappelle, Mr le Président, que les Monitors sont incapables d'aller en haute mer et doivent donc passer devant Fort Macon, Clark et Morgan pour rejoindre les ports plus au sud.
C'est en ce sens que la prise de ces trois forts prend tout son sens sur le long terme Mr le Président.

Vive l'Union

Lieutenant-Général Lewis McTyrex commandant le Front Est

User avatar
CristoFire-Ice
Brigadier General
Posts: 446
Joined: Sat Apr 08, 2006 10:21 pm

Sun May 18, 2008 9:18 pm

Cincinatti, bureau du Lieutenant-Général Cristofire

Monsieur le Président, Lieutenant-Général McTyrex,

la situation dans mon secteur est relativement étrange, voire incompréhensible. Je reçois des rapports curieux de mes généraux, rapports qui me font douter de la compétence de certains d'entre eux.

En effet, le Général Lyon a de nouveau repoussé avec succès une attaque du Général Polk mais il a, semble-t-il, pris la décision de retraverser la Cumberland sans m'en informer. Curieusement, l'ennemi a également fait machine arrière et s'est réfugié à Colombus, laissant le contrôle de Paducah à l'une de nos brigades de conscrits. Ainsi, Paducah se retrouve quasiment sans défenseur et je vais devoir demander des explications à Lyon et lui ordonner de retraverser et de reprendre ses positions à Paducah. Il sera cette fois assisté du Général Howe qui prend le commandement d'une nouvelle division encore relativement faible. Pensez, Monsieur le Président, que des rapports confus font état du siège de Paducah alors que d'autres indiquent que la ville est vide de tout confédéré!! C'est à n'y rien comprendre.

Dans le même esprit, le Général Sumner semble avoir perdu du temps à pousser ses hommes en avant et il ne lancera l'assaut à Fayetteville que ces prochains jours, ce qui, en soit, n'est pas grave du tout.

Enfin, de très nombreuses escarmouches de milices et de cavalerie m'obligent à défendre férocement la zone située entre Bowling Greene et Nashville. Certains miliciens se sont retirés avant même qu'un coup de feu ne soit tiré, ce qui m'interpelle sur la qualité de leur entrainement.

Messieurs, vous me voyez, par conséquent, dans une position délicate. Nashville est désormais défendue par le Général Magruder. Comme convenu, deux divisions sont prètes à traverser la Cumberland et à lancer le siège des forts Henry et Donelson. Cependant, le repli incompréhensible de Lyon m'oblige à reconsidérer mon plan voire à le repousser d'une quinzaine.

C'est dans cet état d'esprit fort préoccupé (ma femme, de plus, est sur le point d'accoucher de notre deuxième enfant) que je vous fais parvenir cette lettre, afin notamment de recueillir vos avis et sentiments.

Monsieur le Président, je vous recontacte rapidement, dès que j'aurai fait toute la lumière sur cette situation et que j'aurai pris connaissance des rapports complets de mes généraux. Il semble cependant évident que je manque d'officiers compétents, de gradés deux étoiles surtout ainsi que d'une administration de quartier général qui ne sera disponible que dans un ou deux mois.

Salutations respectueuses.

Longue vie à l'Union!

Lieutenant-Général Cristofire
[color="DarkOrange"]"- Il est à vous ce boulet?" [/color]:grr:

User avatar
CristoFire-Ice
Brigadier General
Posts: 446
Joined: Sat Apr 08, 2006 10:21 pm

Mon May 19, 2008 9:10 am

Cincinatti, bureau du Lieutenant-Général Cristofire

Monsieur le Président, Lieutenant-Général McTyrex,

la nuit porte conseil. Quelques heures de sommeil et de réflexion m'ont permis de tirer au clair la situation dans mon secteur et d'ourdir un plan que je soumets à votre approbation.

Après lecture précise des divers rapports reçus de mes généraux, j'avais d'abord envisagé une attitude attentiste. Mais j'y vois désormais beaucoup plus clair. Mon intention première était d'ordonner aux généraux Lyon et Howe de recapturer Paducah, bien que le mot "recapturer" ne soit pas totalement adapté, étant donné la confusion qui règne de ce côté-là de la Cumberland. Mais je pense à présent que cela serait inutile.

Je vais donc bien ordonner à Lyon et Howe de retraverser la Cumberland mais pas pour Paducah. Je vais prévoir la création d'une nouvelle division dont je confierai le commandement au Général McClernand à l'est de Cairo et au nord de Paducah. Je vais ordonner à mes hommes de se positionner à l'est de Paducah de façon à empêcher un basculement des forces de Polk vers Nashville. J'ai le sentiment, en effet, que les rebelles ne disposent dans cette zone que des divisions Polk et Magruder. Mais qu'en sera-t-il de Paducah, me demanderez-vous? Si Polk lance une attaque sur la ville, il sera totalement coupé de la route vers Nashville par Lyon et il sera tout de même menacé par la division de McClernand nouvellement créée.

Je compte ainsi coordonner ce mouvement avec celui des divisions Wallace et Griffin qui mettront le siège devant les forts Henry et Donelson. Par conséquent, les rebelles, s'ils réagissent devront fortement dégarnir leur défenses de Colombus et de Nashville et resteront menacés par les divisions McClernand d'une part et la divison McClellan basée à Bowling Greene.

Je pense que ce serait une erreur de laisser respirer l'ennemi car chaque quinzaine qui passe sans attaque de notre part lui permet de se renforcer.

Monsieur le Président, ce projet comprte quelques risques mais nous ne gagnerons pas cette guerre si nous n'en prenons pas. Aussi, j'attends votre approbation avant d'envoyer mes ordres définitifs à mes hommes.

Respectueusement,

Lieutenant-Général Cristofire
[color="DarkOrange"]"- Il est à vous ce boulet?" [/color]:grr:

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Mon May 19, 2008 11:07 am

Washington DC, bureau du Président
A l'attention du Lieutenant-Général Cristofire
Copie au Lieutenant-Général MacTyrex


Monsieur,

Je suis d'accord avec votre souhait de ne pas laisser souffler les rebelles dont l'inaction me stupéfie. En conséquence, je vous donne carte blanche pour vos opérations au Tennessee afin de prendre pied solidement dans cet état.

Je souhaiterais simplement, dans la mesure de vos effectifs, que votre nouvelle Division soit confiée à un autre général que MacClernand, celui-ci ayant montré une grande efficacité à recruter de nouveaux volontaires. Cet appoint régulier de troupes est important pour la suite de nos opérations afin d'écraser les rebelles sous le nombre.

Par ailleurs, je vous confirme que Petit Condor est en phase de déploiement, ce qui devrait largement accentuer la pression sur les troupes vous faisant face et vous permettre une avancée rapide en direction de Nashville, Memphis, Corinth et Pulaski.

Respectueusement.

Président Davy Lincoln.
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Mon May 19, 2008 11:11 am

Washington DC, bureau du Président
A l'attention du Lieutenant-Général MacTyrex
Copie au Lieutenant-Général Cristofire


Monsieur,

Je vous concède avoir escamoté la première phase de l'opération Démon. Je vous prie donc de rajouter la prise des forts Macon, Clarck et Morgan à vos objectifs en préambule au débarquement du Corps Amphibie.

J'attends de grands résultats de cette opération qui nous permettra d'isoler le corps de bataille Confédéré le plus important.

Respectueusement.

Président Davy Lincoln.
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Mon May 19, 2008 11:39 am

Washington DC, bureau du Président
Al'attention exclusive du Lieutenant-Général Cristofire


Cher ami,

de manière moins formelle, je vous adresse toutes mes félicitations pour l'arrivée de votre deuxième enfant. N'hésitez pas à prendre quelques jours de repos si vous en ressentez le besoin ou à solliciter mon médecin personnel.
Transmettez également toutes mes félicitations à votre épouse, mon secrétaire va lui faire parvenir très rapidement un magnifique bouquet de ces lys qu'elle aime tant.

Je formule des voeux afin que vos enfants grandissent dans un état réunifié, prospère et libre.

Bien amicalement.

Davy Lincoln.
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Mon May 19, 2008 3:53 pm

Alexandria, Bureau du Lieutenant Général McTyrex

A l'attention du Lieutenant-Général Cristofire,

J'espere que votre enfant naitra dans un pays en paix. Nous y participons tous neanmoins. Recevez ici nos voeux de bonheur à vous meme, à l'enfant et à la mère.

Par ailleurs je n'ai, je le pense, pas le moindre mot à dire dans vos plans opérationnels. Vous avez fait montre de suffisament de brio et de maitrise ces derniers mois pour que je n'ai point à me meler de vos operations. Vous avez toute ma confiance et mon approbation pour les futures maneuvres que vous comptez effectuer dans les mois qui viennent.
De plus mon EM est passablement débordé par Petit Condor, la cloture de Bouclier et la mise sur pied de Démon. Il ne dispose pas d'un temps extensible à souhait pour se pencher plus avant sur les subtilités de votre front (qui, il faut bien le reconnaitre, m'échappe totalement. Je ne suis pas à l'aise dans les grandes étendues qui sont les vôtres). Je puis vous donner nénmoins mon avis sur des points précis et ponctuels mais en aucun cas sur la gestion globale de votre theatre d'operations.

Recevez ici mes felicitations pour votre enfant et soyez assuré de mon aide sur des détails dont vous aimeriez discuter

Lieutenant Général McTyrex commandant le Front Est

User avatar
CristoFire-Ice
Brigadier General
Posts: 446
Joined: Sat Apr 08, 2006 10:21 pm

Mon May 19, 2008 9:34 pm

Cincinatti, bureau du Lieutenant-Général Cristofire

Monsieur le Président, Lieutenant-Général McTyrex,

je vous remercie chaleureusement pour votre agréable sollicitude à mon égard ainsi qu'à celle de ma famille. Je ferai tout mon possible pour que celle-ci vive dans un grand pays libre!

Je vous confirme par la présente l'essentiel des opérations du plan baptisé Damoclès dont j'ai donné le détail à Monsieur le Président précédemment. J'ai pris la très grand liberté, afin d'accélérer nos échanges, de redéployer le Général Shields et de le mettre aux commandes de la division en formation située au nord de Paducah en lieu et place du Général McClernand, comme demandé par Monsieur le Président. Ce Général était, si je me réfère à nos précédents échanges, Lieutenant-Général McTyrex, de toute façon destiné à rejoindre mon front. N'hésitez pas à me réprimander si vous estimez que j'ai outrepassé mes prérogatives.

Vous constaterez que j'ai tenté un coup d'audace dans le Missouri. Le Général Sumner devrait facilement prendre Fayetteville et j'ai pensé qu'en ordonnant une marche forcée à ses hommes, nous pourrions prendre par la même occasion Fort Smith. En l'absence d'une importante force rebelle dans ce secteur, j'estime que cela en vaut la peine.

Au vu de nos ressources actuelles, je ne demanderai que la levé de 2-3 milices dans le Missouri.

Je suis ouvert à toutes remarques, cependant.

Comme d'habitude, je vous joins mes ordres et les accompagne de mes amitiés respectueuses.

Lieutenant-Général Cristofire
[color="DarkOrange"]"- Il est à vous ce boulet?" [/color]:grr:

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Tue May 20, 2008 10:20 am

Alexandria, Bureau du Lieutenant-Général McTyrex

A l'attention de Mr le Président
Copie au Lieutenant Général Cristofire

Sir,

La mise en oeuvre de Petit Condor se deroulera donc courant septembre. Les generaux Keyes et Hooker sont en route vers Washington depuis ce matin. Je m'etonne d'ailleurs du fait que le general Keyes ne soit pas arrivé sur place. Sans doute une erreur de transmission.
J'ai recu votre notification pour la possible promotion du général Hooker au grade superieur. Neanmoins j'ai ouie dire que les appuis politiques du général Lyon seraient opposés à cette nomination. J'attends donc, Mr le Président, que vous décidiez officiellement de promouvoir le Général Hooker Géneral deux etoiles. Je dois bien reconnaitre que cela arrangerait mes plans mais je ne veux pas froisser des susceptibilités politiques qui pourrait vous nuir.
Si vous lui offrez cette promotion je pourrais alors lui donner le commandement du Corps Amphibie et passer sa division au Général Burnside qui va arriver à Washington dans la semaine. Petit Condor pourra alors commencer sous les meilleures augures.

J'ai été etonné de voir la passivité de l'Armee de Virginie cette quinzaine. J'ai donc fustigé l'etat major du general McDowell pour que ce dernier lance des attaques sur les corps de Beauregard et de Johnston. J'espere qu'il comprendra l'urgence de cette demande et lancera des assauts sur les positions rebelles. Certes il n'a aucune chance de succés mais il doit lancer une guerre d'attrition pour empecher Johny Reb de trop se renforcer. Toutes pertes infligées aux troupes rebelles l'empechera de renforcer ses forces devant les ports et dans l'ouest.

Par ailleurs le general Ashbot va lancer un assaut sur le petit port de Tappahanock. Ce port de peu d'interet constitue neanmoins une sévere menace sur les lignes de communication rebelles. La menace que fait peser cette division sur Richmond devrait obliger Beauregard à lacher la ligne du Rappahanock.
Quoi qu'il en soit cette ligne va devenir rapidement intenable pour la rebellion car le General Schurtz a recu l'ordre de lancer un raid sur les arrieres. Son objectif est la gare de Tollersville juste sur les arrieres de Johnston. Ce raid audacieux, couplé avec celui du 7th Cavalry, devrait permettre la destruction de toutes les voies ferrées amenant le ravitaillement aux avant postes. Sans ravitaillement, harcelé par l'armée de Viriginie, Beauregard n'aura d'autre choix que de reculer jusqu'à Richmond. Nous serions alors à meme de menacer la capitale de facon decisive. Peut etre pourrions nous meme forcer les rebelles à la deplacer vers des zones plus sures.
Ceci sont bien sur des projections Sir. Rien ne dit que l'ennemi ne tombera dans notre plan aussi aisement. Neanmoins il me semble privé de l'initiative et ne peut que riposter à nos coups de facon tres parcellaires.
De plus avec le declenchement de Petit Condor, le commandement du front Est rebelle ne va plus savoir où donner de la tete. S'il panique suffisament il commettra forcement des erreurs dont il faudra tirer parti.

J'emets une requete qui peut vous sembler bien etrange Mr le Président. J'aimerais que vous transfereriez le général Halleck sous mon commandement. En effet beaucoup des mes troupes sont des conscrits sans expérience. Halleck est un de nos meilleurs instructeurs et il me semble dommage de gaspiller ce talent à St Louis.

Je n'ai pas de demandes particuliéres Mr le President a part une unité de transmissions qui me semble etre importante pour la bonne tenue de mes divisions.

Vive l'Union!

Lieutenant-General Lewis McTyrex commandant le front Est

User avatar
CristoFire-Ice
Brigadier General
Posts: 446
Joined: Sat Apr 08, 2006 10:21 pm

Tue May 20, 2008 2:02 pm

Cincinatti, bureau du Lieutenant-Général Cristofire

Lieutenant-Général McTyrex,

je suis tout à fait favorable au redéploiement du Général Halleck dans votre secteur. Cependant, étant donné que nous avons déjà procédé au redéploiement du Général Shields, je suis prêt à vous transférer "Old Brains" dès la prochaine quinzaine, avec l'approbation du Président Lincoln.

Amicalement,

Lieutenant-Général Cristofire
[color="DarkOrange"]"- Il est à vous ce boulet?" [/color]:grr:

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Tue May 20, 2008 2:10 pm

Washington DC, bureau du Président
A l'attention du Lieutenant-Général Cristofire

copie au Lieutenant-Général MacTyrex


Monsieur,

je vous confirme mon approbation pour l'ensemble du déroulement du plan Damocles. Les objectifs prioritaires à se fixer dans le cadre de ce plan sont :
* Couper en deux le dispositif rebelle en isolant Nashville et Colombus l'une de l'autre.
* Sécuriser la rive Nord de la Cumberland.
* Prendre les forts Henry et Donelson.
* Sécuriser Paducah et y construire un dépôt ou prendre Colombus.
* Prendre Nashville.

Par ailleurs, si le général Sumner réussit son opération à Fayetteville et Fort Smith, le Texas sera isolé et l'Arkansas directement menacé avec plusieurs mois d'avance sur nos plans. La prise de Little Rock dans la foulée des ces opérations permettrait de disposer d'une base d'opération très solide en plein coeur du dispositif ennemi. Sa deuxième étoile l'y attendra.

En d'autres termes, les succès de votre thêatre d'opération sont extrémement satisfaisants mais j'avoue ne pas savoir que penser de la stratégie rebelle. Ils me semblent à peine réagir à nos actions et ne pas avoir de plan de défense cohérent. Ou alors ils nous préparent une surprise colossale dont je ne vois pas la portée.

Respectueusement.

Président Davy Lincoln.
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Tue May 20, 2008 2:32 pm

Washington DC, bureau du président
A l'attention du Lieutenant-Général MacTyrex

copie au Lieutenant-Général Cristofire

Monsieur,

je suis comme vous surpris de l'inaction d'un certain nombre de nos officiers généraux. Je vous invite à remotiver vigoureusement certains d'entre eux ou à mettre les troupes sous leur commandement à disposition d'officiers plus pugnaces, nous ne pouvons nous permettre de rester l'arme au pied trop longtemps.

Comme vous le soulignez à juste titre, certains généraux disposent d'appuis politiques pour le moins envahissants. Je suis néanmoins bien déterminé à promouvoir des hommes efficaces plutôt que bien introduits dans les cercles bien pensants de la capitale. Dans cette optique, je vous serais gré de mettre en première ligne ces hommes de valeur afin que leur efficacité au combat fasse taire les critiques à leur encontre. Je viens à l'instant même de parapher le décret supprimant la promotion à l'ancienneté, ce système nous ayant valu quelques déconvenues.

J'ai bon espoir de pouvoir promouvoir le général Hooker rapidement sans faire grincer trop de dents et vous tiendrai au courant.
En ce qui concerne le général Burnside, j'aurai souhaité qu'il reste plutôt à Philadelphie ou New-York où ses talents d'orateur auraient permis l'enrôlement de nombreux volontaires, ces braves venant gonfler nos rangs sans qu'il en coûte à notre budget.

Concernant les opérations en cours, je suis très satisfait de la perspective de destruction d'une bonne partie de chemin de fer de Virginie, l'une de mes craintes étant le transfert de Divisions rebelles entières entre l'Est et l'Ouest.
De la même façon, votre stratégie de harcélement me paraît la meilleure pour déloger les confédérés des réseaux de fortifications qu'ils ont élaboré en face de vos positions.
J'ai pour ma part beaucoup de mal à entrevoir la stratégie rebelle. L'abandon trop facile de Manassas et Harper's Ferry m'avaient tout d'abord fait craindre un piège mais il s'avère qu'il s'agissait plutôt d'une brillante intuition de votre part. En tout état de cause, nous avons l'initiative et vos plans successifs devraient nous permettre de la conserver encore longtemps.

Je transmet immédiatement l'ordre de transfert au général Halleck mais je ne pense pas qu'il puisse arriver à Washington avant une quinzaine de jour.

Respectueusement.

Président Davy Lincoln.
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

User avatar
CristoFire-Ice
Brigadier General
Posts: 446
Joined: Sat Apr 08, 2006 10:21 pm

Tue May 20, 2008 5:04 pm

Cincinnatti, bureau du Lieutenant-Général Cristofire

Monsieur le Président,
Lieutenant-Général McTyrex,

en effet, l'inaction rebelle est inquiétante; comme c'est paradoxal! J'ai le sentiment que la Confédération, comme elle aime à se dénommer, a fortement investi pour la défense du front est et il y a fort à parier qu'elle va inverser la tendance dans les prochains mois. C'est la raison pour laquelle il serait très judicieux de la part de mes généraux de réussir dès à présent à prendre un avantage décisif dans mon secteur dans le cadre de l'opération Damoclès.

Respectueusement,

Lieutenant-Général Cristofire
[color="DarkOrange"]"- Il est à vous ce boulet?" [/color]:grr:

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Tue May 20, 2008 5:17 pm

Alexandria, Bureau du Lieutenant Général McTyrex

A l'attention de Mr le Président,
Copie au Lieutenant-Général Cristofire

Sir,

Je comprends tout a fait votre désir d'utiliser les talents oratoires du général Burnside pour recruter d'autres soldats. Neanmoins cette personne se trouve être un des rares officiers disposant d'une expérience de la guerre disponible sur mon front. Il me paraissait le plus à meme de remplacer à la tete de la prestigieuse 3rd Division le général Hooker quand celui ci prendra le commandement du Corps Amphibie. Neanmoins, si vous pensez que sa place est plus à l'arriere qu'au front, je me contenterais de nommer un officier moins competent à la tete de la 3rd Division pour Petit Condor.

Par ailleurs mon EM me signale que la Virginie pose des problèmes de coopération. Mes commandements divers me rapportent tous une forte mauvaise volonté de la part des populations locales et divers actes de sabotages et quelques emeutes se produisent dans les territoires que nous avons reconquis. Il est certain que ses actes ne sont que le fait d'une minorité d'individus. Néanmoins ces factieux posent de sérieux problèmes pour la sécurité de mes troupes. Je Vous demande donc, Sir, l'autorisation de promulger temporairement la Loi Martiale en Virginie. Je sais, Sir, que cette mesure est des plus impopulaire mais je ne peux m'avancer loin en territoire rebelle sans être certain que des brigands ne vont pas attaquer mes dépots et mes estafettes. Une Loi Martiale de deux mois renouvellables serait un plus appréciable pour rétablir l'ordre. Je me propose de plus de faire venir l'énergique général Butler pour officier à Manassas pour mettre en place avec la plus ferme énergie cette disposition.

Mon officier de logistique me demande, Mr le President, de vous faire part d'une de ces requetes. Ce dernier se plaint en effet du manque de locomotives et de transports fluviaux. D'après lui notre avance en Virginie risque de s'arreter assez vite par manque de ravitaillement. Selon lui le manque de locomotives serait à l'origine d'engorgements énormes de notre ravitaillement dans les villes industrielles du nord.
Il serait donc, Mr le Président, fort urgent d'investir massivement dans le rail pour faciliter les déplacements de ce dit ravitaillement et ainsi faciliter notre avance. Je pense que le Lieutenant Général Cristofire se joindra à moi pour vous demander d'augmenter de facon notable les crédits en faveur du rail.

Vous semblez, Mr le Président, beaucoup vous interroger sur la stratégie de l'ennemi. Je dois vous avouer que mon EM et moi-meme sommes aussi fort surpris du manque de combativité et de la passivité de l'ennemi depuis le mois de juin. Où est donc passé l'esprit agressif des virginiens? Pourquoi l'ennemi semble-t-il aligner si peu de troupes regulieres en face de nous?
J'ai donc demandé à plusieurs de mes officiers de me dresser un rapport sur le sujet. Ces derniers m'ont fournis quelques pistes de reflexion pour tenter d'apprehender ce manque d'allant.
D'après eux, Mr le Président, votre homologue le traitre Davies aurait fort mal géré sa mobilisation. Il semblerait bien qu'il est gaspillé ses ressources dans la construction trop massive d'unités de cavalerie. Le général Cristofire en rencontre d'imposantes quantités. Mais si ces dernieres sont utiles dans le cadre de raids, elles ne sont que de peu d'interets dans une stratégie defensive. Or il semblerait bien que nos adversaires manquent d'aggressivité. Ou plutot ils font actuellement preuve de retenue pour le moins êtrange. Il faut peut etre y voir le resultat des terribles pertes que nous leur avons infliger depuis le mois de juin. La perte du Missouri et du Kentucky a du très certainement destabiliser l'ennemi. De plus les batailles livrées autour de Paducah ont du faire fondre les réserves en hommes des rebelles. Pour ne rien arranger leurs défaites forts couteuses de Manassas et de Harper's Ferry ont du calmer les ardeurs offensives de l'ennemi.
Il semblerait bien qu'en plus d'une levée de cavalerie trop massive, Davies est commis l'erreur de trop privilégier les milices au détriment de bonnes troupes régulières. D'après les rapports que mes officiers ont pu consulter peu de brigades solides semblent avoir été construites par l'ennemi. Ce dernier semble avoir privilégié une multitude de petites unités fort incapables de resister au moindre choc. Il semble qu'à vouloir tout défendre notre adversaire en soit arriver à ne rien défendre du tout. Ce manque de clairvoyance lui a couté le Kentucky (attaquer beaucoup trop tot sans avoir mis en place de troupes solides pour reellement inquieter le general Cristofire) et le Missouri. Nous pensons qu'il n'a pas pu mettre en place un corps offensif en reserve. Du coup la Floride visée par Petit Condor va tomber elle aussi comme un fruit mur.
Il est à peu près certain que le tir risque d'être rectifié tres vite par nos adversaires. Mais on ne leve pas si facilement que cela des unités de bonnes troupes. Il va falloir du temps à l'ennemi pour se constituer plusieurs divisions capables de nous mettre en échec sur tout les fronts. Le manque d'industrie du Sud ne va pas l'aider dans ce contexte. Pour ne rien arranger nos propres brigades de réguliers vont pouvoir acquerir de l'experience bien plus facilement et rapidement que leurs homologues rebelles.
Il me semble donc, Mr le Président, que notre adversaire a fait preuve de beaucoup d'impétuosité durant les mois d'avril et mai et se retrouve fort dépourvu par la rapidité et l'efficatité de notre riposte depuis le mois de juin. A la témérité et à l'audace qui semblait devoir être de mise (et que semble corroborer l'énorme masse de forces de cavalerie de l'ennemi, arme offensive s'il en est) a succédé un vent de panique. De mauvaises décisions stratégiques semblent avoir été prise en ce début de conflit par la direction politique de la rebellion trop imbu de sa superiorité. Mon EM et moi meme ne pouvons que nous en rejouir. Une telle erreur d'évaluation de nos capacités, Mr le Président, nous permettra, j'en suis intimement convaincu, de matter cette rebellion dans un laps de temps assez court. A moins d'un miracle cette rebellion sera matée pour la fin de l'année 1863.

Vive l'Union!

Lieutenant Général Lewis McTyrex commandant le front est

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Wed May 21, 2008 11:10 am

Washington DC, bureau du Président
A l'attention du Lieutenant-Général MacTyrex

Copie au Lieutenant-Général Cristofire

Monsieur,

j'ai le plaisir de vous confirmer la nomination immédiate du général Hooker à la tête du Corps Amphibie, sous le commandement direct du Général MacDowell. Ses grandes qualités offensives et son allant seront un atout décisif dans la réussite du plan Petit Condor qui va commencer.

Afin de sécuriser au maximum vos opérations en Virginie, je vais y décreter temporairement la loi martiale et vous invite à faire occuper rapidement toutes les villes en notre possession par des garnisons de milice afin de montrer notre force mais sans ostentation. J'espère que ces mesures seront suffisantes pour décourager les agitateurs.
Par ailleurs, un plan de construction d'une cinquantaine de trains supplémentaires sera lancé dans les quinze prochains jours afin de répondre à vos besoins logistiques.

Concernant la stratégie rebelle, je souscrit à votre analyse, d'autant que de nombreuses unités de cavalerie sont encore signalées dans le Kentucky, le Texas et le Missouri.
Il semble que Davis et ses acolytes n'aient pas pris la mesure de notre potentiel militaire, ce qui risque de leur couter fort cher dans les mois à venir.
La destruction prévue des dépôts et l'occupation de bon nombre de cités rebelles permettra de fortement limiter les capacités de renforcement des confédérés. Un seul mot d'ordre : attaquez partout où cela est possible !

A ce sujet, j'étais au départ sceptique concernant l'attaque en cours contre Fredericksburg du général Milroy, ces effectifs me semblaient bien maigres pour attaquer des troupes équivalentes en nombre, bien commandées, bien retranchées, d'autant que la traversée du Rappahannock allait ralentir leur progression et empêcher la concentration des vagues d'assaut.
Comme vous m'avez précisé leur avoir simplement donné comme instruction de tester le dispositif ennemi, je vous renouvelle ma confiance.

Respectueusement.

Président Davy Lincoln.
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Wed May 21, 2008 3:54 pm

Alexandria, Bureau du Lieutenant Général McTyrex

A l'attention de Mr le Président
Copie au Lieutenant Général Cristofire,

Sir,

Merci d'avoir accordé au général Hooker sa promotion bien meritée. Cette dernière va faciliter grandement la mise en oeuvre de Petit Condor.

A propos de cette opération, je tenais à préciser quelques petits détails Mr le Président. Tout d'abord nous avons du modifier quelque peu le plan. Nos objectifs n'ont, bien entendu, pas varié. Pensacola et Talahasee en restent les buts principaux. Neanmoins vous nous aviez demandé de mettre en place un dépot à Pensacola. Mon EM ne juge pas cette mesure nécessaire. Nous n'avons en effet, pour le moment, aucune velleité offensive dans la région. Construire un dépot dans une ville si exposée sans y laisser au moins une division de garnison ne reviendrait qu'à l'offrir aux Rebelles Monsieur. Or je n'escompte pas laisser plus de deux bataillons en garnison dans la zone. Ce serait une décision fort mal avisée de tenter plus avant les rebelles.
Vous nous aviez demandé aussi de prendre la ville de Milton. Nous ne le ferons pas Monsieur. Outre le peu d'interet stratégique de cette ville, cela me forcerait à laisser encore plus de forces en garnison dans cette région. Nous n'en avons pour le moment pas les moyens.
Concernant Talahasee le plan a lui été modifié. Nous avions prévu un débarquement en baie d'Appalachee. En fait nous allons bel et bien débarquer directement devant Talahasee. Ceci présente neanmoins un petit risque. En effet seuls nos transports peuvent remonter aussi haut l'Ochlockonee. Nous laisserons donc une flotte de guerre en baie d'Apalachee avec ordre d'intercepter toute flotte rebelle tentant de venir importuner nos transports.

Nous avons enfin mis au point la composition des flottes que nous allons employer dans Petit Condor. A savoir:
-Flotte de Pensacola: Général Hooker et la division du général Keyes. 2 transports escortés par les navires Pawnee, Cumberland, Niagara et Crusader.
-Flotte de Talahasee: Général Burnside et sa division+2 transports
-Flotte de couverture: Amiral Farragut et les navires Cambridge, Constellation, Susquehana, San Jacinto et Wabash.

Un transport sera dirigé vers Fort Monroe pour ramener le General Butler pour prendre le commandement militaire de la Virginie. Cela laisse sans emploi les navires Vincennes, Brooklyn, Saint Louis et Iroquois et Monitor ainsi que l'amiral Dahlgren. Il reste aussi la fregate Richmond à Annapolis. Je les rends donc à la Marine qui saura, je le pense, en faire bon emploi. Je laisse aussi les fregates Dale et John Adams. Ces dernieres unités sont endommagées et necessiteraient quelques réparations dans un chantier naval.

Concernant un calendrier pour cette operation, les flottes seront en place pour fin septembre. Les assauts seront donnés debut octobre. Les flottes et les divisions du Corps Amphibie seront de retour au port (sans doute New York ou Atlantic City moins enclavés que Washington) pour fin novembre. Elles seront alors mises au repos pour préparer Demon.

En parlant de Demon, j'aurais besoin, Mr le Président, d'une nouvelle division d'assaut pour lancer la premiere phase. Une troisième division me permettrait en effet d'attaquer les trois forts au meme moment. Idéalement cette division devrait comporter deux brigades du New Jersey (j'insiste sur leur provenance), une brigade de Pennsylvannie avec Sharpshooter, d'un régiment de Zouaves et d'une batterie de 10 lbs. Une telle division couterait à l'Etat 127 milliers de $, 83 compagnies et 21 fournitures de guerre. Je sais que la premiere et la derniere composante ne poseront pas de souci. Il n'en est pas de meme de la composante humaine vu la faiblesse de nos moyens dans le domaine. En cas d'impossibilité de lever ses unités je tenterais de monter une nouvelle division avec les éléments actuellement en place en Virginie Occidentale. Cela présentera neanmoins l'inconvénient d'affaiblir mon aile droite. De plus les troupes situés à cet endroit ne sont pas les plus appropriées pour cette mission.
Démon devait etre lancé debut janvier 1862. Cette date peut etre reporté d'un mois pour vous permettre de mettre en place cette division Mr le Président. Cela réduirait cependant les délais pour la mise en place des phases 2 et 3 sans pour autant mettre en péril cette opération.

Par ailleurs mon EM prépare des plans pour la campagne du printemps 1862 en Virginie. Nous ne pouvons pas vous en dire plus pour le moment car il nous faut attendre les résultats des operations autour du Rappahanock pour finaliser ses plans. Une chose est certaine. Ils auront pour but d'acculer l'armée de Beauregard dans une aire très etroite comprise entre Petersburg et Richmond ou de le forcer à lacher la capitale pour se replier vers la Caroline du Nord. Malheureusement pour le Lieutenant Général Cristofire mes plans du printemps et de l'été 1862 me forceront sans doute à ne pas donner la priorité à des attaques sur Mobile, La Nouvelle Orleans ou Galveston avant l'automne 1862. Je pense, Mr le Président, que la perspective d'une chute de la capitale rebelle (que je ne peux nénamoins vous promettre de façon assurée) aurait plus d'avantages politiques que la prise d'une de ses villes. Je reste neanmoins ouvert à toutes discussions sur ce point.

Je vous signale aussi que mon EM et moi meme allons nous déplacer et nous rapprochez le plus possible du front. D'ici quinze jours nous serons en poste à Manassas.

Longue vie au Président!
Vive l'Union!

Lieutenant Général Lewis McTyrex commandant le Front Est

User avatar
CristoFire-Ice
Brigadier General
Posts: 446
Joined: Sat Apr 08, 2006 10:21 pm

Mon May 26, 2008 9:56 pm

Cincinnatti, bureau du Lieutenant-Général Cristofire

Monsieur le Président,
Lieutenant-Général McTyrex,

j'ai d'excellentes nouvelles à vous annoncer, outre l'élargissement de ma famille. Le plan Damoclès se déroule à merveille et, comme prévu, l'ennemi a mordu à l'hameçon. Il a même fait mieux que cela puisqu'il a inconsidérément quitté Nashville pour lancer un raid fort téméraire sur Bowling Greene! C'est une aubaine dont je ne pouvais que rêver et, à mon avis, une lourde erreur stratégique dont je compte bien profiter. En effet, le général Magruder, pensant certainement s'emparer facilement de Bowling Greene a été d'abord repoussé par les seuls défenses de la ville, déjà en place, puis par les forces du Général McClellan qui l'ont repoussé vaillamment, lui infligeant de lourdes pertes. C'est une aubaine, je le répète, car je vais désormais pouvoir ordonner au général Lyon, bientôt renforcé par la division Wallace de s'emparer des Forts Henry et Donelson et je vais même pouvoir, chose inespérée à ce stade de nos opérations, ordonner au général Griffin de tenter de s'emparer de Nashville.

Cette prise de Nashville est bien sur très incertaine, mais avec l'erreur commise par nos ennemis, je dois tenter dès à présent cette astucieuse manoeuvre. J'ai peine à entrevoir les avantages que comptaient retirer les rebelles de la prise de Bowling Greene, à part la destruction d'un dépôt quasiment vide car cet assaut isolait de facto la division Magruder derrière 3 voire 4 de nos divisions. Quoi qu'il en soit, je vais demander au Général McClellan de poursuivre sa pression sur Magruder.

Vous constaterez que nous avons perdu Paducah mais c'est sans importance car cela entre totalement dans nos plans. Polk se voit désormais face à un choix délicat: demeurer à Paducah sous la menace directe de la division Shields qui sera renforcée très bientôt de plusieurs brigades ainsi que du général Porter, se replier sur Colombus afin d'éviter d'être coupé de ses lignes de ravitaillement ou tenter d'arrêter Lyon (renforcé de Wallace...) en dégarnissant Paducah! Tout ceci est de très bon augure, même si je constate que l'ennemi rassemble d'autre forces encore mal commandées à Colombus.

De plus, nous avons réussi grâce à l'efficacité du général Sumner à nous emparer à la fois de Fayetteville et de fort Smith. Little Rock est potentiellement sous la menace de nos soldats, Monsieur le Président! J'ai néanmoins dû prendre quelques risques en m'eloignant de mes lignes de ravitaillement et je vais mettre les prochains jours à profit pour reposer la division Sumner et débuter la construction d'un dépôt à Fort Smith, dès que possible. En attendant, il faudra vivre sur le terrain. Avec un peu de réussite, Little Rock sera à nous avant la fin de l'année.

Je ne demanderai pour les prochains jours que la levée de plusieurs milices dans le Missouri et le Kentucky afin d'assurer la défense des villes de ces états, ainsi que et j'insiste sur ce point la création d'une nouvelle unité de ravitaillement dans le Missouri. Monsieur le Président, si vous approuvez la suite de mes opérations, je vous fais parvenir dès que possible mes ordres détaillés.

Longue vie à l'Union.

Lieutenant-Général Cristofire
[color="DarkOrange"]"- Il est à vous ce boulet?" [/color]:grr:

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Tue May 27, 2008 12:10 pm

Washington DC, bureau du Président
A l'attention du Lieutenant-Général Cristofire

Copie au Lieutenant-Général MacTyrex


Monsieur,

les excellentes nouvelles dont vous nous avez fait part ont provoqué un torrent d'applaudissements de la part des membres de mon conseil de guerre. De mémoire d'homme, un tel enthousiasme n'avait pas été ressenti à la maison blanche depuis la bataille de San Jacinto !

Je partage entièrement votre analyse et je ne comprends pas l'intérêt des rebelles d'avoir attaqué Bowling Green, aucun bénéfice stratégique n'étant à en attendre. Vous avez en revanche l'occasion de couper Magruder de ses bases et de le détruire avec comme bonus la prise de Nashville.
Ne ralentissez pas le rythme Général ! Je compte sur votre allant pour prendre Little Rock avant que l'hiver ne s'installe trop avant dans ce secteur. Afin de faciliter vos opérations je vais demander la construction de suffisamment d'unités de ravitallement et de garnisons afin que vous disposiez d'une ligne continue et sécurisée de dépôts sur l'axe Rolla-Springfield-Fayetteville-Fort Smith.

J'approuve sans réserve vos opérations et vous félicite une fois encore pour votre économie du sang de nos hommes.

Respectueusement.

Président Davy Lincoln.
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Wed May 28, 2008 5:41 pm

Manassas, Bureau du Lieutenant General McTyrex

A l'attention du President
Copie au Lieutenant General Cristofire

Sir,

Je suis aux regrets de vous informer que l'operation le long du Rappahannock est un echec. En effet l'inertie coupable du général McDowell compromet gravement la suite du franchissement de cet obstacle.
Les generaux Milroy et Ashbot ont eux remplis leurs missions en engageant le general Jonhston pour l'un et en capturant Tappahanock pour l'autre.
Malheureusement le general McDowell n'a pas cru bon d'attaquer Beauregard au-delà du fleuve.
Du coup la possible exploitation de son attaque par le general Hamilton tombe à l'eau. Je dois du coup totalement reconsidéré cette action et envisager une impossibilité pour l'armée de franchir le Rappahannock cette année.

Le général Ashbot nous a signalé la présence du corps rebelle de Bonham en face de lui (il etait precedemment en couverture de Charlottesville). Ce mouvement a surement été effectué pour couvrir Richmond. Neanmoins la division vancée de Ashbot n'est pas de taille à resister à la moindre attaque de Bonham. Je lui ais donc transmis l'ordre de se retirer de cette ville et de trouver refuger dans le port de Warsaw. Pour le recuperer j'ai ordonné au general Milroy de venir le rejoindre pour le renforcer. Mais c'est un corps affaibli d'une division qui va avancer vers Warsaw. En effet j'ai du constituer un convoi de blessés (environ 5000 hommes) en direction de l'hopital de Manassas.
Pour eviter que le general Milroy ne se trouve pas isolé dans son operation de recuperation, j'ai demandé au general McDowell de glisser vers l'est et de venir prendre sa place face à Fredericksburg.
Le general Hamilton quand à lui a recu l'ordre de tenir à tout prix Manassas. Mon EM ne pense pas que cette position soit menacé d'une attaque neanmoins.
Sur ce front la situation semble bel et bien bloquée.

Par ailleurs le général Schurz a atteint son objectif en arriere de l'armée de Beauregard. Il va donc detruire les communications vitales de cette derniere avec le dépot de Richmond. Une fois son oeuvre de destruction accompli cette division va rejoindre de facon eclatée le depot de Grafton. Les unités de cavalerie s'y reposeront avant de lancer à nouveau d'autres raids sur la Virginie.
Dernierement le général Mansfield m'a proposé de lancer un raid audacieux sur Charlottesville avec sa division. Le general Bonham n'etant plus dans la région pour le menacer j'ai souscrit à cette proposition. Sa division va donc prendre la direction de cette ville, lancé un assaut violent mais tres bref pour en chasser la garnison evaluée à deux regiments de miliciens. Elle pillera alors la ville, detruira les rails et se retirera en direction de Winchester avant le mois d'octobre.
Ce raid doit juste alarmé les rebelles et Beauregard sur la possibilité d'une action eclair sur ses arrieres depuis Grafton. Si ce raid s'avere concluant Beauregard sera sans doute obligé de quitter sa position. Avec Charlottesville menacée (voir meme capturée et occupée fermement) il se trouvera dans une position fort délicate car menacé sur ses axes de ravitaillement. Ceci devrait le forcer à la retraite vers Richmond et permettra ainsi à l'Armée de Virginie d'avancer au dela du fleuve. Tout cela reste cependant de l'ordre de la spéculation Mr le President. Mon EM et moi meme pensons que l'iniative ne nous appartient plus. Mais elle n'est pas non plus entre les mains de l'adversaire. Nous sommes plutot dans une situation de pat actuellement. L'initiative du general Mansfield pourrait debloquer la situation cependant. Je manque malheureusement de généraux en qui j'ai toute confiance pour entamer un vaste mouvement tournant depuis Manassas. Le géneral Jackson vient en effet d'etre nommé a la tete d'un corps et il represente une trop forte menace pour tenter tout action d'envergure à risques.

Cependant j'ai tout de meme de bonnes nouvelles. Petit Condor a pris son envol. Les trois tasks forces navals ont pris la direction des cotes de Floride. Elles devraient arriver en vue de leurs objectifs d'ici fin septembre. D'ici la fin octobre nous devrions avoir capturé les deux villes objectifs de cette opération: Talahassee et Pensacola. Cette derniere cité consituera une vraie menace pour les rebelles. Elle constitue en effet une tete de pont trop dangeureuse pour la securite de Mobile. Il y a de fortes chances qu'une division rebelle soit retirée du front pour venir recuperer ce port. A nous de profiter sur le front de cette affaiblissement temporaire des armées principales.

Je vous demanderais bien de révoquer McDowell de son commandement, Mr le Président. Mais, hélas, aucun général valable n'est disponible pour prendre sa relève. Je ne préfére par imaginer ce que donnerait le général Banks à la tete de l'armée de Virginie. Je dois donc garder McDowell en poste en attendant un eventuel remplacant.
J'ai fait transferer le général Halleck vers Alexandria, Monsieur. Il semblerait qu'il n'est pas encore quitté St Louis malgré vos instructions. Je me suis donc permis de lui expedier un telegramme bien senti l'enjoignant a venir au plus vite rejoindre son poste d'instructeur sur mon front.
Dans le meme ordre d'idée j'ai fait transferer le général Burnside à New York. Les premiers contacts entre les généraux Hooker et Burnside ne se sont pas revelés des plus cordiaux. Il me parait donc assez peu avisé de confier l'ancienne division de Hooker au général Burnside. Je l'ai donc nommer gouverneur militaire de New York pour qu'il y recrute le plus possible de soldats.
J'ai noté avec plaisir l'apparition de deux nouvelles brigades d'élite dans mes rangs. Les troupes du colonel Meagher vont se diriger vers la capitale pour commencer à mettre en place la troisieme division du Corps Amphibie. Ces deux brigades vont donc me permettre de reduire ma demande de troupes pour la mise en oeuvre de Demon Mr le President. Je n'ai dorenavant plus besoin des deux brigades du New Jersey. Les unités de New York les remplaceront tres favorablement.
Neanmoins si vous pouviez lever une brigade pensylvannienne avec sharpshooter et un régiment de zouaves je serais en mesure de lancer Demon des le début janvier. En effet avec les unités que je vais prelever de Virginie Occidentale (couverte maintenant par l'arrivée de la division de cavalerie du general Schurz) je peux creer tres vite la troisieme division amphibie.

Votre effort au regard du rail est fort louable Mr le President. Mais mon officier logistique me suggere que vous accentiuez encore votre politique en faveur du chemin de fer. L'ideal, selon lui, serait d'atteindre les 300 locomotives en service d'ici le mois de novembre.
Je recommenderais de meme à Votre bienveillance la mise en chantier la plus rapide possible d'une flotte de transports maritimes dans ma région (6 ou 8 unités seraient une bonne base). Je risque en effet d'avoir un besoin énorme de ces navires pour établir des dépots sur les cotes rebelles dans un proche avenir sans pour autant réduire mes capacités de mobilité navale.

Comme toujours je me tiens, Mr le President, à votre disposition pour tout entretien que vous jugieriez bon d'avoir avec moi

Vive l'Union

Lieutenant Lewis McTyrex, commandant le Front Est

User avatar
CristoFire-Ice
Brigadier General
Posts: 446
Joined: Sat Apr 08, 2006 10:21 pm

Télégramme

Thu May 29, 2008 1:11 pm

[CENTER]Image[/CENTER]
[color="DarkOrange"]"- Il est à vous ce boulet?" [/color]:grr:

User avatar
CristoFire-Ice
Brigadier General
Posts: 446
Joined: Sat Apr 08, 2006 10:21 pm

Fri May 30, 2008 2:59 pm

Cincinnatti, bureau du Lieutenant-Général Cristofire

Monsieur le Président,
Lieutenant-Général McTyrex,

si les nouvelles précédentes vous ont parues excellentes et ont fait hurler de joie tout Washington, préparez-vous à une nuit de fête dans les rues de la capitale lorsque vous aurez annoncé celles-ci! Monsieur le Président, j'ai la grande joie de vous faire part que les forts Henry et Donelson sont à nous et que nous contrôlons de plus Nashville. Le plan Damocles est un succès complet et ce en un temps record. J'ai en outre la grande satisfaction d'avoir préservé un grand nombre de vies car nos pertes sont relativement modestes. Je regrette néanmoins d'avoir laissé s'échapper la division Magruder ; je ne sais pas pour l'instant où elle se terre.

Avec Nashville de retour dans le giron de l'Union, j'ai déjà entrepris de réfléchir à mes prochains objectifs et je vous soumets plusieurs possibilités:
- la première serait de pousser vers Corinth par la route et de tenter d'intercepter ce faisant les forces du Général Polk actuellement à Humboldt (mais je doute qu'il y demeure) à l'aide des divisions Shields (prise de Paducah et Colombus dans la foulée) et Lyon. Cela aurait l'avantage de ne pas nous obliger à construire de nombreux navires de transport dans l'immédiat. Nous prendrions également Island 10 dans les semaines qui viennent. Cependant, nous resterions peu offensifs au sud de Nashville, nous contentant de renforcer nos positions.

- la seconde serait d'attendre que vous lanciez la construction de très nombreux navires de transport qui nous permettraient de prendre l'ennemi à revers à Corinth, à Island 10 ainsi qu'à Chattanooga en nous déplaçant sur fleuve. La prise de Chattanooga menacerait directement Atlanta et forcerait l'ennemi à dégarnir son front est; en conjonction avec l'assaut sur Pensacola et Talahassee, cela pourrait avoir un effet dévastateur sur le moral ennemi. Cette stratégie aurait néanmoins le désavantage de donner du temps aux rebelles pour se rassembler, probablement à Corinth. Pour être une réussite, cette stratégie impose également d'optimiser nos lignes de ravitaillement en construisant des dépôts rapidement à Paducah ou Colombus ainsi qu'à Nashville et aux forts Henry et Donelson, ce qui ne pourrait se faire avant de disposer de 4 ou 6 navires de transport que nous pourrions utiliser pour construire des dépôts.

Je pense qu'il est intéressant que nous en discutions rapidement. Le Lieutenant-Général McTyrex pourrait directement bénéficier de la seconde possibilité qui a également ma préférence mais nous contraint quelques temps à l'inaction; de plus l'hiver approche.

Du côté du Missouri, il est tout à fait envisageable de s'emparer de Little Rock avant la fin de l'année mais l'ennemi semble constituer des forces à Dallas d'où il pourrait, après avoir pris Tucson dont il a déjà essayé ce mois-ci de s'emparer, lancer une contre-attaque sur fort Smith. Je dois être vigilant.

Monsieur le Président, je demande pour finir que vous nommiez le Général Lyon au grade supérieur, ses compétences ne sont plus à prouver. Dans le contexte actuel, un général de talent supplémentaire sera le bienvenue.

Je suis ouvert messieurs à toute discussion pour la suite de nos opérations.

Longue vie à l'Union!

Lieutenant-Général Cristofire
[color="DarkOrange"]"- Il est à vous ce boulet?" [/color]:grr:

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Fri May 30, 2008 5:39 pm

Manassas, bureau du Lieutenant General McTyrex

A l'attention du Lieutenant General Cristofire
Copie au Président

Veuillez recevoir d'abord mes sinceres felicitations pour votre magnifique campagne. Vous offrez la premiere capitale rebelle à l'Union au meme moment que votre épouse met au monde votre second enfant.
Les anciens Grecs y auraient vu des signes forts propices pour vous.

En tout cas encore bravo pour l'execution magistrale de Damocles. Votre succés va donner une plus grande marge de maneuvre au Président attaqué de toute parts par le manque de résultats sur mon Front. La prise de Nashville va lui permettre de faire stoper les critiques des défaitistes de tout poils encore present au Congres.

Pour ma part je suis, hélas, secondé par un tas d'incompetents qui me forcent à ne rien entreprendre et ne rien faire. Hormis le général Hooker personne ne semble décidé à se battre comme il le devrait. Le raid du général Mansfield aurait du être un succés. Mais il n'a pas su pousser l'audace et prendre Charlottesville. Peste soit de sa prudence. Le voici planté en plein territoire ennemi. Il va devoir filer à toute vitesse pour ne pas se prendre le corps de Bonham sur le poil (a mon avis c'est le mouvement que va faire le sudiste...ramener ce corps pour couvrir les arrieres de Beauregard).
Tappahannock a été semble-t-il reprise par ce dernier corps. C'était à prévoir et j'ai été bien avisé de replier le général Ashbot de cette zone. Sa division aurait été détruite sans autre forme de procés.
Neanmoins cela fixe la reserve de Beauregard loin de Petit Condor. A ce propos il me parait assez peu probable que vous puissiez faire correspondre la chute de Chattanooga avec celle de Pensacola et de Talahassee. En effet ces deux cités seront en notre pouvoir au plus tard fin octobre. Par la suite les divisions qui participent à Petit Condor seront rappatriées vers l'Est pour mettre en oeuvre Demon. Il n'est pas prévu de mouvements offensifs dans cette zone avant la fin de l'année 1862 et la fin de Demon. Tout mouvement offensif de votre part vers Atlanta ne recevra donc pas de soutien de mon front avant aout 1862 au mieux. Je dois aussi tenir compte des imperatifs exigés par le Président sur mon front ( à savoir la prise de Richmond et de Norfolk). Or Demon est une composante indispensable pour atteindre ces objectifs en 1862. Je n'ai donc pas la moindre unité à mettre en oeuvre pour une remontée depuis Pensacola vers Montgommery, Colombus et Atlanta. Je n'ai tout bonnement pas assez d'unités pour se faire.
Neanmoins si Mr le President revoie ses objectifs stratégiques pour l'année 1862 en abandonnant l'idée de capturer Richmond et Norfolk, mon EM et moi meme pouvons redefinir Demon pour le faire cadrer dans une offensive depuis Pensacola en direction de la Georgie. Je tiens neanmoins à préciser que cette redefinition de l'operation ne va pas sans poser d'enormes soucis. En effet la flotte de monitors construite à grand frais dans l'Est ne servirait alors à rien n'ayant aucune cible à sa portée. Elle serait en effet bloqué dans tout passage au delà de Fort Clark.
Nous pourrions aussi, pour faire diminuer la menace venant du Texas lancé une attaque sur Galveston puis Houston.

Comme vous le constatez ce ne sont pas les options qui manquent et mon EM a prévu tout un tas de plans pour des attaques tout le long de la cote. Mais je n'ai pas les moyens materiels de les mettre en oeuvre.
Je m'en remets donc à la décision du Président pour modifier ou pas Demon.

Vive l'Union

Lieutenant-Général Lewis McTyrex commandant en chef du Front de l'Est

User avatar
CristoFire-Ice
Brigadier General
Posts: 446
Joined: Sat Apr 08, 2006 10:21 pm

Fri May 30, 2008 8:50 pm

Cincinnatti, bureau du Lieutenant-Général Cristofire


Lieutenant-Général McTyrex,
Monsieur le Président,

vos félicitations me font chaud au coeur et honore la mémoire des braves tombés pour la restauration de l'Union. Mais si vous réchauffez mon coeur par ces paroles, je garde la tête froide pour la suite de nos opérations.

Je reviens rapidement sur l'hypothèse Chattanooga qui mérite qu'on s'y attarde, je pense. Je n'avais pas idée d'opérer une quelconque jonction avec vos troupes remontant du sud mais plutôt l'intention d'obliger l'ennemi à disperser ses forces afin de vous permettre de frapper fort dans votre secteur. C'est une opération risquée et j'espère l'avis du Président. Je retiens cependant votre hypothèse d'assaut amphibie sur le Texas. Nous devrions en parler également. Pour terminer, je pense comme vous qu'il ne faut pas gâcher la flotte de monitors dont vous disposez.

Je suis actuellement handicapé par un manque crucial d'officiers haut gradés compétents et je me refuse à confier le commandement d'une future armée dans mon secteur au Général McClellan. Si le Général Lyon, qui recevra bientôt sa deuxième étoile, pouvait s'illustrer davantage, peut-être serait-il un candidat valable, à moins qu'un meilleur élément ne se présente d'ici là. En effet, il va bientôt me falloir opérer sur le mode Armée-Corps et ne plus me contenter d'opérer à partir de divisions indépendantes, même si, je vous l'accorde, cela m'a très bien réussi jusqu'à présent. Croyez bien que je vous aurais cédé un bon élément si j'en avais eu la possibilité.

J'attends l'avis du Président sur ces sujets avant de vous communiquer le détail de mes opérations. Notez que mon état-major va s'installer ces prochains jours à Bowling Greene afin d'être au plus près de l'action.

Respectueusement,

Lieutenant-Général Cristofire
[color="DarkOrange"]"- Il est à vous ce boulet?" [/color]:grr:

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Sat May 31, 2008 7:57 am

Manassas, bureau du Lieutenant-General McTyrex

A l'attention de Mr le Président et du Lieutenant-General Cristofire,

Sirs,

Pour reprendre l'hypothése Chattanooga, il est évident que toute action de votre part dans cette région faciliterait la mise en place de Petit Condor. Mais il faut que bien que vous compreniez que cette opération est actuellement en cours. A l'heure où vous recevrez cette note, les trois flottes impliquées dans l'operation devraient arriver en vue de leur destination finale. D'ici quinze jours les premiers debarquements auront eu lieu. Du fait de la pagaille qui semble regner chez les rebelles suite à votre brillante reussite, nous ne pensons pas qu'une reelle opposition soit à escompter devant Pensacola et Talahasee. Nous doutons meme fortement que l'ennemi puisse envisager la moindre contre-offensive contre cette derniere ville. Il est, de plus, possible qu'il n'est mis en place aucune defense serieuse en place en Floride. Cet Etat n'est pas fortement peuplé ni meme fortement industrialisé et n'a que peu de valeur militaire tant pour les rebelles que pour nous meme. Mais chaque Etat revenu dans notre giron facilitera la tache du Président vis à vis des nations etrangeres. Petit Condor a été concu pour etre une operation à moindre risque militaire mais à gros gain politique.
Demon quand à lui est plutot un plan à fort risques militaires et de faibles gains politiques immediats. Mais il doit permettre une capture plus aisée de Richmond, enjeu politique majeure s'il en est.

C'est pourquoi, Mr le President, je sollicite de votre part une ligne stratégique claire. Le Corps Amphibie (que j'espere faire passer à l'equivalent d'une armée en 1862) nous offre des possibilités énormes d'attaques rapides. Demon a été mis au point sans tenir compte de la situation à l'Ouest. La chute rapide de Nashville ouvre de nouvelles perspectives strategiques selon mon EM. Il faut dès lors que votre Cabinet me donne des directives claires en sachant que, hormis Demon, aucun autre plan ne permettra de tenter quoi que ce soit sur Richmond. Que devons nous priviligier? Mon EM possede des tas d'ebauches de plan visant un certain nombre de villes stratégiques pouvant faciliter la tache du général Cristofire. Je cite, de mémoire, les offensives possibles:
-une operation sur Galveston, Houston, Matagorda (pour permettre une meilleure securisation de son flanc en Arkansas)
-une operation sur la Nouvelle Orleans en direct (hautement risqué neanmoins dans l'etat actuel du Corps Amphibie. Mon Em pense qu'il faudrait plutot doubler sa taille avant de lancer cette operation)
-une operation sur Baton Rouge en passant par Berwick (une telle operation permettrait d'isoler la Nouvelle Orleans mais immobiliserait pour le compte le Corps Amphibie)
-une operation sur Mobile puis Montgomery (operation moyennement risqué mais plutot longue à mettre en oeuvre)
-une operation depuis Pensacola sur Montgomery et Mobile voire meme Colombus (Ce serait alors la seule et unique opération lancé par le Corps amphibie de l'année car les distances à parcourir sont énormes)
-une operation sur Colombus en direct avec prise de fort Gadsen (cette operation releve plus du raid qu'autre chose. Elle ne doit etre mener qu'en liaison avec une offensive du general Cristofire en direction d'Atlanta)
-l'operation Demon
-une operation sur Jacksonville en direct (pour conquerir toutes les villes importantes de Floride. Cette operation peut etre confié à la troisieme division en cours de formation).
Mon EM exclue pour le moment toute attaque sur Wilmington, Charleston ou Savanah. Ces ports sont des cibles trop évidentes et sont certainement fort bien defendus par les rebelles (ce qui est avéré dans le cas de Charleston).

Comme vous le voyez Mr le President, General, les possibilités d'attaques du Corps Amphibie sont extremement nombreuses. Malheureusement nos moyens actuels ne nous permettent pas de mener plus d'une operation à la fois. Compte tenu des delais de deploiement des troupes dans ce genre d'actions nous ne pouvons en monter que 3 par an au maximum. Mon EM pense que 2 serait plus raisonnable pour permettre le recomplement de nos unités entre chaque attaque.
Je vous repete cependant ceci Mr le President. Toute offensive autre que Démon conduira à un arret des operations d'ampleur en Virginie pour 1862. Mon EM et moi meme n'y voyons aucun inconvenient car les gains militaires en Virginie sont au mieux aleatoires. Neanmoins vous pouvez avoir des objectifs politiques qui nous echappent.

Pour notre part, Mr le President, et devant les énormes succés remportées par le général Cristofire, nous pensons qu'il vous mieux mener des offensives en Alabama et en Georgie en conjonction etroite avec les offensives du Général Cristofire. L'Armée de Virginie se verrait alors retirer une partie de ses effectifs pour renforcer la future Armée Amphibie que pourrait commander le general Hooker dans un avenir prochain. Je tiens neanmoins à vous rassurer Mr le Président. Les prelevements ne seront pas conséquents et ne mettraient pas en péril la sécurité de la capitale.
Je me permets, Mr le Président, d'insister pour recevoir une réponse rapide de votre part. Car en fonction de votre décision le Corps Amphibie n'aurait peut etre pas besoin de revenir dans le nord (du moins sa composante terrestre). De plus il me faudra entrer en etroite liaison avec le general Cristofire pour mettre au point une eventuelle offensive combinée visant Atlanta pour l'année 1862.

Messieurs je me tiens à votre disposition.

Vive l'Union!
Longue vie au Président!

Lieutenant-Général Lewis McTyrex commandant le Front Est

User avatar
CristoFire-Ice
Brigadier General
Posts: 446
Joined: Sat Apr 08, 2006 10:21 pm

Sat May 31, 2008 1:31 pm

Cincinnatti, bureau du Lieutenant-Général Cristofire


Lieutenant-Général McTyrex,
Monsieur le Président,

la perspective d'une opération sur Chattanooga enchante mon état-major qui vous soumet ainsi ces quelques remarques. Si nous devions adopter cette stratégie, j'envisagerais d'y faire participer deux divisions commandées par le Général Lyon (assistées d'ingénieurs, hopital, marines, et ravitaillement) Par conséquent, je mettrais ce dernier au repos aux forts Henry et Donelson, le temps de lancer cette opération. J'en profiterais pour y créer un dépôt.

Il faut comprendre également, messieurs, que si nous faisons ce choix, je ne pourrai guère plus avancer vers Corinth et Memphis dans l'immédiat. La division Shields aurait pour objectif de prendre Island 10 d'ici un mois après s'être emparé de Paducah et de Colombus. Il serait souhaitable que ce mois me donne la possibilité de disposer d'une nouvelle division sous les ordres du Général Porter aux environs de Colombus.

Les divisions McClellan et Griffin opteraient pour une attitude défensive aux alentours de Nashville et des forts HD, dans l'éventualité d'une contre-attaque. Il serait fort avisé d'entreprendre la constitution d'une division supplémentaire dans ce secteur également.

Afin de procéder à des mouvements fluviaux rapides, il faudra absolument renforcer énormément notre capacité fluviale. De plus, il me faudra absolument 6 à 7 navires de transports afin de créer un dépôt à Nashville, un autre à Colombus ou Paducah. Une fois le Mississippi sous notre contrôle après la prise d'ISland 10, les navires de transport restants serviront à la force de Lyon sur Chattanooga, voire à la création d'un dépôt à Little Rock, si cette ville tombe d'ici la fin de l'année.

Je vais lancer plusieurs éclairages de cavalerie dans les secteurs de Little Rock, Corinth et fort Pulaski car je manque encore d'informations fiables dans ces zones.

Pour parler franchement, je pense qu'un débarquement en Floride serait une perte de temps, en l'état actuel des choses. Les gains que nous pourrions en retirer me paraissent bien minces, vous l'avez dit vous-même. Les options Pensacola, Mobile, Houston et Baton Rouge me semblent plus convaincantes.

J'attends notre décision finale avant de vous communiquer mes ordres détaillés.

Amicalement,

Lieutenant-Général Cristofire
[color="DarkOrange"]"- Il est à vous ce boulet?" [/color]:grr:

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Sat May 31, 2008 2:02 pm

Washington DC, bureau du Président
A l'attention des Lieutenant-Généraux Cristofire et MacTyrex


Messieurs,

les excellents, et je l'avoue inespérés, résultats de ces dernières semaines nous obligent effectivement à reconsidérer l'ensemble de nos plans pour exploiter au mieux les occasions créées.

En conséquence, je pense que nous devons différer les opérations en Virginie, longues et couteuses en hommes et en matériels au vu de la forte résistance rebelle prévisible.
Ceci laisse donc disponible la majeure partie de nos forces pour une audacieuse manoeuvre en tenaille permettant de couper la Confédération en deux le long du Mississipi.

Mes instructions d'ici la fin de l'année sont donc les suivantes :
- Prise de Little Rock et Madison par le général Sumner.
- Prise de Corinth et Memphis par le général Lyon.
- Réunion de ces deux Corps puis prise de Vicksburg et Jackson.
- Débarquement du Corps Amphibie à Pensacola et construction d'un dépôt.
- Prise de Mobile par le général Hooker puis remontée vers Meridian.

J'ai conscience de l'ambition de ce plan et du court délai pour le réaliser dans sa totalité, cependant la faiblesse des rebelles dans ce secteur peut nous permettre de frapper un grand coup et de le priver d'une grande partie de ses approvisionnement dans la zone, forçant ainsi ses troupes soit à attaquer inconsidérément pour reprendre les dépôts, soit à évacuer totalement.

Gâce à la vaillance du Lieutenant-Général MacTyrex, une attaque de l'ennemi sur notre front Est paraît suicidaire et paralyse un grand nombre de bonnes troupes Confédérées. Le mot d'ordre de Général MacDowell est de former un rempart infranchissable devant nos positions.

Je vais faire le maximum pour faire coincider nos possibilités avec vos besoins et attends vos plans de campagne détaillés.

Respectueusement.

Président Davy Lincoln.
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

Return to “La Grande Campagne en français”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest