User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Wed Apr 30, 2008 9:37 am

Alexandria, Bureau du Lieutenant-General Mc Tyrex


Dear Sir,

Je comprends votre inquietude s’agissant des opérations lancées par l’Armée de Virginie. En ce début de guerre il faut néanmoins faire preuve de toute l’audace possible pour surprendre notre adversaire tant qu’il est encore dispersé. Cela peut vous paraitre risqué mais c’est un risque fort calculé. Le général McDowell a reçu des ordres forts précis en ce sens. Il doit forcer le contact mais ne surtout pas risqué au-delà du nécessaire toute attaque. S’il rencontre une trop forte opposition il doit se retirer sur Alexandria le plus vite possible et s’y fortifier.
Concernant les brigades à Sharpshooter il est normal que vous ne les trouviez pas dans les divisions. N’oubliez pas que notre territoire est vaste et que les distances à parcourir pour rejoindre le front sont relativement longues. Même avec l’appui des mouvements ferroviaires il faut un certain temps pour rallier. A titre d’exemple deux de ces brigades se trouvent à deux jours de train d’Harper’s Ferry et devrait rallier la 3th division du général Hooker dans ce délai. Le reste des brigades se trouve quand à elle en route pour Washington. Là elles serviront à la création de nouvelles divisions qui viendront relayer les divisions de l’Armée de Virginie qui auraient pu être fortement usées par les combats autour de Manassas.
Ceci me permet de revenir sur le point qui manquait à mon dernier message. En effet un petit parti de rebelles avait coupé mes liaisons télégraphiques. Les coupables ont été, par la grâce de Dieu, retrouvés et châtiés selon le Code Militaire. J’espère ne pas avoir en la matière outrepassé mes droits Mr le Président mais il me semblait nécessaire de faire un exemple pour éviter que de tels désagréments ne se reproduisent dans le futur.
Il faudrait donc, Mr le Président, que vous mettiez en œuvre le plus vite possible une politique du rail la plus importante possible. Je vais dépendre, et mon collègue encore plus, de ma capacité à bouger rapidement des troupes le long des lignes de chemin de fer. Sans locomotives je serais ralenti. Pire même, plus je vais avancer en Virginie, plus je vais avoir besoin de transports ferrés pour transporter mon indispensable ravitaillement. Les villes que je vais rencontrer sur ma route ne sont pas des plus productives et ne suffiront pas pour ravitailler la masse de troupes que je vais pouvoir mettre en œuvre. Il me faudra donc faire venir nourriture et munitions de nos centres de production de la région de Philadelphie et de New York. Or actuellement seul 1/3 de la production militaire des ces régions peut se déplacer rapidement. Cela risque, à terme, de créer un souci logistique très important. Le lieutenant-général Cristofire sera encore plus impacté que moi car il va dépendre du rail pour le transport de son ravitaillement dans les régions sauvages du Mississipi, du Kentucky ou du Tennessee (pour ne rien dire du Missouri). Le rail DOIT donc être une priorité à court terme pour vous Mr le Président. Nous devrions avoir la capacité de déplacer tout le ravitaillement nécessaire par rail et avoir même un surplus pour déplacer des corps d’armée sans grever notre capacité ferroviaire.
Je me permets fortement d’insister sur ce point Mr le Président même si cela ne relève pas de mes compétences. Il me parait indispensable pour la victoire de nos armes dans les plus brefs délais que notre capacité logistique soit aussi forte que nos armées. Si nous possédons les troupes mais pas le moyen de les approvisionner dans la profondeur du territoire ennemi nos hommes seront totalement inutiles et vulnérables.

Pour ma part, Mr le Président, je ne peux qu’approuver la requête du général Cristofire concernant le transport fluvial. Il faut développer notre marine tant fluviale qu’océanique Mr le Président. Vous avez mis en chantier une flotte d’Ironclads fluviaux pour le service de mon confrère. Je pense qu’il vous faudrait aussi développer dans un avenir prochain une flotte de Monitor côtier pour renforcer mes capacités à mener mes opérations amphibies futures. Je vais en effet avoir besoin d’un important appui feu pour couvrir et faciliter la prise des forts défendant les principaux ports rebelles. Si une telle flotte ne me parait pas être nécessaire pour cette année, elle me semble devenir vitale pour l’année 1862 et la prise d’un des grands ports comme vous nous l’avez demandé. A ce titre je pencherais plutôt sur une attaque de Mobile plutôt que de la Nouvelle Orléans. En effet Fort Pickens nous est resté loyale et pourrait servir de base de départ à une attaque de cette ville. Néanmoins, Mr le Président, tout dépendra des éléments que nous apporterons des reconnaissances des dites cités. Je puis envisager, par exemple, de modifier les objectifs de l’opération Condor et de les reporter sur les forts de l’embouchure du Mississipi ou de la baie de Mobile si Vous me l’ordonnez.
Comme de bien entendu je me tiens à Votre disposition pour tout complément d’informations ou directives que vous jugeriez bon de me faire parvenir.
Dieu sauve l’Union et vous protège Mr le Président

Lieutenant-Général Lewis Mc Tyrex
Si Vis Pacem, Para Bellum.
[SIGPIC][/SIGPIC]

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Wed Apr 30, 2008 9:37 am

Washington DC, bureau du Président
A l'attention du Lieutenant-Général MacTyrex


Monsieur,

Je tiens tout d'abord à vous faire part de la satisfaction de la population de Washington, rassurée d'avoir à ses portes l'armée la plus puissante jamais réunie sur notre sol. Ceci a un impact important sur la production industrielle et la levée des fonds nécessaires à l'équipement des forces armées.
Par ailleurs, la conjonction de l'arrivée du général Banks au du GQG et la promesse d'une prime d'engagement de 1.000$ a soulevé un enthousiasme tel que les bureaux de recrutement n'arrive pas à répondre à toutes les demandes d'engagement, ce qui est un bon présage.

Concernant les opérations en cours, je suis très confiant dans la capacité du général Hooker de reprendre Harper's Ferry dès qu'il aura reçu les renforts prévus, ce qui permettra de sécuriser notre flanc et de libérer des troupes.

En revanche, je crois discerner une certaine confusion dans l'état-major du général MacDowell. Vous m'annoncez une attaque limitée sur Manassas, ce qui me paraît justifié compte tenu de l'apparente désorganisation des troupes rebelles y étant stationnées. Dans le même temps, mes services de renseignement m'informent qu'aucun ordre de marche n'a été reçu par les quartiers généraux des Ier et IIème Corps. Vous voudrez bien me confirmer quelles opérations sont en cours afin que j'ai une vision claire de la situation.

Comme je l'avis déjà signalé au Lieutenant-Général Cristofire, la mise en chantier d'une flotte d'Ironclad est à l'étude mais ne paraît financièrement pas possible avant plusieurs mois, soyez assuré que ce problème me préoccupe autant que vous et que tout est mis en oeuvre pour remédier à cette situation d'ici l'automne.

Dans cette optique, j'ai d'ailleurs promu les amiraux Farragut et Foote afin de disposer le moment venu d'hommes capables de commander ces flottes.

Je vous joint en annexe un état des renforts en cours de formation :
* 50 locomotives.

* Indiana : 2 brigades composées d'un régiment de ligne + Sharpshooter / 2 batteries de 20lb Parrott / 4 régiments de milice / 2 transports fluviaux.
* Ohio : 2 régiments de Sharpshooter / 4 régiments de milice.
* Missouri : 2 régiments de milice.
* Virginie Occidentale : 2 régiments de milice.

* Pensylvannie : 4 régiments de milice.

J'espère que ces troupes répondront à vos besoins.

Respectueusement.

Président Davy Lincoln.
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Wed Apr 30, 2008 9:38 am

Cincinnatti, bureau du Lieutenant-Général Cristofire

A l'attention de M. Le Président,
copie au Lieutenant-Général McTyrex.

Monsieur le Président,

en ce début de mois juillet, je vous apporte de bonnes nouvelles. Nos opérations militaires dans mon secteur se sont déroulées sans accrocs. Springfield a été vaillament reprise par le "Lyon cav Regiment" et le "2nd US Cav", et ce sans aucune pertes! Le général Lyon, à la tête d'une solide division a repris Cairo, libre d'adversaires et les renforts commencent à arriver en nombre dans le Kentucky.

Ainsi, voici en résumé mes ordres pour ce début juillet:

- Le général Sumner va dés à présent prendre la route de Springfield et y constituera dès que possible une division. J'ai le sentiment que les Confédérés ont chois de ne pas défendre outre mesure le Missouri. L'objectif est donc de prendre Fayetteville rapidement, puis de descendre par la suite vers Fort Smith qui constituera un point d'attque idéal vers Little Rock en 1862.

- Comme nous en avions convenu, j'ai ordonné au Général Lyon de lancer une attaque sur Paducah afin d'en briser le siège et d'infliger une défaite aux rebelles menés par Leonidas Polk. Cependant, cette attaque n'est pas sûre de réussir et je ne dispose en outre que d'informations fragmentaires sur l'état des forces rebelles au sud d'Humboldt et Colombus.

- Le Général Lew Wallace prend la route de Bowling Greene et laisse le soin au Général Griffin de constituer une autre division à Louisville. Quant au Général McLellan, il se dirige désormais vers Lexington avec une force de moyenne ampleure qui devrait suffire à s'emparer de la ville.

Monsieur le Président, j'ai un sentiment mitigé en ce début de campagne. J'ai l'impression que l'ennemi a volontairement choisi de ne pas s'exposer dans les régions que je controle aussi j'aurais tendance à être très prudent car l'ennemi tente peut-être de nous attirer dans un piège. Une attaque rebelle en force n'est pas impossible.

J'ai appris avec grande joie la victoire facile du Lieutenant-Général McTyrex à Manassas et j'espère qu'il pourra conserver cette place forte, ce qui constituerait un véritable atout en ce début de guerre. Tous mes voeux de réussite à ses hommes.

Pour terminer, voici mes demandes de matériel et d'hommes:

- J'ai besoin d'au moins 3 régiments de cavalerie supplémentaires dans l'Indiana, car l'ennemi a entrepris la destruction du réseau ferré dans ma région.

- Merci de lever au moins encore ce tour qqs milices dans le Kentucky et le Missouri.

- J'ai un besoin urgent de ravitaillement! Il faut m'en envoyer de l'est ou en créer au moins deux, un dans le Missouri et un autre, voire deux dans le Kentucky!

- Merci de lever un régiment de sharpshooter que je joindrai à terme à la division du Général Lyon.

- Il faudrait de plus m'envoyer au moins deux généraux supplémentaires, ainsi que des ingénieurs, des hopitaux et des marines car je devrai traverser bientôt plusieurs cours d'eau.

- J'espère constituer une division supplémentaire dans le Kentucky d'ici qqs temps. Si possible, merci de lever une ou deux grosses brigades dans l'Indiana, l'Ohio ou le Michigan.


Monsieur le Président, si tout va bien, nos hommes seront rentrés chez eux à Noel!

Longue Vie à l'Union.

Lieutenant-Général Cristofire
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Wed Apr 30, 2008 2:50 pm

Alexandria, bureau du Lieutenant-Général McTyrex
A l'attention du Président

Sir,

Je me doute que l'écho de nos succés vous soit déjà parvenu. Néanmoins c'est avec un immense plaisir que je vous confirme la somptueuse victoire de l'Armée de Virigine et la capture du dépot de Manassas. Les forces du général McDowell, dans une attaque à l'aube remarquablement menée, ont surprises au bivouac les forces rebelles défendant Manassas. 800 corps et 200 prisonniers rebelles ont été fait pour aucune perte de notre coté. Le general Heintzelman a été déterminant dans cette victoire par sa volonté de mener cette attaque à une heure inhabituelle. Son initiative a permit à nos armes de remporter un premier succés que je pense déterminant dans la reussite de Bouclier.
Pour consolider cette capture que je pensais pour ma part impossible, j'ai donné ordre au général Hamilton de faire marcher son corps d'armée en soutien du général McDowell. Le général Milroy de son coté va recevoir le renfort des 10th et 11th divisions que j'ai créait à Washington sous les ordres des généraux Nelson et Aboth. Le très faible 1st Corps va ainsi rester en poste à Alexandria. Il permettra de couvrir cette ville et marquera donc les troupes rebelles du general Huger détecté dans le comté de Stafford. Il pourra aussi venir à l'aide de l'Armée de Virgine à Manassas en cas d'attaque de l'armée de Beauregard. J'ai bon espoir que le general McDowell soit à même de repousser toute attaque venant de cette direction. Sur le papier la force de Beauregard semble imposante. Mais il vous faut bien voir, Mr le President, que le corps de Winder est le même corps que nous venons de rosser. Il n'est donc certainement pas en êtat de venir se frotter de nouveau à nous. Cela laisse le général Beauregard avec peu de troupes pour affronter deux corps (celui de McDowell et celui de Hamilton). De plus le Rappahanock est un obstacle concret qui va desavantager une attaque. Je suis donc confiant dans notre capacité à tenir ce point stratégique dans les mois qui viennent.

Je le suis d'autant plus que Condor est prêt à être lancer. La 12th Division du general Keyes est prete à prendre la mer. Il ne manque plus que la flotte que Vous daignerez m'allouer pour débuter nos opérations amphibies.

Concernant les operations que je compte conduire durant le mois de juillet il y en aura peu. J'ai donné l'ordre au général Hooker de lancer un assaut determiné sur Harper's Ferry pour prendre rapidement cet arsenal. La division du general Mansfield (meme si elle relativement faible) doit le soutenir dans cette attaque. Je compte ensuite regrouper les unités de ces deux divisions les plus valides en une seule et de lancer une attaque sur Winchester. Une fois cette ville prise, le general Hooker prendra la route d'Annapolis pour y rejoindre l'operation Condor dont il doit prendre la tete. Une fois Winchester entre nos mains et defendu par une division nous pourrons, je le pense, considéré Bouclier comme un succés et réfléchir sur la prochaine étape de notre marche vers Richmond. Je préfère vous prévenir, Mr le Président, que je refuse d'écouter les sirènes de la presse qui hurlent pour une marche rapide sur Richmond. Un tel acte est hautement dangeureux à l'heure actuel. Il me faut d'abord m'assurer de la maitrise des rives du Rappahanock avant de penser à pénétrer plus avant en Virginie. Ne sous estimons la résolution de nos adversaires Monsieur. Notre victoire de Manassas ne doit pas nous aveugler. L'ennemi reste redoutable et doit être pris au sérieux. Le conflit ne sera pas une guerre courte et joyeuse Mr le Président mais nécessitera du temps et du sang.
Le general Keyes attend lui des moyens de transports et d'escorte navals pour lancer une attaque sur Fort Clark,VA ou Fort Fischer,NC (dans un but de diversion dans ce dernier cas). Il lancera alors la premiere phase de Condor.

Le general Cristofire oeuvre bien car il nous a déjà permis de reprendre le Missouri à la rebellion. Je vais donc continuer de mon coté à être le plus menacant possible pour immobiliser autant de forces que je le puis. Chaque brigade que j'occuperais sur mon front ne sera presente pour que mon collègue puisse frapper au coeur de cette pseudo Confederation.

Voici Mr le Président mes prochaines actions pour le mois qui vient.

Pour mes demandes stratégiques je privilégierais plus la mise en place d'une flotte de monitors. Je souhaiterais aussi voir le réseau ferré monter encore en puissance Mr le Président. Il est vitale pour moi que les renforts arrivent le plus vite possible au front de même que le nombreux ravitaillement venant du nord. Je ne departirais du renfort d'une division de solides NewYorkais Mr le Président. Le problème qui va cependant se poser va être la pénurie de generaux capables de commander nos différentes divisions. Nous n'avons en effet plus que 5 officiers capables de celà. Mon collegue en ayant recquis deux, il ne nous en restera plus que 3 pour mettre en place à terme un nouveau corps d'armée dans la region de Washington.

Me tenant à votre disposition pour toute precision je vous salue respectueusement Mr le President

Dieu sauve l'Union

Lieutenant General Lewis McTyrex, commandant du Front Est

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Fri May 02, 2008 7:56 am

Washington DC, bureau du Président
A l'attention des Lieutenant-Généraux Christopher Cristofire et Lewis MacTyrex


Messieurs,
Au nom de tout le gouvernement, je vous félicite. L'écho de vos victoires éclatantes a été entendu jusqu'au confins du monde civilisé, à tel point que les rues de nos cités sont emplies de nos concitoyens dont le seul mot d'ordre est : "A Richmond !". Il ne fait pas de doute pour eux que la guerre est d'ores et déjà gagnée et je ne vous cache pas qu'une pression extrème, relayée par la plupart des journalistes, m'incite à ordonner une marche sur la capitale rebelle.

Je reste persuadé que nos adversaires ont une capacité de nuisance bien supérieure à ce que les premiers combats laissent entrevoir. En conséquence, je vous renouvelle mon total soutien sur la stratégie initiale que nous avions déterminé et vous exhorte à ne vous laissez aller sous aucun prétexte à une aventure douteuse par ceux qui considèrent votre prudence comme de la pusillanimité.

Les opérations que vous avez mené à bien vont nous fournir des bases solides pour la suite des opérations. N'hésitez pas à prendre toute initiative tactique que vous jugerez nécessaire pour pousser notre avantage.
A cet égard et d'après les rapports qui me sont transmis, les troupes sous le commandement des généraux Polk et Beauregard me paraissent bien affaibles et désorganisées. N'hésitez pas à les détruire si vous jugez le moment favorable. Je pense qu'une concentration et une optimisation des divisions sous votre commandement par l'ajout de brigades spécialisées aidera puissament à la conclusion de cet objectif.

En revanche, je ne puis vous transmettre de bonnes nouvelles concernant la partie navale de nos opérations. En effet, notre budget ne nous a permis jusqu'à présent que le renforcement de nos effectifs terrestres et je n'entrevois pas la possibilité de disposer d'une flotte de débarquement efficace avant la fin de l'année. Croyez bien que je comprends la déception que cela peut engendrer chez des généraux aussi talentueux et fougueux que vous l'êtes.

Je vous félicite à nouveau pour les brillants débuts de votre campagne et vous adresse mes encouragements pour la suite.

Respectueusement.

Président Davy Lincoln.
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Fri May 02, 2008 8:59 am

Alexandria, Bureau du Lieutenant-Général McTyrex
A l'attention de Mr le Président,

Sir,

J'attire de nouveau votre attention sur la nécessité de mettre rapidement en oeuvre Condor. Nos troupes sont en place à Annapolis pour commencer la mise en oeuvre de cette opération. Mais sans l'aide de la Marine tout cela devient impossible.
Et mes troupes vont rester l'arme au pied à attendre. Mes experts m'ont affirmés que nous disposions de suffisament de transports pour commencer à mener des opérations de harcelements des cotes sans qu'aucune construction ne soit à faire. J'ai juste besoin de quatre transports et d'une petite escorte navale (une ou deux frégates ferait l'affaire) pour lancer l'opération Condor.
Je ne puis imaginer, Mr le Président, que de bonnes troupes restent l'arme au pied à attendre que la Marine veuille bien condescendre à se rappeller que la victoire s'obtiendra sur terre. L'opposition maritime confédérée ne me semble point être virulente à ce point.
Je rappelle aussi à Mr Le Président que Condor va amener l'ennemi à diviser ses forces au-delà du soutenable pour lui. Chaque fort que nous capturerons dans le cadre de cette operation sera une menace indirecte sur les ports ennemis. Et l'ennemi devra alors détourner des forces qui, autrement, feront peser une menace sur Washington et ralentiront l'avancée du général Christofire.
Je comprends que des contraintes budgetaire puissent vous empecher la mise en oeuvre d'une puissante marine dans le courant de l'année. Je m'interroge juste sur l'utilisation de la Marine. Des sommes colossales furent englouties durant les dernieres années pour cette derniere. Je me demande juste où sont donc passés les escadres et surtout les transports?
je vous demande donc Mr le Président de reclamer à la Marine la mise à disposition de 4 transports pour mettre en oeuvre Condor d'ici un mois. Si ce n'était pas possible je me verrais contraint d'annuler cette opération de facon définitive et de passer en mode défensif autour de Washington sans pouvoir mener la moindre offensive. Sans Condor je vais me retrouver dans l'impossibilité de mener à bien la moindre offensive décente.

Je me tiens, comme de coutume, à votre disposition pour de plus amples renseignements Mr le President

Dieu sauve l'Union

Lieutenant General Lewis McTyrex commandant le front Est

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Fri May 02, 2008 10:12 am

Washington DC, bureau du Président
A l'attention du Lieutenant-Général MacTyrex


Monsieur,

J'ai bien compris toute l'impatience qui est la vôtre de porter le fer directement chez l'ennemi.
Comme vous le faisiez justement remarquer, des crédits importants ont été alloués à la Marine ces dernières années afin d'augmenter notre capacité de transport commercial. Ces transports peuvent être rapidement convertis en transport de troupes et aucune construction d'importance n'est nécéssaire à cette fin pour l'instant. Cependant, les revenus tirés de ce commerce ont très largement alimentés la mise sur pied des troupes actuellement sous les drapeaux.
Retirer des vaisseaux de la flotte afin d'assurer la mise en place de l'opération Condor, c'est inévitablement limiter vos prochains moyens d'action terrestres. Soyez en bien conscient, nous ne pouvons intervenir partout à la fois.

A titre exceptionnel, j'ai demandé le détachement de plusieurs navires à destination d'Annapolis, ceci afin de vous permettre d'embarquer vos troupes. Je vous demande la plus grande prudence en ce qui concerne l'escorte, mes renseignements m'indique la présence d'au moins un navire cuirassé rebelle à Norfolk. Vous n'êtes pas sans ignorer que nos propres navires de ce type sont quasiment invulnérables mais possède une capacité de destruction extraordinaires sur nos navires conventionnels. Il serait pour le moins facheux que d'excellentes troupes soient détruites sans même combattre.

La poursuite sur cette année de l'opération Condor dépendra en grande partie de la réussite de votre premier débarquement, je vous unvite donc à choisir votre objectif avec soin.

Respectueusement.

Président Davy Lincoln.
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Fri May 02, 2008 11:30 am

Alexandria, Bureau du Lieutenant-Général Mc Tyrex

A l'attention de Mr le Président,

Sir,

J'ai bien pris note de votre décision concernant la Marine. Pour ma part je viens de revoir à la baisse mes demandes. Il semblerait que DEUX transports au lieu des QUATRE initialement demandé puissent être suffisant pour lancer des opérations de diversion dans le cadre de Condor.
Cela ralentira, certes, le rythme de mes opérations mais cela permettra néanmoins de fixer sur les côtes des unités bien plus utiles ailleurs.
Je prendrais le plus grand soin possible d'éviter les monitors ennemis croisant au large de Norfolk. Je n'ai pas la moindre envie de voir ma force être perdue par une banale action en mer que l'on peut éviter.
Le premier objectif n'est pas encore fondamentalement décidé pour le moment Mr le Président. Il serait peut etre utile de détacher une corvette en reconnaissance devant les forts suivant pour connaitre le type d'opposition qui m'attend.
Sont pour le moment des cibles potentielles:
-Fort Clark
-Fort Morgan (NC)
-Fort Macon
-Fort Fischer
-Fort Caswell
-Fort Clinch (FL)
-Fort Marion
-Fort Gadsen
-Fort Gaines
-Fort StPhillip
-Galveston (TX) sous réserve d'une reconnaissance préalable.

Comme vous le voyez, Mr le Président, les cibles ne manquent pas. Mon Etat Major me suggère de plutot attaquer les Forts Clark ou Fisher dans un premier temps. Fort Clark nous ouvrirait ainsi la Baie de Palmico et nous permettrait de contourner Fort Macon pour des opérations sur le réseau férré de Caroline du Nord à partir de New Bern. Fort Fischer serait plutot une opération de diversion pour obliger l'ennemi à renforcer inutilement Wilmington. Je vous rappelle, Mr le Président, que Condor vise avant tout à la mise hors service des dépots de Raleigh et de Goldboro et du réseau ferroviaire de la Caroline du Nord.
Je vous laisse néanmoins le privilège de corriger ces objectifs si vous les trouvez trop risqués ou trop peu interessants. Je ne perds pas de vue que le volet politique de cette guerre m'échappe un peu. Si vous souhaitez voir Condor prendre une autre direction veuillez me le faire savoir. Je mettrais alors tout en oeuvre pour rendre cette opération plus dans l'axe de votre politique et moins dans un axe militaire comme c'est le cas.

Dieu vous aide dans la difficile tache de restaurer l'Union qui s'annonce devant vous.

Lieutenant-Général Lewis Mc Tyrex commandant le Front Est

User avatar
CristoFire-Ice
Brigadier General
Posts: 448
Joined: Sat Apr 08, 2006 10:21 pm

Sat May 03, 2008 4:01 pm

[CENTER]Image[/CENTER]
[color="DarkOrange"]"- Il est à vous ce boulet?" [/color]:grr:

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Sat May 03, 2008 4:51 pm

Alexandria, Bureau du Lieutenant Général McTyrex

A l'attention de Mr le Président,

Sir,

je m'etonne que des informations qui vous sont adressés en seul destinataire se retrouve en possession du Général Cristofire. Je trouve celà assez alarmant sur la sécurité de votre EM Sir.
Certes il n'est pas génant que le general Cristofire en ait connaissance. Mais si lui peut y avoir accés il est probable que l'ennemi en fasse de même. Je vous conseillerais donc, Mr le Président, de faire procéder à une réévaluation de votre service de sécurité. Des failles semblent s'y être faites jours et pourraient compromettre le bon déroulement d'opérations futures. Je vous joint en copie ma réponse au télégramme du général CristoFire.

A l'attention du Lieutenant-Général Cristofire:

Général,
Mon Etat Major a bien pris en compte votre requete. Mais, apres plus amples évaluations, les cibles que vous nous désignez n'entre absolument pas dans le cadre de l'opération Condor. Ses objectifs sont bien trop éloignés vu la faiblesse des moyens navals mis à notre disposition.
Le peu de navires que nous cède la Marine nous oblige à nous focaliser UNIQUEMENT sur la facade Atlantique pour le moment.
De plus vous devez bien voir qu'aucune force substantielle ne restera sur place après la prise des forts. L'ennemi ne sera pas fixé fort longtemps par la garnison des forts. Je vous rappelle que Condor a pour but de détruire les communications entre la Virgine et la Caroline du Nord...pas de prendre une capitale d'Etat comme Mobile ou la Nouvelle Orleans. Je ne puis disperser les forces du Corps Amphibie de cette façon. Les deux divisions le composant doivent pouvoir se rejoindre en 15 jours maximum. Ce qui sera impossible avec le peu de moyens navals actuels.
De plus ces opérations à mener contre ces grands ports sont jugées à trop grands risques par mon Etat Major. Nous préférons attendre l'année prochaine et le résultat de nos deux operations Bouclier et Condor pour évoquer un assaut sur une des ses villes certainement déjà defendues par l'ennemi.

Je regrette donc de ne pouvoir acceder à votre requete...pour le moment.

Vive l'Union!
Lieutenant-Général Lewis McTyrex commandant le Front de l'Est

User avatar
CristoFire-Ice
Brigadier General
Posts: 448
Joined: Sat Apr 08, 2006 10:21 pm

Sat May 03, 2008 9:50 pm

Cincinnatti, bureau du Lieutenant-Général Cristofire

Lieutenant-Général McTyrex,

je suis flatté de constater votre surprise devant la qualité de mes services de renseignement. Sachez, cher collègue, que vous avez vous-mêmes mentionné les forts dont je parlais dans un courrier précédent; aussi, il ne m'a point paru malvenu d'en faire mention à mon tour!

Jusqu'à preuve du contraire, nous travaillons main dans la main, et nos hommes se battent épaules contre épaules. Il est donc tout à fait évident que je dispose également de ces informations. Vous n'avez point été nommé chef suprême des armées de l'Union, ce poste étant l'exclusive de notre bien-aimé Président. Ainsi, lire que vous ne pouvez, je cite, "accéder à ma requête" m'a fait bondir de mon fauteuil. Un peu d'humilité, cher Lieutenant-Général McTyrex. Seul Monsieur le Président décidera s'il est judicieux ou non d'accéder à ma "requête". Votre propension à donner des leçons pourrait bien compromettre votre évaluation de la situation sur votre front.

Par conséquent, ne vous inquiétez pas de la sécurité de nos missives. J'ai toute confiance en Davey Lincoln.

Recevez, cher Lieutenant-Général McTyrex, toute ma sollicitude et toute mon amitié.

Lieutenant-Général Cristofire
[color="DarkOrange"]"- Il est à vous ce boulet?" [/color]:grr:

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Sun May 04, 2008 11:10 am

Alexandria, bureau du Lieutenant-Général McTyrex

A l'attention du general Christofire
Copie à l'attention de Mr le Président

Sir,

En effet j'ai fait mention de ma liste potentiel d'objectifs. Mais vous n'étiez à aucun moment destinataire de cette derniere. J'en déduis que vous n'avez pu y avoir accés que depuis le bureau du Président. Ce qui constitue, vous en conviendrez, une breche dans la sécurité présidentielle. Il me paraissait fort logique d'en faire part au Président. Vous etes d'ailleurs à nouveau au courant de mes soupcons de fuites alors que ce message ne vous était pas adressé. Cela fait beaucoup de choses qui concordent avec ma vision du manque de serieux de la securité de la Maison Blanche.

Je ne m'instaure pas en tant que chef des armées, Sir. Ce n'est pas mon rôle. Je vous expose juste des faits qui me conduisent à penser que l'opération que vous souhaitiez me semble trop risqué. Vous avez émis ce que je considére comme une requete en voulant que je débarque sur certains points. Que le mot ne vous plaise pas j'en suis fort marri. Vous avez juste mal compris le ton de ce mot. Je ne le prenais pas comme un ordre ou comme quoi que ce soit d'autres qu'une demande d'assistance de votre part. Je vous ai juste répondu qu'il n'etait pas possible pour le moment d'acceder à votre requete sans mettre en danger le bon deroulement de Condor. Neanmoins, une fois Condor terminé et la Marine plus à meme de nous soutenir, je me ferais un plaisir de lancer une opération d'envergure sur ces dits forts.

Lieutenant-Général Lewis McTyrex commandant le front est

User avatar
CristoFire-Ice
Brigadier General
Posts: 448
Joined: Sat Apr 08, 2006 10:21 pm

Sun May 04, 2008 10:03 pm

Cincinnatti, bureau du Lieutenant-Général Cristofire

Lieutenant-Général McTyrex,

j'ai bien conscience que vous ètes un homme soucieux des affaires de notre pays que vous aimez plus que vous-même. Si vos soupçons vous paraissent fondés, je propose la création d' un "Bureau Federal d'Investigation" à Washington qui saura certainement faire toute la lumière sur cette affaire.

Dans l'attente de vous rencontrer autour d'un fameux Bourbon du Kentucky que j'affectionne particulièrement, mais toujours de façon raisonnable, je vous prie de croire en mon soutien inconditionnel envers vos efforts militaires et en toute ma sympathie envers votre personne et votre entourage.

Pour finir, je vous saurais gré de veiller à ne pas écorcher l'orthographe de mon nom de famille à l'avenir ainsi que l'intégrité de mon grade de l'Armée de l'Union. Ma famille, qui s'est soulevée aux côtés de George Washington, et mes ancêtres européens, dont certains ont combattu Napoléon dans les plaines du Po, s'en trouveraient forts marris à leur tour.

Lieutenant-Général Cristofire
[color="DarkOrange"]"- Il est à vous ce boulet?" [/color]:grr:

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Mon May 05, 2008 9:37 am

Washington DC, bureau du président
A l'attention des Lieutenant-Généraux Cristofire et MacTyrex

Messieurs,
mes services de renseignements viennent de me faire part des dernières missives que vous vous êtes échangées.
Je vous prie de conserver toute votre attention à la réussite de nos opérations en cours et de reléguer toute autre considération à une période ultérieure.
Après une rapide enquête, il apparaît qu'un jeune débutant du service des communications aurait transmis par erreur certains courriers en copie au Lieutenant-Général Cristofire. Cette faute a été dument corrigée mais n'a pas eu une portée considérable.
Je vous rappelle que beaucoup de services en sont encore à trouver leurs marques et que le personnel n'est pas encore complètement opérationnel dans de nombreux départements.
En revanche, je m'étonne de la virulence de vos derniers échanges et vous invite à garder votre sang-froid. Je comprends que nos récents succès vous aient particulièrement inspirés mais la prudence reste de mise, de même qu'une parfaite coopération entre vous.

Je compte sur vous pour vous reprendre et mobiliser toute votre énergie au service de la victoire.

Respectueusement.

Président Davey Lincoln.
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

User avatar
CristoFire-Ice
Brigadier General
Posts: 448
Joined: Sat Apr 08, 2006 10:21 pm

Mon May 05, 2008 9:53 am

Cincinnatti, bureau du Lieutenant-Général Cristofire

Monsieur le Président,
Lieutenant-Général McTyrex,

je tiens à vous faire part, à nouveau, du soutien sans failles de mon état-major et de mes hommes. Je souhaite de plus assurer à Monsieur le Président que outre le caractère certes quelque peu incisif de nos récents échanges, je n'ai eu de cesse d'affirmer toute mon amitié au Lieutenant-Général McTyrex avec lequel je continuerai, malgré certains désaccords tout à fait naturel en ce début de campagne, de coopérer "contre vents et marées".

Comme vous l'avez souligné, Monsieur le Président, nous ne devons pas nous laisser griser par nos récents succès. Ils sont bien sûr importants mais la grande confontation reste à venir. Dans ce but, et afin d'y être le mieux préparés possible, il nous faut poursuivre nos efforts et jouer de prudence.

Recevez, Monsieur le Président, Lieutenant-Général McTyrex, l'assurance de mon plus profond respect.

Lieutenant-Général Cristofire
[color="DarkOrange"]"- Il est à vous ce boulet?" [/color]:grr:

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Mon May 05, 2008 2:50 pm

Alexandria, bureau du Lieutenant-Général McTyrex

A l'attention du Président
Copie au lieutenant-général Cristofire

Sir,

le ton de nos dernières depeches ne doit pas vous alarmer Mr le Président. Certes le débat fut vif mais le fut sur des points de détails. Rien ne viendra entamer notre coopération. J'ai bien précisé au lieutenant general Cristofire que mon aide lui serait acquise sur les rives du Golfe du Mexique courant 1862 quand la Marine sera operationnelle.
C'est uniquement un manque de moyens qui me forcent à retirer de ma liste d'objectifs les forts garnissant Mobile et New-Orleans. Il est évident que ces deux villes vont devenir des objectifs majeurs pour la suite de la guerre. Mais je ne veux pas risquer de bonnes troupes non aggueries sur des objectifs trop évidents. La mission du Corps Amphibie est une mission à haut risque. Ne la rendons pas plus dangereuse qu'elle ne l'ait déjà.
Notre coopération restera totale car j'ai déjà donné des ordres pour que deux hopitaux en construction à Washington prenne la direction de Lexington et de Cairo dès leurs mises sur pied achevés. Suivront par la suite deux ingénieurs et une unité de Marine. Comme vous le constatez nos petits désaccords ne sont que broutilles qui passent bien après le salut de l'Union.

Longue vie à notre glorieuse Union!
Longue vie à notre Président!

Lieutenant-Général Lewis McTyrex commandant le front est


A l'attention du Lieutenant-Général Cristofire commandant le front ouest

Dear sir,

vous m'avez appris que vos ancetres se battirent contre Napoleon dans les plaines du Po. J'en déduis que vous avez donc des ancetres autrichiens. Interesant.
Pour ma part la famille de ma mère qui vit encore en Grande Bretagne et sert depuis des generations sa Glorieuse Majesté a elle aussi combattu l'Ogre. Plusieurs membres se battirent ainsi dans les Scot's Grey, les Scot's Guards et dans la Royal Horse Artillery tant en Espagne que dans les plaines belges. Un de mes ancetres servit même aux cotés du général Wilson aupres du Tsar de toutes les Russies. Ravi donc que votre famille est aussi participé à la remise en ordre du Vieux Continent. Cela nous donnera donc sujet de conversations apres la guerre.

A ce propos, je retiens votre idée pour le Bourbon du Kentucky. J'en profiterais pour vous ramener un Whisky d'Ecosse venant de la noble famille Walker auquel je suis apparenté (bien que de facon fort eloigné). Il doit aussi me rester une fort bonne bouteille ramenée par mes ancetres du Portugal. Il parait que le petit vin cuit de la bonne ville de Porto est à tomber.

Bien à vous

Lieutenant Lewis McTyrex commandant du front Est

User avatar
CristoFire-Ice
Brigadier General
Posts: 448
Joined: Sat Apr 08, 2006 10:21 pm

Tue May 06, 2008 9:10 am

Cincinnatti, bureau du Lieutenant-Général Cristofire

A : Monsieur le Président Davey Lincoln
Copie au Lieutenant-Général McTyrex,

Monsieur le Président,

je vous apporte à nouveau des nouvelles encourageantes pour la suite de mes opérations sur le théâtre ouest.

Pour commencer, le Général N. Lyon a réussi son débarquement à Paducah et a pu repousser le Général Polk qui venait de prendre la ville et d'être renforcé par quelques régiments. Les pertes ennemies ne sont malheureusement pas significatives (environ 2,5 rebelles pour 1 unioniste) et j'espérais infliger une défaite plus importante à l'ennemi. Cependant, étant donné le caractère incertain à l'origine de cette opération et surtout son objectif, qui était de reprendre pied en force à Paducah, je suis satisfait du résultat. J'envisageais d'ordonner au Général Lyon de poursuivre l'ennemi affaibli à Colombus mais il semble que nos forces sont épuisées par la longue marche depuis Chicago et qu'elles manquent surtout de ravitaillement. Par conséquent, je vais ordonner un repos de quinze jours avant de poursuivre mes efforts dans cette zone. La présence de nos hommes a le mérite d'immobiliser une partie des forces confédérées destinées à la défense de Nashville.

Nashville, justement. Les forces des généraux Wallace et Griffin sont désormais fortement implantées dans le Kentucky. D'ici quelques semaines, et avec votre autorisation, Monsieur le Président, je serai en mesure de menacer Nashville. Je m'emploie dès à présent à reconnaitre la zone mais la cavalerie ennemie est fortement présente et ralentit mes observations.

Le général McClellan, qui a facilement pris Lexington, comme prévu, se joindra bientôt à nos opérations dans le Kentucky-Tennessee.

Une grande satisfaction que celle d'avoir pu sauver tous les dépôts, sans exception! Voilà qui va nous faire gagner beaucoup de temps.

Le général Sumner prendra bientôt la route de Fayetteville.

Je tiens à vous remercier à nouveau, Monsieur le Président, pour l'efficacité de vos levées de troupes dans la région. Toutes les milices demandées ont pris leurs quartiers et je n'ai plus besoin pour l'instant de levées de milices supplémentaires car j'aurai bientôt sécurisé l'essentiel des zones cruciales. Je vais néanmoins avoir besoin de régiments de cavalerie supplémentaires et j'attends avec impatience l'arrivée des hopitaux.

Monsieur le Président, Lieutenant-Général McTyrex, je vous joindrai dans la soirée normalement un compte-rendu détaillé de mes ordres ainsi qu'une évaluation de mes besoins pour la prochaine quinzaine.

Dans l'attente, je vous salue respectueusement.

Longue vie à l'Union,

Lieutenant-Général Cristofire.
[color="DarkOrange"]"- Il est à vous ce boulet?" [/color]:grr:

User avatar
CristoFire-Ice
Brigadier General
Posts: 448
Joined: Sat Apr 08, 2006 10:21 pm

Tue May 06, 2008 9:37 pm

Cincinnatti, bureau du Lieutenant-Général Cristofire

A : Monsieur le Président Davey Lincoln
Copie au Lieutenant-Général McTyrex,

Monsieur le Président,

comme convenu, je vous fais parvenir un aperçu des ordres donnés aux troupes sous mon commandement afin que vous ayez une idée plus concrète de la situation.

Voici de plus, mes demandes:

- la mise en chantier d'ironclads devient essentielle dans le Missouri ou le Kentucky. En effet, il est probable que l'ennemi va tenter de m'empêcher de traverser la Cumberland vers Nashville ou les forts Henry & Donelson et la flotte de l'amiral Foote ne fait pas le poids actuellement.

- merci de lever au moins deux, trois au mieux, unités de cavalerie supplémentaires dans l'Illinois ou l'Indiana afin d'envisager des raids dans le Tennessee

- j'attends avec impatience les hopitaux ainsi que les ingénieurs mais également les marines dans mon secteur! Merci de redéployer si possible un hopital à Paducah ou Louisville.

- j'ai besoin d'une unité de sharpshooter supplémentaire dans le missouri par exemple.

- vous pouvez cesser la levée de milices.


Monsieur le Président, Lieutenant-Général McTyrex, j'attends vos réactions avec impatience.

Respectueusement,

Lieutenant-Général Cristofire
[color="DarkOrange"]"- Il est à vous ce boulet?" [/color]:grr:

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Wed May 07, 2008 8:14 am

Alexandria, bureau du Lieutenant-General McTyrex

A l'attention de Mr Le Président
Copie au Lieutenant-Général Cristofire

Sir,

Je tiens personnellement à vous annoncer la reprise de Harper's Ferry. L'arsenal lachement enlevé par les rebelles en début de guerre est de retour dans notre giron. De plus cette reprise fut l'occasion de la première grande victoire de la guerre. En effet nos 3rd et 13th divisions ont, au prix de pertes fort légères, détruits toute une division rebelle aux ordres de Bushrod Johnston. 900 prisonniers furent fait et toute une batterie de 20.lbs fut capturée (elle a été réassigné à la 3rd Division du général Hooker). Ce gros coup porté à la rebellion nous ouvre les portes de Winchester. J'attire votre attention, Mr le Président, sur le role central joué dans cette affaire par le general Hooker. La presse titrera surement sur l'action personnel du general Patterson dans cette victoire mais ce dernier ne fut vu nul part sur l'action. C'est bel et bien le commandement eminent du général Hooker qui impulsa un remarquable allant à nos troupes et rendit cette très grande victoire.

Comme moi meme et mon EM le pensions l'armée de Beauregard n'a pas tenté de reprendre Manassas. Cette position peut donc être comme définitivement reconquise par nos armes.

J'ai fait mettre en route pour Cincinatti deux hopitaux de campagne, un régiment du génie et deux régiments de Marines. J'espère que le lieutenant-général Cristofire saura les utiliser à bon escient. Je peux lui ceder aussi d'ici un mois un ou deux régiments de Sharpshooter dont il semble faire grand cas.

Je contaste, par contre, avec regrets que les navires demandés pour Condor ne sont toujours pas arrivés à Annapolis. Ceci est regrettable Mr le Président. Condor était un pivot essentiel de ma marche en Virginie. Je dois, à grand regret, annuler cette opération vu le peu de soutien que je recois de la Marine. Le Corps Amphibie est donc dissous et les troupes prévues pour cette opération seront donc réaffectées à la phase finale de Bouclier.
Ceci est hautement dommageable Sir à la bonne marche de mon Etat Major. Les deux responsables de cette opération ont demandés ainsi l'un son transfert pour le front Ouest, l'autre a révoqué sa commission et décidé de retourner en Europe. Au delà de la perte de compétences que cela occasione, le moral de mon Etat Major s'en ressent Mr le Président. Il semble à la majorité de ces membres que nous sommes un peu les oubliés de cette guerre. La seule vaste opération offensive que nous avions prévus, que nous avions méticuleusement et patiemment mis en place doit être abandonné par le manque de 4 malheureux batiments de transports
Et cette facheuse impression de ne pas être écoutés et soutenus en haut lieu ressort encore plus en voyant l'etat des renforts qui nous sont promis. 5 régiments de Sharpshooter!!. Mr le Président, depuis ma prise de fonction, je ne cesse de bombarder votre bureau de demandes concernant des transports, des troupes d'assaut et de la cavalerie. Au lieu de celà votre bureau chargé du recrutement m'assigne des troupes qui ne me seront que de peu d'utilité. Mr le Président, mon Etat Major m'affirme que ces 5 régiments auraient pu (certains evoquent meme le fait qu'ils auraient du) être remplacés par 2 monitors ou encore 4 transports ou une redoutable brigade du Massachussets ou bien encore 5 régiments de cavalerie. Je vous supplie, Mr le Président, de ne plus faire lever un seul de ces régiments à l'est. Ces troupes ne sont d'aucune utilité dans mes plans. Des transports!! de la cavalerie!! Mr le Président, voilà ce dont a besoin mon front. Sans celà je ne puis vous assurer, Mr le Président, que nous puissions conserver une attitude offensive sur le front.

Neanmoins la phase finale de Bouclier va être mise en oeuvre. Nous allons en terminer avec la sécurisation de la rive du Rappahanock. La région de Stafford, VA va étre occupée par les forces du Général Milroy. Cela nous permettra de mettre de la pression sur le dépot de Fredericksburg et d'entamer des reconnaissances dans cette zone.
Par ailleurs le général Hooker a recu l'ordre de faire une reconnaissance en force vers Winchester. Ses ordres sont de prendre contact mais de ne pas s'engager à fond. Le général Keyes suivra et devra, quand à lui, tenter une percée du dispositif qu'aura entamé le Général Hooker. Normalement ces deux attaques consécutives devraient faire sauter le corps du Général Jackson qui ne semble pas au mieux.
Le general Schurtz et la cavalerie vont, quand à eux, s'intercaler entre le general Hooker et l'Armée de Virginie pour forcer le général Jackson a une retraite qui l'éloignera de ses sources d'approvisionnement. La cavalerie a recut l'ordre de ne pas chercher le combat et de se replier en cas d'accrochage un tant soit peu sérieux. Elle est encore trop faible numériquement pour que l'on la risque dans des actions offensives.

Avec l'annulation de Condor, mon Etat Major va se pencher maintenant sur la suite à donner à nos opérations. Il m'est impossible de vous dire, Mr le Président, ce que nos troupes vont pouvoir faire dans le courant des mois d'aout et de septembre. Je me trouve donc dans l'incapacité totale de vous fournir un etat de mes besoins. Une chose est certaine: plus de sharpshooter

Je me tiens à votre disposition pour tout complement d'information Mr le Président.

Vive l'Union!

Lieutenant-Général Lewis McTyrex commandant le Front Est

User avatar
CristoFire-Ice
Brigadier General
Posts: 448
Joined: Sat Apr 08, 2006 10:21 pm

Télégramme urgent

Wed May 07, 2008 12:10 pm

[CENTER]Image[/CENTER]
[color="DarkOrange"]"- Il est à vous ce boulet?" [/color]:grr:

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Wed May 07, 2008 3:04 pm

Washington DC, bureau du Président
A l'attention du Lieutenant-Général MacTyrex

Monsieur,

tout d'abord je tiens à vous exprimer toutes mes félicitations pour votre brillante reconquêtre de Harper's Ferry, qui sera un jalon essentiel dans notre progression en Virginie. Transmettez mes plus vives salutations au général Hooker et assurez le que sa deuxième étoile lui sera officiellement décernée dans le cas d'un résultat positif à Winchester.

Recevez également mes félicitations pour vos opérations autour de Manassas, la force de votre dispositif a semble t'il découragé l'ennemi de reprendre cette position clé, ce qui met la capitale à l'abri. Ceci met donc un terme à l'opération Bouclier et je vous invite à me faire parvenir un plan d'opération pour les prochains mois.

En revanche, j'ai été surpris de votre souhait d'annulee l'opération Condor. Les transports n'arriveront effectivement que d'ici un mois mais il a fallu les détourner alors qu'ils étaient en plein océan et vous savez que les communications y sont difficiles et les vents parfois contraires. Cette opération peut, me semble t'il, être maintenue afin de réduire la pression pesant sur votre front. Dans l'hypothèse où vous maintiendriez votre décision, l'opération Condor pourra être relancé à la fin de l'hiver ou au début du printemps avec des effectifs nettement renforcés, de l'ordre de trois ou quatre divisions.

Concernant votre critique de notre service de recrutement, je serais en partie d'accord avec vous si les rapports ne mentionnaient pas l'absence totale de bataillon de Sharpshooter au sein de nos divisions de première ligne. En effet, aucune des cinq divisions actuellement en position à Manassas ne bénéficie du précieux renfort de ces troupes d'élite. Vous n'êtes pas sans savoir l'importance tactique de ces magnifiques tireurs, dont le premier travail est de supprimer le commandement ennemi et vous permettre de profiter ainsi de la désorganisation de ses troupes. Pour aller dans votre sens, sachez que plusieurs régiments supplémentaires de cavalerie sont en cours de formation ainsi que trois Monitors en Pennsylvannie. Nous attendons des rentrées budgétaires substantielles dans les prochains mois, ce qui permettra d'étoffer largement la flotte dont vous avez besoin.

Vous souhaitant bonne chance pour les opérations en cours, je vous prie d'agréer mes respectueuses salutations.

Président Davy Lincoln.
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Wed May 07, 2008 5:50 pm

Alexandria, bureau du Lieutenant-Général McTyrex

A l'attention de Mr le Président et du Lieutenant-Général Cristofire

Sir,

Je comprends vos regrets face à l'annulation de Condor. Mais il faut bien voir, Mr le Président, que cette opération devait commencer dans la seconde quinzaine de juillet au plus tard pour avoir une chance de reussite. N'oubliez pas que la Virginie, si elle dispose d'un climat relativement doux, n'offre cependant pas de sécurité climatique dans les mois de septembre et d'octobre. Or il ne saurait être question de mener des opérations en profondeur de territoire sous la pluie. Nos troupes ne resisteraient pas à l'effort nécessaire et se retrouveraient trop en etat de faiblesse face à un ennemi pouvant utiliser le rail.
Vous me promettez certes une flotte...mais pour le mois de septembre. Soit deux mois trop tard pour permettre à Condor d'atteindre ses objectifs (qui sont les dépots de Raleigh et Goldsboro en Caroline du Nord). Dès lors je ne pouvais prendre que la décision d'annuler cette opération purement et simplement car il n'y avait plus aucun moyen d'atteindre les objectifs définis.

Neanmoins mon Etat Major a mis en catastrophe sur pied une opération nommée Petit Condor. Elle reprendrait l'idée d'un corps amphibie mais revu à la baisse (deux divisions maximum). Cette opération pourrait etre mise en oeuvre assez vite car la 2.Fleet située à Whasington serait suffisante pour mettre en oeuvre sa première phase. Elle pourrait commencer fin aout.
Son objectif serait de prendre pied en Floride et de faire cesser la secession dans cet Etat. Dans un premier temps une division debarquerait à St Marks et s'emparerait de Talahassee la capitale. Cet objectif est stratégique à double titre. Elle consistue un dépot mais aussi un centre de recrutement pour la Confédération. Sa capture est donc de premiere importance Sir.
L'autre division prendrait d'assaut Fort Marion, St Augustine et Jacksonville. Une alternative à la prise de Jacksonville serait de débarquer cette division à Fort Pickens et de capturer le port de Pensacola. Je tiens à faire remarquer qu'une telle attaque provoquerait surement une très forte réaction confédéré du à la proximité de l'importante ville de Mobile. Nous aurions alors à livrer une guerre d'attrition énorme dans une zone qui nous serait peu favorable car dépourvu de dépots
Jacksonville a pour elle d'etre un depot mais se trouve eloigné de tout autre objectif majeur par terre. La proximité de Savanah peut neanmoins amener les rebelles à dégarnir la Virginie pour conserver ce port.
Pensacola a pour elle d'etre un port assez important mais elle ne dispose pas de dépot et ne permet donc pas d'avance dans les terres. Ceci dit, Mr le President il est tout à fait envisageable de construire un depot voire meme un fort dans la zone pour continuer des opérations terrestres dans la zone et de menacer ainsi activement Mobile.
Je vous laisse le choix, Mr le President, sur l'objectif de la seconde division affectée à cette opération. Militairement les deux objectifs se valent. A vous de faire le choix qui vous semble le plus politiquement profitable à l'Union. Pour lancer Petit Condor je vais avoir aussi besoin de trois à quatres unités de milice du Maryland pour garnir nos prises.
Il faut noter, Mr le Président, que cette opération peut n'etre lancer que mi aout voire debut septembre. Cela nous permettrait de lancer simultanément les deux assauts avec la 2.fleet et la flotte détaché par la Marine pour l'opération Condor.

Je transmets de suite vos félicitations au général Hooker ainsi qu'à ses vaillantes troupes. Cela ne pourra que les rendre encore plus ardentes à défendre notre Union mise à mal et à capturer Winchester dans les plus brefs délais.

Pour la suite des opérations en Virgine mon Etat Major privilégie deux pistes. La premiere serait une opération visant la ville de Charlottesville, VA soit à partir de la vallée de la Shenandoah soit depuis la Virgine Occidentale (que je commence à pacifier depuis la ville de Grafton à cet effet).
La seconde serait une opération de contournement de la ligne du Rappahanock. Une division issu du XXVth Corps se détacherait et ferait route vers l'est direction le port de Warsaw,VA. De là elle franchirait le Rappahanock pour s'établir dans la petite ville de Tappahanock où la Marine pourrait la ravitailler. Elle menacerait alors directement Richmond et forcerait le général Beauregard à abandonner (ou du moins grandement affaiblir) ses défenses face à Manassas. Le général Mc Dowell franchirait alors à son tour le Rappahanock et suivra la voie ferré direction Charlottesville ou le comté d'Albermale.
Ceci dit, Mr le Président, nous n'en sommes encore qu'à l'etat de reflexions sur le sujet. Je dois d'abord attendre la prise de Winchester et la main mise sur le comté de Stafford,VA avant de plus approffondir ces mouvements. Une chose est certaine cependant. Je vais avoir besoin de l'appui d'un nouveau corps d'armée pour mener à bien ces opérations. Il vous faudra donc prévoir la levée de deux nouvelles divisions d'infanterie au minimum Monsieur le Président.

Comme d'habitude je me tiens à votre disposition Mr le Président pour tout complément d'informations.

Vive l'Union!

Lieutenant-Général Lewis Mc Tyrex

User avatar
CristoFire-Ice
Brigadier General
Posts: 448
Joined: Sat Apr 08, 2006 10:21 pm

Tue May 13, 2008 2:05 pm

Cincinatti, bureau du Lieutenant-Général Cristofire

A : Monsieur le Président Davey Lincoln
Copie au Lieutenant-Général McTyrex,

Monsieur le Président,

j'espère que l'été n'est pas trop étouffant à Washington et que vous trouvez tout de même un peu de temps dans vos journées fort remplies pour vous relaxer quelques instants dans les jardins de la Maison Blanche. Alors que je suis désormais fort bien installé dans mes quartiers de Cincinatti, j'envisage de les déplacer rapidement vers Louisville, à quelques miles d'ici voire à Bowling Greene, si l'avance de nos armées se concrétise davantage.

En effet, je suis en mesure de vous annoncer que je serai très bientôt à même de lancer une attaque sur le Tennessee, à Nashville et ses alentours plus exactement. Les généraux Wallace, Griffin et bientôt McClellan seront prêts à franchir la Cumberland dès que vous me l'autoriserez. J'envisage cependant de laisser le général McClellan aux commandes d'une division de conscrits à Bowling Greene afin de parfaire leur entrainement, le général ne m'ayant pas donné toute satisfaction quant à ses capacités réelles sur le terrain. J'ai demandé en attendant au général Wallace de se positionner de telle sorte à pouvoir menacer à la fois les forts Henry et Donelson et Nashville. Merci de me communiquer les priorités que vous souhaitez donner à ces forces.

J'ai le plaisir de vous affirmer que le général Lyon remplit parfaitement son rôle à Paducah en fixant de nombreuses troupes ennemies. Il fait même mieux puisqu'il a pu ces jours-ci repousser une nouvelle attaque rebelle avec grand succès. Je déplore cependant de ne pas pouvoir le renforcer comme je le souhaiterais car la petite flotte de l'Amiral Foote a du se replier sur Cairo après une attaque de la flotte confédérée. Nous ne déplorons aucune perte, malgré la propagande acerbe et mensongère sudiste dont j'ai eu vent mais cette situation m'inquiète au plus haut point à plusieurs raisons: d'abord parce que , comme je vous le disais plus haut, le général restera relativement isolé si je ne peux le renforcer rapidement, ensuite parce que la flotte rebelle est susceptible de m'empêcher de traverser la Cumberland en plusieurs endroits et de mener à bien mes opérations aux alentours de Nashville. C'est pourquoi, j'insiste à nouveau sur le besoin impérieux de créer une sérieuse flotte d'ironclads pour repousser cette menace. Je crois comprendre que nos finances se portent plutôt bien ces derniers temps et je vous conjure, Monsieur le Président, de lancer la construction d'au moins 4-5 ironclads au minimum dans le Missouri et l'Indiana. N'hésitez pas, de plus, à poursuivre vos investissements dans les navires fluviaux.

Le général Sumner a enfin réglé les lourdeurs administratives qui l'empêchaient de se concentrer à fond sur son objectif. Il a créé une division qui, sauf grosse surprise, s'emparera certainement de Fayetteville dans les prochains jours. Nous en sommes fortement en avance sur le calendrier mais je vais être ralenti par le manque de dépôt et de ravitaillement. Aussi serait-il avisé de me fournir une unité de ravitaillement supplémentaire dans le Missouri.

J'ai à faire face à une quantité très importante de cavalerie ennemie dans mon secteur. Les nombreuses milices positionnées par mes soins ne suffiront peut-être pas à toutes les arrêter mais je crois avoir effectué un travail efficace grâce à vos levées rapides de miliciens.

Pour terminer, je résume mes demandes:

- il nous faut absolument mettre en chantier plusieurs ironclads,
- j'ai besoin d'un ravitaillement dans le Missouri
- merci de me transférer dès que possible un ou deux généraux dont le Lieutenant-Général McTyrex n'aurait que faire; je le remercie au passage pour les hopitaux, ingénieurs et marines demandés.
- merci de lever quelques brigades supplémentaires dans l'Indiana ou le Kentucky dans la mesure de vos possibilités
- merci de lancer la production d'un QG afin de de coordonner au mieux nos forces dans mon secteur d'opération

Pour finir, je vous demande l'autorisation de procéder à un redépoiement stratégique d'une unité d'hopital ou d'ingénieur. Ah, si je pouvais disposer d'un général talentueux dans les semaines qui viennent, voilà qui nous aiderait grandement!

Comme d'habitude, je vous communique rapidement un aperçu de mes ordres.

Je suis à votre dispostion, Monsieur le Président, Lieutenant-Général McTyrex pour tout renseignement complémentaire.

Lieutenant-Général Cristofire
[color="DarkOrange"]"- Il est à vous ce boulet?" [/color]:grr:

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Wed May 14, 2008 9:05 am

Alexandria, bureau du Lieutenant-Général McTyrex

A l'attention de Mr le Président
Copie au Lieutenant-Général Cristofire


Sir,

Mon Etat Major et moi-même avons craint un certain enlisement de notre front dans une guerre de positions. Néanmoins la réussite au delà de nos espérances de Bouclier nous a donné l'initiative stratégique. Nous ne devons pas la gaspiller et en tirer le plus possible avantage.
A cet usage j'ai donc ordonné aux généraux McDowell et Milroy de conduire des reconnaissances en force sur les dispositifs des généraux Beauregard et Johnston par delà le Rappahannock. Je sais que ces mouvements comporte des risques. Aussi ais je déliberement ordonné à ces généraux ne pas pousser leurs attaques. Le but est avant tout d'user et de fixer les troupes sudistes dans le secteur. Je pense que nous possédons plus de réserves que les rebelles et il me faut exploiter cet avantage.
Certes ces attaques vont nous causer des pertes sans doute sensibles. Mais nous possédons 7 brigades de reserve que je fais monter par train sur Alexandria. Ces unités remplaceront les unités étrillées durant les combats. Ces dernières prendront alors du repos à Manassas et les blessés y seront soignés. L'hopital sis à Harper's Ferry s'y deplacera pour venir s'occuper des pertes qui ne manqueront pas de se produire lors de ces attaques.

Celles ci ont pour but de faciliter des mouvements de contournements de la ligne adverse. A cet usage le général Mansfield a recu l'ordre de s'avancer dans la vallée de la Shenandoah pour venir occuper Strasburg. De là il pourra contourner la position du général Beauregard et s'avancer vers Charlottesville. Sur ma gauche le général Milroy detache la 11eme Division du général Ashbot pour venir prendre le port de Warsaw et ainsi contourner la position du général Jonhston. Mon Etat Major pense que ces mouvements conjugées avec des attaques ponctuelles et frontales des troupes rebelles forcera, à court terme, l'ennemi à abandonner cette position et à se replier sur la Pamunkey, derniere barriere de défense de Richmond.
Pour hater ce mouvement nos unités de cavalerie vont mener une série d'actions pour désorganiser les voies de ravitaillements adverses. Le 7eme de Cavalerie a recu l'ordre de lancer un raid depuis la Virgine Occidentale. Son objectif est de prendre la ville de Lovingston dans le comté de Roanoke et d'y detruire la gare. Dès lors le ravitaillement sudiste ne pourra plus passer que par une seule ligne de chemin de fer fort vulnérable.
De meme le general Schurtz et toute sa cavalerie vont avancer au delà du Rappahannock sur les flancs du général Beauregard dans le but de mettre à mal la ligne de communication de ce dernier.
Certes ces divisions isolées seront vulnérables en cas d'attaques massives. Mais je doute que l'ennemi tente quoi que ce soit durant la premiere quinzaine. La masse de nos troupes vont certainement l'immobiliser durant ce laps de temps. Nous pourrons toujours ajuster notre stratégie de franchissement de la ligne du Rappahannock (qui est l'objectif de ce mois d'aout) en fonction des évenements à venir dans les 15 prochains jours. Je reste neanmoins fort confiants sur la reussite de ces maneuvres (pour peu que mes généraux veuillent bien les executer correctement).

J'ai donné aussi l'ordre au général Hooker de pas prolonger le siege de Winchester. Il donnera donc l'assaut à la maigre garnison d'ici deux jours maximum. Il m'a assuré que la ville serait emporté au premier assaut.
Le général Keyes, quand à lui, prend la direction de Washington pour s'y cantonner en prévision de Petit Condor.
A ce sujet, Mr le Président, nous attendons toujours votre approbation pour le lancement de cette opération. Il nous faut aussi 2 autres vaisseaux de transports pour déplacer la division du Général Hooker. Veuillez me préciser le plus tôt possible dans quel port se trouveront les transports que vous m'avez promis le mois dernier.

J'ai donné l'ordre à une unité de Sharpshooters et une unité du Génie de rallier Cincinnati pour se mettre à la disposition du Lieutenant Général Cristofire. Je vous demande, Mr le Président, de ne surtout pas tranferer l'unique hopital qu'il reste sur mon Front. Il m'est indispensable pour franchir le Rappahannock et ne pas laisser trop d'hommes dans l'affaire.

Concernant des demandes de renforts je vous dresse une liste exhaustive de ce dont j'aurais besoin. Je tiens à vous préciser, Mr le Président, que ces demandes ne sont prioritaires que pour les unités soulignés. Les autres sont un plus appréciables sur le long terme mais ne sont pas prioritaires à mes yeux:
-2 transports . S'il est une demande ultra prioritaire c'est bien celle ci. J'ai un besoin urgent de ces unités pour me permettre d'attaquer les cotes secessionistes durant l'automne et l'hiver.
-au minimum 3 et de préference 5 unités de transmissions. Mon Etat Major se rend compte qu'il a les plus grandes difficultés à faire parvenir en temps raisonnables nos ordres. De plus nos géneraux sur le terrain se plaignent de difficultés à joindre leurs unités en temps utile.
-2 ballons pour les memes raisons
-2 brigades du Maryland et 2 du New Jersey. Ces unites des etats limitrophes du front me permettront de disposer rapidement de reserves proches des zones de combats.
-1 milice du New Jersey et 2 du Maryland. Ces unités seront des unités de garnison pour Petit Condor
-2 unités de Marines. Nous ne pensions pas que Bouclier aurait un succés si foudroyant. Mes divisions manquent dès lors de pontonniers pour bien maneuvrer.
-2 batteries d'artillerie à cheval. Il s'agit là de donner un peu de punch à mes unités de cavalerie
-2 unités de ravitaillements pour mettre en place des depots dans le cadre de Petit Condor
J'insiste bien, Mr le Président, sur le fait que seules les unités soulignées présentent un caractère d'urgence pour la continuation de mes opérations.

Comme de coutume je me tiens à votre disposition Mr le Président pour de plus amples informations.

Vive l'Union

Lieutenant-Général Lewis McTyrex commandant le Front Est

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Wed May 14, 2008 3:54 pm

Washington DC, bureau du Président
A l'attention du Lieutenant-Général Cristofire
Copie au Lieutenant-Général MacTyrex


Monsieur,

je vous remercie de votre intêrét concernant ma santé. Je n'ai hélas pas l'occasion de prendre tout le repos nécessaire mais les conditions exceptionnelles que nous vivons nous obligent tous à des sacrifices.

Concernant les opérations en cours dans votre secteur, je suis très agréablement surpris de l'ampleur de votre avance et vous adresse mes plus chaleureuses félicitations. J'avoue que j'attendais une résistance plus opinîatre des rebelles, la prise sans coup férir de plusieurs dépôts importants nous fayant fait gagner un temps considérable dans la reconquête du Missouri et de l'Arkansas.
Vous pouvez également transmettre aux généraux Sumner et Lyon que leurs deuxièmes étoiles sont en cours d'attribution, juste récompense de leurs magnifiques exploits.

J'autorise le général Wallace à franchir la Cumberland et de supprimer en priorité la menace des Forts Henry et Donelson. Nashville sera très certainement défendue avec acharnement et nos forces actuelles n'y suffiront probablement pas. En revanche, la prise des forts permettra d'établir un front continu avec les troupes sous le commandement du général Lyon et de sécuriser les déplacements fluviaux. En outre, je vous autorise à déployer à votre guise un hôpital ou un bataillon du génie afin de renforcer vos positions.

Concernant les renforts que vous demandez, toutes les énergies sont mobilisées afin de gonfler les effectifs de votre flotte de 5 Ironclads fluviaux, de manière à renvoyer la flotte rebelle se terrer au fond d'un de ses ports et d'y rouiller.
De la même manière, je compte lever plusieurs brigades supplémentaires rapidement en Illinois, en Indiana et au Kentucky, ainsi que plusieurs transports fluviaux dans le but de contourner le dispositif rebelle et d'attaquer directement Memphis par la descente du Mississipi.

Dans l'attente du détail de vos opérations, je demande immédiatement au Lieutenant-Général MacTyrex de vous dépêcher rapidement deux officiers afin de renforcer votre état-major.

Respecteusement.

Président Davy Lincoln.
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

User avatar
CristoFire-Ice
Brigadier General
Posts: 448
Joined: Sat Apr 08, 2006 10:21 pm

Wed May 14, 2008 9:38 pm

Cincinatti, bureau du Lieutenant-Général Cristofire

A : Monsieur le Président Davey Lincoln
Copie au Lieutenant-Général McTyrex,

Monsieur le Président,

je vous remercie chaleureusement pour votre aimable courrier. Je prends acte de vos ordres de viser comme objectif prioritaire les forts Henry & Donelson; je me permets néanmoins de vous faire les remarques suivantes:

Je pense sincèrement qu'étant donné la situation actuelle, l'envoi de deux divisions complètes pour prendre les forts HD serait du gâchis, sauf votre respect, Monsieur le Président. Par conséquent, si je constate que la défense de Nashville est limitée, je vous demande l'autorisation de tenter une attaque sur la ville afin de tester le potentiel ennemi.

Je m'inquiète en effet, comme vous apparemment, de la faiblesse du dispositif rebelle dans cette zone et je demeure persuadé que nous devons nous attendre à un effort rebelle dans les mois qui viennent. J'ai donc tendance à être très prudent. Cependant, étant donné la belle avancée du Lieutenant-Général McTyrex dans l'est, il est possible que les Confédérés aient choisi de porter toute leur attention sur le front oriental. Par conséquent, il serait dommage de rater l'opportunité de prendre Nashville dès à présent avant que la garnison ne se renforce.

Après avoir reçu par câble un compte-rendu succint des ordres prévus par mon collègue, je m'étonne qu'il n'envisage pas d'attaque plus poussée dans les zones qu'il a choisies. Loin de moi l'idée de critiquer les intentions de mon homologue! Comme vous le savez, le sort du Lieutenant-Général McTyrex est intimement lié au mien et je suis admiratif des succès obtenus jusqu'à présent par ses hommes alors que le terrain du front est est par nature peu manoeuvrable. J'ai en effet dans mon secteur la chance de bénéficier de grands espaces et encore une fois, rien ne m'autorise à discuter les décisions de mon cher confrère. J'espérais simplement que nous pourrions en débattre et peut-être en dégager de nouvelles perspectives pour la suite de nos opérations.

Pour finir, Monsieur le Président, j'aimerais savoir si vous avez accepté ma demande de création d'un QG d'armée pour mes forces à l'ouest.

Dans l'attente de vous lire, toujours agréablement, recevez Monsieur le Président, Lieutenant-Général McTyrex toute mon amitié.

Longue vie à l'Union!

Lieutenant-Général Cristofire
[color="DarkOrange"]"- Il est à vous ce boulet?" [/color]:grr:

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Thu May 15, 2008 7:40 am

Alexandria, bureau du Lieutenant-General McTyrex

A l'attention du Lieutenant-Général Cristofire,

Sir,

Je comprends votre interrogation sur le manque de mordant de mes futures opérations. Neanmoins je n'ai pas beaucoup d'autres choix. Mes reconnaissances préliminaires m'indiquent que je fais face à des forces équivalentes aux miennes sous le commandement de ce que la rebellion fait de mieux. Vous n'ètes pas sans savoir qu'une attaque de front, qui plus est en franchissant une riviere, à 1 contre 1 n'a aucune chance d'aboutir.
Je ne puis me résoudre à faire massacrer inutilement mes hommes dans de sanglants assauts voués à l'échec.

Si j'ai bien appréhendé la stratégie du Président, je suis tenu de fixer le maximum de forces possibles pour faciliter votre avance le long du Mississipi. C'est ce à quoi je m'applique le plus possible. En mettant une pression mesurée mais continue sur les armées de mon secteur j'immobilise une masse de maneuvre importante et des ressources que vous ne retrouvez pas devant vous. Tel est mon rôle. Je dois menacer le plus possible Richmond pour contraindre l'ennemi à mobiliser ses faibles ressources à la défense de sa capitale ou à l'évacuer (avec les effets négatifs que celà pourrait avoir auprès des puissances étrangères et de sa propre population).
Je privilégie pour celà l'effet de masse. Je fixe et je contourne. C'est ce que font actuellement les forces de l'Armée de Virginie. Le gros de mes forces fixe l'Armée du général Beauregard tandis que, sur ma droite par la vallée de la Shenandoah, comme sur ma gauche en suivant le Rappahannock, des divisions s'infiltrent et cherchent la faille du dispositif. Ces dispositions peuvent vous paraitre timorées. Mais je vous le rappelle Sir nous luttons là à un contre un contre la créme des rebelles. Meme en tenant compte de mes reserves je suis loin d'arriver au trois contre un recquis pour un succés d'un assaut frontal. Je vais donc me contenter d'user mon adversaire et de ne pas lancer d'offensives majeures pour plusieurs raisons:
-il est, pour le moment, loin des ses bases. Son dépot le plus proche est à Richmond. Donc ces troupes ne peuvent recevoir de remplacement que fort hypothetiquement. Chaque perte que je lui infligerais sera dès lors difficile à remplacer sans retirer des brigades du front. S'il le fait il s'affaiblira et deviendra vulnérable à un assaut en force.
-Il dépend beaucoup d'une seule voie ferré pour son ravitaillement. Il ne peut donc pas s'en éloigner facilement. Si je fixe son armée principal sur cet axe, des forces plus légéres pourront maneuvrer sur ses arriéres. Mais si je lance ma masse principale dans des assauts aussi futiles que sanglants je vais l'user beaucoup trop vite et rendre à l'ennemi une mobilité que je lui conteste.
-J'attends toujours l'approbation et le soutien du Cabinet de la Guerre concernant mes opérations proprement offensives. Depuis le mois de juin je réclame la mise à disposition de quatre à six transports et de deux navires de guerre hauturiers. Je n'ai, à l'heure actuelle, recu aucune assurance (ce qui a conduit à l'annulation de Condor) ni meme de reponse à mes projets (Petit Condor) de la part du Président. Il semblerait que ce dernier ne soit pas tenu informé de facon objective par son Cabinet.
Autant de raisons qui me force à ne surtout pas m'engager à la recherche d'une bataille massive. Je souscrit pleinement à la volonté du Chef d'Etat Major W. Scott dans sa volonté d'asphyxier la rebellion. Mais cela prend du temps et de la patience. Je m'efforce de suivre cette ligne. Certes ma ligne de conduite n'est en rien spectaculaire ni à meme de faire vibrer les foules. Mais je me dois de proteger Washington et de fixer le plus possible notre ennemi pour vous permettre de le frapper avec force.

Je me permets de vous demander d'intervenir aupres du Cabinet de la Guerre où vous semblez plus en faveur que moi pour que l'on me donne des consignes sur Petit Condor. Mes troupes sont pretes à lancer cette attaque de diversion sur la Floride (ou sur tout autre objectif). Mais j'ai besoin de directives qui ne ne parviennent plus depuis un mois.
Je viens aussi d'apprendre (trop tard hélas pour obeir avant la semaine prochaine) que je dois vous détacher deux generaux et un hopital. Je suis d'accord pour vous detacher les generaux Shields et Hulburt (qu'accompagnera une caisse de whisky ecossais..vous m'en direz des nouvelles). Par contre je vous demande de bien vouloir sursoir à l'expedetion de mon seul hopital volant. Certes je dispose des facilités de Washington mais, dans le cadre de mes operations visant à franchir le Rappahannock, il me faut un hopital en premiere ligne à Manassas.

Vive l'Union et bonne chance dans votre tentative de prise de Nashville.

Lieutenant Général Lewis McTyrex commandant le Front Est

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Thu May 15, 2008 8:04 am

Washington DC, bureau du Président
A l'attention du Lieutenant-Général MacTyrex
Copie au Lieutenant-Général Crostofire

Monsieur,

Suite à vos demandes, j'ai le plaisir de vous annoncer l'arrivée à Washington sous 10 jours d'une flotte commandée par le nouvellement promu Grand Amiral Farragut, composée d'une quinzaine de bâtiments de guerre et de quatre transport. Cette flotte sera renforcée de la flottille actuellement positionnée dans la capitale ainsi que de notre premier Ironclad commandé par l'amiral Dahlgren.

Ces forces navales devraient vous permettre d'entreprendre sans difficultés vos opérations amphibies, d'autant que j'ai ordonné la mise en chantier de trois Monitors supplémentaires qui viendront s'ajouter aux trois déjà en construction. Notre supériorité sur mer ne fait aucun doute.

Concernant vos opérations, j'approuve vos ordres de mouvements et notamment l'assaut sur Winchester et le contournement du Corps d'armée de Johnston à Fredericksburg.
Je pense comme vous que des raids de reconnaissance de cavalerie dans toute la partie nord de la Virginie sont indispensables avant d'engager nos troupes plus avant, étant personnellement très surpris de la mollesse de la résistance rebelle, que ce soit face à vous ou face au Lieutenant-Général Cristofire. Où est l'armée Confédérée ? Nous avons jusqu'à présent réalisé nos objectifs bien au delà de nos espérances et une contre-attaque massive semble plus que probable à court terme.

Après consultation de mes aides de camp, je vous demande de mettre sur pied rapidement l'opération Petit Condor avec les objectifs suivants :
1° Prise de Tallahassee et de son dépôt, ceci permettant un ravitaillement aisé de nos troupes et une présence pérenne dans la région.
2° Prise de la ville de Milton et du port de Pensacola avec construction d'un dépôt.
Ces deux opérations simultanées auront le mérite de créer un front presque continu au sud des positions Confédérées et de menacer à la fois Mobile et la Nouvelle-Orléans et constitueront des bases avancées appréciables pour la suite de nos opérations en Floride et en Louisiane.

Afin d'augmenter vos chances de succès pour ces débarquements, j'ai demandé la formation de deux régiments de Marines et de trois pièces de gros calibre en Pensylvannie, ainsi que d'un Etat-Major que vous voudrez bien transférer à votre confrère de l'Ouest accompagné de deux officiers généraux.

Ayant pleinement confiance dans vos capacités, je vous salue bien respectueusement et reste à votre disposition pour toute demande complémentaire.

Président Davy Lincoln.
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

User avatar
CristoFire-Ice
Brigadier General
Posts: 448
Joined: Sat Apr 08, 2006 10:21 pm

Thu May 15, 2008 8:44 am

Cincinatti, bureau du Lieutenant-Général Cristofire

Monsieur le Président, Lieutenant-Général McTyrex,

les éclaircissements de mon confrère sur sa stratégie sont tout à fait pertinents et je le remercie d'avoir apporté ces précisions. Je suis parfaitement serein quant à la réussite de ses opérations et je constate avec grand plaisir que les compétences de mon homologue tant d'un point de vue tactique, que logistique et stratégique sont admirables.

Je n'avais pas l'intention de réclamer le redéploiement de l'unique hôpital situé dans l'est. En effet, les unités de médecins et d'ingénieurs que j'ai déjà reçus me suffisent pour l'instant. Quant aux généraux demandés, si vous ne pensez pas pouvoir vous passer aisément de deux généraux, un seul devrait suffire dans l'immédiat.

Je remercie Monsieur le Président d'avoir accepté la création d'un nouveau QG d'armée. Les deux seuls généraux aptes à commander la future armée dans mon secteur n'étant pas les meilleurs éléments disponibles, à mon avis, je m'interroge sur l'homme réellement capable de mener à bien mes opérations.

Longue vie à l'Union.

Lieutenant-Général Cristofire
[color="DarkOrange"]"- Il est à vous ce boulet?" [/color]:grr:

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Thu May 15, 2008 9:31 am

Washington DC, bureau du Président
A l'attention du Lieutenant-Général Cristofire
Copie au Lieutenant-Général MacTyrex


Monsieur,

Je partage effectivement vos inquiètudes sur la faible résistance de l'armée Confédérée sur nos différents théâtres d'opération. Au vu de l'effort considérable de mobilisation réalisé ces derniers mois par les rebelles en dépit de leur maigre tissu industriel, je reste persuadé qu'une contre-attaque de grande envergure se prépare au Tennessee et en Virginie. Il serait étonnant que des généraux de la trempe de Beauregard ou Johnston se contentent de perdre du terrain sans réagir. Je m'inquiète notamment de la capacité des rebelles à déplacer des forces de leur front Occidental sur le front Oriental afin de profiter d'un rapport de force temporairement supérieur et de menacer la capitale. Dans cette optique, je vous demande de détacher quelques unités de cavalerie chargées de couper la voie ferrée entre Johnson City et Christianburg afin de couper court à cette éventualité.

Les brillantes victoires obtenues par nos armes ont grandement tempéré les vélleités de reconnaissance de la Confédération par les puissances européennes mais n'ont malheureusement pas été suffisantes pour rassurer pleinement notre population qui s'attendait à une fin de conflit imminente. Le moral de nos concitoyens est bas et cela influe négativement sur la productivité.

En conséquence, je vous autorise à tenter une reconnaissance en force sur Nashville pour éprouver le potentiel défensif ennemi, la prise de cette ville importante serait un grand motif de satisfaction. Il serait également souhaitable de sécuriser toute la rive Nord de la Cumberland en investissant rapidement les villes de Clarcksville et Gallatin afin de disposer d'une base de repli solide.

En ce qui concerne vos demande de renforts, j'ai le grand plaisir de vous annoncer la création d'un Etat-Major complet qui vous sera envoyé dès recrutement des officiers compétents, ainsi que la mise en chantier de quatre Ironclads au Missouri et deux supplémentaires en Illinois dans le but de rosser copieusement la pitoyable flotte rebelle lors de votre prochaine rencontre.
Pour faire bonne mesure, j'ai également demandé l'instruction de quatre régiments d'infanterie et trois batteries de gros calibres en Illinois et d'un train de ravitaillement au Missouri.

Vos opérations devraient être facilitées dans le mois à venir par la mise en application du plan Petit Condor dont les moyens logistiques sont enfin disponibles.

N'hésitez pas à me contacter pour tout avis complémentaire.

Respectueusement.

Président Davy Lincoln.
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

Return to “La Grande Campagne en français”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest