User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Mon Sep 29, 2008 10:55 am

Washington DC, bureau du Président
A l'attention des Lieutenants-Généraux MacTyrex et Cristofire


Messieurs,

je vous prie d'excuser mon retard dans le traitement de vos demandes et remarques, du à un événement bien indépendant de ma volonté.

J'ai pris note d'un synthèse établie par mon cabinet concernant votre correspondance des dernières semaines.
La situation est effectivement sérieuse mais non désespérée, il semble que les rebelles se soient enfin rendu compte que leur sécession n'avait pas les capacités de résister très longtemps à la mobilisation de nos compatriotes.
Le transfert massif opéré de l'Ouest vers le front de Virginie s'assimile à un coup de poker, extrémement risqué pour les Confédérés qui n'auront pas les moyens de se remettre d'une défaite. En conséquence, il est vital de fortifier notre front de Virginie mais également de profiter de l'occasion pour porter des coups décisifs sur les régions laissées sans défense en Alabama, Louisiane et Mississipi.

Mes instructions sont les suivantes :
1) Rapatrier les troupes de Sumner sur Alexandria après la prise de Fort Monroe. Son Corps d'armée s'y maintiendra embarqué dans des trains, prêt à foncer au secours des Corps adjacent et notamment des troupes retranchées à Manassas.
2) Concentrer au maximum nos forces sur le secteur de Manassas et les deux régions adjacentes afin de bénéficier de l'entraide inter-Corps. 4 Divisions par Corps me semble souhaitable.
3) Déployer rapidement par transport naval le Corps Amphibie de Hooker afin d'exploiter dès que possible la possibilité d'une attaque de Richmond en remontant la James. Il est primordial d'opérer dans l'intervalle une reconnaissance de cette zone ainsi qu'un blocage du passage par une flottille d'au moins 4 vaisseaux en posture offensive, ceci obligeant les forces rebelles à un long détour pour arriver à la capitale ennemie.
Ces mesures devraient être suffisantes pour contrer une attaque ennemie sur nos positions fortifiées de l'Est.

4) Reconnaissance aussi loin que possible sur les zones de Chattanooga, Atlanta, Vicksburg, Nouvelle-Orléans. Si l'ennemi a dégarni son front sur ces zones, il faut que nos forces occupent dès que possible ces centres importants pour l'effort de guerre Confédéré.
Si l'hypothèse d'un transfert de troupes s'avère exacte, nous ne devrions trouver qu'une résistance symbolique et marquer de précieux points politiques.
5) En fonction du niveau de résistance sur les zones précitées, plusieurs Divisions pourront être utilement redéployées sur Washington soit pour en garantir la défense soit pour contre-attaquer avec des troupes fraîches les effectifs ennemis probablement mal en point suite à leur attaque de nos forces en Virginie.

Nous arrivons à un point de rupture messieurs, et il semble bien que notre adversaire ait commis une lourde erreur en pensant qu'un transfert de ses meilleures troupes dans le cadre d'une attaque surprise de notre capitale passerait totalement inaperçu. J'estime que nous disposons d'au moins 15 jours pour nous préparer et concentrer notre défense.
Il faut nous attendre à encaisser beaucoup de pertes dans cet assaut mais nos capacités de remplacement sont sans commune mesure avec celles des rebelles, d'autant que la puissance de nos retranchements devraient couter très cher aux sudistes. Laissons les se briser sur nos défenses et une contre-attaque bien menée peut nous permettre de détruire un grand nombre de régiments adverses et d'entrevoir le début de la fin de ce conflit.

Respectueusement.

Président Davy Lincoln.
Si Vis Pacem, Para Bellum.
[SIGPIC][/SIGPIC]

User avatar
CristoFire-Ice
Brigadier General
Posts: 445
Joined: Sat Apr 08, 2006 10:21 pm

Mon Sep 29, 2008 12:12 pm

Bowling Green, bureau du Lieutenant-Général Cristofire

Monsieur le Président,
Lieutenant-Général McTyrex,

heureux de vous retrouver Monsieur le Président. J'espère que vous et votre famille vous portez au mieux. Comme vous le constatez, il s'est passé de nombreuses choses pendant votre absence et il aura fallu la vigilance d'un petit groupe de miliciens pour nous alerter.

Je vous rejoins sur l'essentiel de vos points. Cependant, je ne suis pas aussi optimiste que vous quant aux remplacements dont nous disposons. Si nous venons à subir de lourdes pertes, nous pourrons certes renforcer nos brigades mais notre capacité de remplacement est pour l'instant limitée à à peine une dizaine d'éléments. Cela risque simplement de ralentir une éventuelle contre-attaque.

Quant à la reconnaissance que vous me demandez de produire, je peux d'ores et déjà vous signaler que Chattanooga semble défendue par 2 divisions au plus et que Vicksburg désormais tombée, je vais m'employer rapidement à poursuivre ma descente vers le sud afin de couper la Confédération en deux. Je suppose que l'Armée, diminuée certainement, de Johnston se trouve non loin des corps de Lyon et de Grant. Aussi, j'espère avoir plus d'informations à vous communiquer prochainement.

Longue vie à l'Union!

Lieutenant-Général Cristofire
[color="DarkOrange"]"- Il est à vous ce boulet?" [/color]:grr:

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Mon Sep 29, 2008 2:03 pm

Washington DC, bureau du Président
A l'attention du Lieutenant-Général Cristofire


Monsieur,

j'ai effectivement pris du retard dans la lecture de vos rapports et n'avait pas noté, à ma grande honte, la chute de Vicksburg ! Mes félicitations en retard pour cette performance notable.

Notre potentiel de remplacement est effectivement assez faible dans l'immédiat mais je me proposais de stopper la création de nouvelles unités pour le mois à venir afin de diriger nos nouvelles recrues vers les régiments à recompléter. Nous devrions ainsi rapidement atteindre un potentiel de 20 compagnies de remplacement pour les régiments de lignes, ce qui devrait être suffisant pour compenser une grande partie des pertes prévisibles à venir.

Je pense que Chattanooga est le dernier verrou sudiste dans votre secteur et a probablement servi de point de concentration aux forces rebelles en route vers le front de l'Est. A mon avis, la stratégie de Johnston est de résister le plus longtemps possible à Chattanooga puis de se battre pied à pied en redescendant vers Atlanta avant d'aller renforcer le front de Virginie, un abandon trop rapide de ces villes ayant un impact désastreux sur le moral sudiste.
Nous avons donc la possibilité de prendre son armée au piège en envoyant des unités de cavalerie couper les voies en Géorgie, particulièrement à Union Point et Macon. Je compte sur vous pour ne pas laisser Johnston nous fausser compagne Général !

Respectueusement.

Président Davy Lincoln.
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Mon Sep 29, 2008 5:28 pm

Manassas, Bureau du Lieutenant Général McTyrex

Heureux de votre retour Mr le Président,

Je vais mettre autant que faire ce peut vos directives. Néanmoins il ne me parait pas judicieux de mettre quatre divisions par corps. Les problèmes de commandement deviendraient alors trop pesants pour être réglés par mes généraux. Trois divisions me semblent plus judicieux. Cela signifera, hélas, la dissolution d'un corps.
Je suis aussi contre le fait de concentrer toutes nos forces dans un si petit espace. Il faut que nous laissions au moins une division dans la vallée de la Shenandoah pour éclairer cette voie d'invasion et retarder une avance ennemie dans le secteur.
De plus il nous faut conserver au moins un (deux serait l'idéal) corps en ultime réserve sur Washington. Nous devons à tout pris étager notre défense Mr le Président pour ralentir l'attaque ennemi et l'user fortement. Dans cette optique mon EM et moi meme pensons que le corps de Sumner ne doit pas etre replié sur Alexandria mais directement sur Washington.

Par ailleurs Mr le Président, toute attaque du général Hooker sur Richmond n'a aucune chance de reussite. Si l'ennemi constate que ses trois divisions sont arrivées sur zone il deploiera certainement par rail des troupes en nombre suffisante pour rendre toute attaque vouée à l'échec sanglant. L'option Hooker est avant tout une diversion pour attirer loin de la zone des combats des troupes qui manqueront alors à l'ennemi en cas d'offensive sur Washington.

Mon EM reflechit toujours au déploiement de nos deux divisions de cavalerie en Virginie. Ces dernieres peuvent venir semer le trouble dans les arrières ennemi. Elles ont la capacité de prendre les dépots gardés par un seul régiment. Elles pourront alors détruire la logistique du Sud en direction de Virginie. Nous disposons de cet atout là où l'ennemi n'utilise ses regiments de cavalerie que de facon fractionné.

Vive l'Union

Lieutenant Général Lewis McTyrex commandant le front Est

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Tue Sep 30, 2008 10:01 am

Washington DC, bureau du Président
A l'attention du Lieutenant-Général MacTyrex


Monsieur,

Les directives que je vous ait indiqué font suite aux mouvements de troupes ennemies à destination de votre front et à l'éventualité plus que sérieuse d'un assaut sur vos positions avancées à brève échéance par l'essentiel (pour ne pas dire la quasi-totalité) des forces confédérées.
Dans cette optique, le seul espoir de succès des rebelles est une attaque concentrée avec des forces temporairement supérieures en nombre afin de faire céder une position charnière de notre dispositif et foncer sans s'arrêter sur Washington.
Le lieu idéal pour conserver l'effet de surprise et bénéficier d'un transport facile des troupes par voie ferroviaire me semble Manassas malgrè l'inconvénient du passage d'un bras du Rappahannok. Nos positions sur place sont bien fortifiées mais une succession de vagues d'assaut menés par des troupes motivées pourrait faire céder notre ligne si nos effectifs sont trop peu nombreux à faire face, d'où ma demande de porter les effectifs des Corps sur place à 4 Divisions par Corps, cet effectif me semblant suffisant pour tenir le choc avant que les renforts arrivent.
Dans le même ordre d'esprit, le déploiement du Corps de Sumner à Alexandria et son stationnement dans des trains me semble plus judicieux qu'un transfert à Washington où ces troupes ne seraient pas en mesure de porter main forte à leurs camarades en cas d'attaque sudiste.

En ce qui concerne l'attaque de Richmond par le Corps Amphibie, je n'envisage un débarquement sur la capitale sudiste qu'en cas de grave défaite des forces confédérées devant nos positions de Manassas, afin de parachever notre victoire et mettre un terme au conflit. Si l'attaque prévue sur nos lignes s'avère plus efficace que ce que j'anticipe, le Corps de Hooker pourra rapidement renforcer notre propre capitale avec des troupes aguerries et fraîches.
Mon impression est que nos adversaires ont compris ne pas pouvoir résister très longtemps à nos forces compte tenu de nos récents succès et qu'ils tentent un énorme coup de poker en espérant nous prendre au dépourvu. L'opération en cours est probablement leur unique chance de succès et je doute qu'une attaque de diversion de notre part remettrait en jeu leur détermination à aller au bout de leur démarche.

Je vous demande donc de concentrer vos forces dans le secteur indiqué dans mon précédent courrier, à savoir un triangle autour de Manassas et dont Alexandria est la pointe.

Respectueusement.

Président Davy Lincoln.
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Wed Oct 01, 2008 6:21 pm

Manassas, Bureau du Lieutenant Général McTyrex

Mr le Président,

Je pense qu'il ne faut pas mettre autant de troupes en seconde ligne. Le XIXth corps à trois divisions et le XXVth Corps à deux divisions sont amplement suffisant pour venir en aide aux 4 divisions des XXIst et XXIInd Corps.
Certes l'ennemi pourrait les repousser et prendre Manassas. Mais le combat usera aussi certainement ses forces Sir. Et s'il les lance dans la foulée sur Washington il lui faudra de nouveau livrer combat à la garnison d'Alexandrie qui l'usera à nouveau. Quand il atteindra et attaquera Washington ses troupes seront passablement usées par tant de combats. Du coup la garnison de la capitale qui s'abrite derriere de formidables défenses sera inexpugnable par les divisions diminuées de l'ennemi. Si en plus elles rencontrent alors les deux divisions fraiches de Sumner, il ne fait aucun doute que le moindre assaut tournera au massacre des ses hommes. Si nous leur ajoutons lde plus es deux divisions du XXIVth corps et les trois divisions de Hooker nous obtenons pour le coup une force de contre offensive suffisante pour écraser les troupes sudistes qui auraient eu l'audace d'avancer aussi loin.

Nous pensons que l'ennemi devra lancer surement TOUTES ses divisions dans un premier assaut pour avoir une chance significative de percer nos défenses de première ligne. Il ne lui restera alors sans doute plus une seule division de réserve operationnelle le laissant très vulnérable à une contre offensive immédiate.
C'est dans cette optique que la constitution d'une telle réserve à Washington est indispensable. Une division de réserve fraiche qui pourrait être lancée en contre offensive contre un ennemi affaibli par de violents combats peut faire la difference. Je vous laisse imaginer ce que pourrait faire 2 corps frais contre des troupes saignées à blanc par un assaut frontal contre des positions fortifiées.
Pendant que les ?th Corps et XXIVth lanceraient un contre, les 4 corps qui auraient pris le premier choc pourraient, quand à eux, se rétablir à l'abri des fortifications de Washington. Nous y disposons de toutes les facilités nécessaires pour remettre en condition rapidement les troupes des XIXth, XXIst, XXIInd et XXVth corps. Ce serait alors une seconde vague de troupes requinquées qui s'abatteraient à nouveau sur un ennemi n'ayant pu donner, lui, aucun répit à ses hommes.

Nous devons, durant cette campagne, mener une guerre d'usure contre l'ennemi. Les pertes seront extremement lourdes monsieur le Président. Il faut y préparer notre opinion publique.
Neanmoins nous ne gagnerons rien à vouloir stopper à tout prix son attaque dans un premier temps. Nous devons accepter de perdre des batailles et du terrain. Si cela permet d'user l'ennemi par une succession de batailles dans lesquelles nous lancerons vague aprés vague des corps entiers contre ses divisions fatiguées nous devons accepter ce combat que nous ne pouvons que gagner grâce à votre prévoyance et aux nombreuses troupes dont vous nous avez pourvu.
Mais pour cela, Sir, il nous faut des corps laissés au repos à Washington et avoir étagé notre défense non pas sur deux régions de profondeur mais sur trois.
Mon EM et moi pensons que toute autre stratégie nous permettrait certes de bloquer l'attaque de l'ennemi mais il nous serait alors impossible d'exploiter cette victoire. Or une guerre se gagne, Sir, dans l'exploitation des combats. C'est pourquoi je vous demande, Sir, de surseoir à la décision de mettre en seconde ligne le Corps de Sumner et le XXIVth Corps. Ces deux corps doivent être maintenu à Washington pour contrer les corps usées de l'ennemi.

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Fri Oct 03, 2008 1:21 pm

Washington DC, bureau du Président
A l'attention du Lieutenant-Général MacTyrex



Monsieur,

votre dernier courrier argumenté m'a conduit à reconsidérer ma vision de la conduite des opérations de Virginie.
Je souscrit à votre souhait de laisser une force fraîche et de bonne taille en attente à Washington, en conséquence je vous autorise à y laisser stationné un Corps d'au moins trois Divisions, prêt à exploiter toute faiblesse de l'ennemi suite à l'attaque massive que nous attendons.

En revanche, je m'interroge sur la faiblesse de notre première ligne au vu des effectifs ennemis que nous pouvons nous attendre à voir attaquer d'une semaine à l'autre.
J'estime qu'une quinzaine de Divisions seraient susceptibles de fondre sur nos lignes fortifiées, pensez-vous que seulement quatre Divisions seront aptes à les retenir suffisamment longtemps pour voir arriver les renforts des XIXème et XXVème Corps ? Outre le temps de déplacement, il est possible que les renseignements n'arrivent pas immédiatement aux généraux positionnés en seconde ligne et nos troupes arriveraient du coup par petits groupes contre l'ensemble des forces Confédérées.
Le risque d'annihilation de l'ensemble de nos forces serait alors grand pour un coût somme toute modique en faveur des rebelles. Il me semblerait donc souhaitable de renforcer nos premières lignes de deux ou trois Divisions supplémentaires, ceci permettant une rotation des effectifs et une moins grande usure de nos troupes.

Je vous remercie de me faire part de votre analyse à ce sujet.

Respectueusement.

Président Davy Lincoln.
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

tyrex
Colonel
Posts: 382
Joined: Wed Sep 19, 2007 5:32 am

Fri Oct 03, 2008 4:20 pm

Manassas, Bureau du Lieutenant Général McTyrex

Monsieur le Président,

Je ne peux renforcer de facon trop évidente nos premières lignes. Le faire équivaudrait à renseigner directement l'ennemi sur ce que nous savons de ces intentions. Néanmoins j'ai l'intention de dissoudre le XXVth Corps actuellement en route pour Alexandria et de répartir ses deux divisions pour monter à trois divisions nos corps de première ligne. Cela réduira cependant ma réserve de seconde ligne aux trois seules divisions du XIXth.

Je comprends vos inquiétudes concernant le choc que subira le corps qui sera frappé en premier. Mais, sans de plus amples renseignements sur l'endroit de ce choc initial, je ne peux concentrer les deux corps de premiere ligne en un seule et unique emplacement.
Toutefois je pense que vous surestimez la puissance de l'attaque initiale. Avec la diversion Hooker l'ennemi va perdre au minimum deux à trois divisions pour prevenir une chute rapide de Richmond. Dès que la flotte sera devant Richmond il lui faudra obligatoirement détourner des troupes de son attaque.

Pour notre part nous estimons que l'ennemi a rassemblé 16 divisions dans la région.
Si vous en otez deux unités mobilisées pour defendre Richmond contre Hooker, cela n'en fait plus que 14.
Ce chiffre peut être encore diminué avec l'action de nos divisions de cavalerie sur les arrières de l'ennemi. La division de Kearny partant de Grafton visera Lynchburg et Burkeville. La seconde division certes faible mais suffisante pour prendre un dépot par elle meme située à Hampton Roads avancera vers Petersburg et Garysburg. La division provenant du Corps Amphibie sera par contre utilisé en menace potentiel sur Richmond. Une autre des divisions rebelles devrait alors etre immobilisée pour sécuriser l'arriére de l'ennemi (sans doute la division Walker située à Christianburg)
La division Crittenden peut elle aussi jouer un role dans ce processus d'immobilisation des troupes. En venant menacer Charlottesville, elle obligera l'ennemi à retirer une nouvelle division du front pour proteger ses communications.

Du coup l'ennemi ne pourrait potentiellement engager que 12 ou 13 divisions contre 6 divisions retranchées derriere un fleuve (avec le soutien possible des 3 divisions du XIXth Corps situées à Alexandria). Nous sommes loin d'une supériorité écrasante.
Il est cependant évident que les XXIst et XXIInd ne tiendront pas le choc, meme avec le renfort du XIXth. Mais là n'est pas le but Mr le Président. Le but des divisions de première ligne est d'émousser le fer de lance de l'ennemi pour le rendre plus vulnérable à une contre offensive des 7 divisions fraiches du corps Sumner (2 divisions a plein potentiel), du XXIVth Corps (2 divisions à plein potentiel) et du Corps Amphibie (2 divisions à plein potentiel et 1 division à 2/3 de la norme) placées alors sous le commandement de Hooker. Pour celà ces trois corps de première ligne recevront l'ordre de ne pas résister à outrance pour éviter qu'ils ne subissent des pertes irréparables.

De plus s'il s'avere exact que l'ennemi tente un coup de force dans la région, il nous faudra gagner du temps. Temps qui nous permettra éventuellement de faire revenir du Kentucky un ou deux corps prélevés sur le front Ouest (possibilité que vous avez envisagé vous meme Monsieur mais qui me parait tout de meme difficile à mettre en oeuvre). Pour ce faire faut lui faire livrer une bataille pour Manassas, puis une autre pour Alexandria.

Vive l'Union

Lieutenant Général Lewis McTyrex commandant le front est

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Wed Jan 28, 2009 2:35 pm

Washington DC, bureau du président
A l'attention du Lieutenant-Général Cristofire


Monsieur,

après la lourde défaite enregistrée par nos troupes à Manassas et la très grave blessure reçue par le Lieutenant-Général MacTyrex, j'ai décidé de reprendre personnellement le commandement des forces sur le front Est.

Votre proposition de nommer le général Thomas au commandement de la défense de notre capitale en remplacement de MacDowell a été particulièrement inspirée.
En effet, son énergie et sa combattivité ont réussi à transformer en peu de temps un ramassis épars de combattants démotivés en une armée redoutable sur laquelle est venue s'écraser la fine fleur de l'armée confédérée.

L'assaut du général Lee et de ses sbires sur Washington a été un échec cuisant, l'ennemi perdant plus de 27.000 hommes pour moins de la moitié de notre côté.

Cette brillante victoire, couplée à la destruction du Corps de Bonham à Petersburg par l'excellent général Hooker a largement remonté le moral de nos troupes et nous a permis de redonner confiance à nos concitoyens.

Je sais que que le jeu du chat et de la souris que Polk vous force à jouer en Alabama vous exaspère mais je ne doute pas que vous finissiez par coincer rapidement ce sinistre lâche et que vous le forciez enfin au combat qu'il redoute tant, avec raison.

C'est avec soulagement que je vous verrai alors remonter nous préter main forte pour en finir une fois pour toute avec cette rebéllion, non sans avoir libérer au passage tous nos concitoyens des états du Sud entraînés malgrè eux dans ce conflit absurde.

Général, je vous avoue que c'est d'un coeur plus léger que je vous adresse mes voeux de réussite dans vos batailles à venir.

Bien respectueusement.

Président Davy Lincoln.
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Thu Jan 29, 2009 10:10 am

Washington DC, bureau du Président
A l'attention du Lieutenant-Général Cristofire



Monsieur,

le retournement de situation en notre faveur, s'il est encore fragile, m'incite à décider d'une stratégie plus offensive pour le mois à venir.

La prise de Baltimore par Johnston est ennuyeuse mais n'a aucun caractère d'importance sur le plan stratégique, hormis que cela le rapproche de Philadelphie et de sa montagne de ravitaillement. Pour éviter toute possibilité de progression de Johnston vers le nord du pays, je vais ordonner la destruction du dépôt de cette cité et la formation d'une force conséquente à New-York sous les ordres du général Milroy. Dans l'hypothèse où les forces sudistes ferait demi-tour, la force de Milroy nous permettra de renforcer Hooker dans son invasion de la Virginie, voire d'attaquer directement les côtes sur Charleston si notre flotte permet un passage en force des forts gardant le passage.

Je suis également très tenté de renforcer le Corps du général Sherman à quatre Divisions et d'utiliser ses compétences afin d'attaquer soit Johnston, soit Lee : Johnston est un gros morceau mais est isolé, sans grande possibilité de retraite et l'affaiblissement significatif de son Corps pourrait nous redonner un avantage numérique local.
Au vu des rapports transmis par nos régiments d'éclaireurs à proximité, ma préférence irait à une attaque de Lee dont la force me semble constituée de brigades disparates sans grande cohésion et dont la résistance à une attaque puissante me paraît limitée. Nous nous exposons cependant à un renfort du Corps de Jackson stationné à Harper's Ferry dont nous ne connaissons pas réellement l'état mais dont nous pouvons supposer qu'il a souffert de son assaut sur notre capitale.

Je suis persuadé que l'importance des effectifs déployés par les rebelles au Maryland s'est faite au détriment de leur capacité de remplacement des pertes, en conséquence chaque homme perdu affaiblira durablement leur potentiel offensif.

Il est temps de reprendre l'initiative, Général !

Merci de me faire parvenir un résumé de la situation sur votre front, vos besoins d'effectifs et d'infrastructures ainsi que votre plan de bataille pour le mois à venir.

Bien respectueusement.

Président Davy Lincoln.
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Fri Jan 30, 2009 3:13 pm

Washington DC, bureau du Président
A l'attention du Lieutenant-Général Cristofire.



Monsieur,

Au vu des premiers rapports qui me sont parvenus de votre Etat-Major, votre récente avancée dans le territoire rebelle a été bien plus rapide que ce que nous avions anticipé, ce dont je vous félicite chaudement.

Cette reconquête éclair s'est assez logiquement accompagné d'un allongement de vos lignes de ravitaillement et d'une dispersion de vos forces qui pourrait s'avérer dangereuse, comme la campagne malheureuse du général Hooker nous l'a déjà démontré.

Compte tenu de l'approche de la mauvaise saison, j'estime que nous n'avons plus que trois à quatre semaines disponibles pour nos mouvements de campagne avant que le temps ne vienne contrarier nos possibilités stratégiques.

En conséquence et sauf opportunité tactique majeure, je souhaiterai que vous utilisiez les quelques semaines qui viennent à la mise en place des instructions suivantes :

* assurer des lignes de ravitaillement sûres au Mississipi, en Alabama et au Tennessee, notamment par la mise en place de dépôt à intervalle régulier.
* assurer la surveillance des voies ferrées afin d'éviter leur destruction par les quelques cavaliers rebelles encore en activité.
* prendre Chattanooga, récemment abandonné par Holmes, et l'utiliser comme dépôt intermédiaire entre Nashville et Atlanta.
* occuper et fortifier une ligne Chattannoga-Atlanta-Macon-Colombus en prévision de nos offensives du printemps.
* prendre dès que possible le dépôt de Talahassee afin de finir de couper en deux la Confédération.

Je m'engage de mon côté à vous fournir assez d'hommes et de matériel pour constituer au moins trois divisions supplémentaires d'ici la fin de l'année afin de vous permettre de prendre un ascendant définitif sur votre adversaire.
De même, je vais tâcher de mettre sur pied une flotte fluviale digne de ce nom positionnée sur la Savannah afin de vous permettre d'entraver, voir de bloquer, les mouvements entre la Géorgie et la Caroline du Sud et d'y piéger l'ensemble de l'armée d'Albert Johnston.

J'attends vos remarques sur ces recommandations.

Bien respectueusement.

Président Davy Lincoln.
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

User avatar
CristoFire-Ice
Brigadier General
Posts: 445
Joined: Sat Apr 08, 2006 10:21 pm

Sat Jan 31, 2009 10:27 pm

Monsieur le Président,

nous avons pénétré si profondément en territoire rebelle que vos messages ne me parviennent pas toujours en temps et en heure. Vos recommandations sont judicieuses et je m'emploie dès à présent à les mettre en oeuvre.

Je vous informerai rapidement des derniers évènements dans mon secteur.

Vive l'Union!

Lieutenant-Général Cristofire
[color="DarkOrange"]"- Il est à vous ce boulet?" [/color]:grr:

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Wed Feb 11, 2009 11:13 am

Washington DC, bureau du Président.
A l'attention du Lieutenant-Général Cristofire.



Monsieur,

Il semble que la communication dans le sud profond soit extrémement difficile puisque je n'ai pas reçu à ce jour de nouvelles concernant votre plan de bataille.
Je souhaite qu'il ne soit pas tombé par malheur entre de mauvaises mains !

En ce qui concerne le front de Washington, l'incursion du général Hamilton à Alexandria n'a pas été un succès du fait de l'apparition du puissant Corps de Jackson et nos hommes ont préféré se replier sur la capitale dont la défense est toujours assurée par le général Thomas à la tête de quatre divisions.

Le général Sherman a partiellement réussi son opération contre Johnston puisque celui-ci a été contraint de se replier à Baltimore malgrè des pertes inférieures aux nôtres. Je pense que son niveau de ravitaillement doit commencer à devenir problématique et nous pouvons peut-être envisager de le piéger à Baltimore pour l'obliger à déposer les armes. J'envisage pour cela de scinder le Corps de Sherman en deux parties et de faire descendre le Corps du général Milroy de New-York.

Sur le front de Norfolk, le général Hooker a été promu à la tête de l'Armée de la James et dispose de quatre divisions de bonne qualité.
Le Corps du général Sumner a été envoyé en éclaireur à Suffolk afin de déterminer la position de Forney et Beauregard dont nous n'avons pas de nouvelles et dont les effectifs semblent légèrement supérieurs aux nôtres.
Les opérations vont probablement être gelées un certain temps dans cette zone faute d'effectifs suffisant.

Je vous remercie de me faire part de vos mouvements dans votre secteur.

Respectueusement.

Président Davy Lincoln.
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

User avatar
CristoFire-Ice
Brigadier General
Posts: 445
Joined: Sat Apr 08, 2006 10:21 pm

Mon Mar 02, 2009 12:15 pm

Quartiers du Lieutenant-Général CristoFire, à quelques miles d'Atlanta

Monsieur le Président,

la communication dans mon secteur est effectivement fort difficile ces dernières semaines. L'ennemi fuit toujours devant nous et nous avons du étiré nos lignes pour couvrir une zone de plus en plus vaste. Les soucis de ravitaillement que nous avons connus ces derniers temps sont enfin réglés et nous sommes désormais en mesure de vous faire part de la situation. La Confédération n'existe plus vraiment, Monsieur le Président! Comme vous le savez, nous occupons désormais la Louisiane, le Mississippi, l'Alabama, la Géorgie. Le Texas est totalement coupé de la capitale rebelle.

Après avoir fait fuir et habilement détourné les forces de Johnston, le Général Grant a reçu l'ordre d'organiser une ligne solide. Plusieurs divisions ont reçu l'ordre de se regrouper à Pensacola afin de poursuivre l'étouffement de l'armée de Johnston par des attaques ciblées sur les côtes rebelles. La diversion de Dix a semé le chaos derrière les lignes ennemies et nous nous en félicitons!...

Dans l'immédiat, j'envisage de boucler la zone, de réorganiser nos armées de la façon dont nous avons convenu secrètement et de continuer à poursuivre sans relache l'ennemi. Les armées rebelles devraient bientôt se rencontrer aux alentours de Charleston!

Je compte sur votre habileté pour mettre à mal l'ennemi sur le front est. Mes hommes ont le moral au beau fixe. Ils ne doutent pas de votre victoire.

Longue vie à l'Union,

Lieutenant-Général CristoFire
[color="DarkOrange"]"- Il est à vous ce boulet?" [/color]:grr:

User avatar
Vegetius
General
Posts: 509
Joined: Thu Jul 19, 2007 8:24 am
Location: Clermont-Ferrand France

Wed Mar 25, 2009 9:48 am

Washington DC, bureau du Président
A l'attention du Lieutenant-Général Cristofire.



Monsieur,

Je suis particulièrement satisfait de la tournure que prend la situation.
Votre dynamisme a permis de remettre sous la protection du drapeau de l'Union près de la moitié des états sécéssionistes en un temps particulièrement court et de prendre d'excellentes positions dans l'optique d'une puissante offensive au printemps.
J'espère que le temps ne vous génera pas trop dans la réduction des dernières poches de résistance constatée ça et là en Alabama et au Texas principalement.

D'après mes services de renseignement, il semble que des troupes conséquentes s'accrochent encore près de Chattanooga. Je vous prie de bien vouloir intégrer cela dans vos plans de campagne, ces unités pouvant nous nuire de deux manières :
- soit en transférant rapidement des effectifs supplémentaires vers le front de l'Est comme cela a déjà été le cas il y a quelques mois. Cette stratégie a peu de chances de réussir compte tenu de nos effectifs actuels mais pourrait prolonger le conflit pendant de nombreux mois.
- soit en menant une offensive sur vos ligne arrières, notamment Nashville et les dépôts alentour. Une telle offensive serait bien évidemment voué à l'échec à terme mais vous obligerait à envoyer des forces conséquentes reprendre les villes retombées aux mains de l'ennemi. Dans cette optique, je vous prie de bien vouloir étudier la possibilité de détruire un certain nombre de dépôts secondaires, ceci permettant de limiter fortement les capacités de nuisance des raiders confédérés.

De la même façon, il serait bon de prévoir une revue des effectifs dans tout le territoire sous votre contrôle afin de ne laisser que les garnisons strictement nécéssaires, il serait en effet dommage de se priver de vétérans stationnés loin du front.

De mon côté, les rebelles disposent encore de forces conséquentes stationnées pour la majeure partie le long du Potomac sous le commandement des généraux Jackson et Magruder mais celles-ci sont clairement sur la défensive, leur niveau de ravitaillement, notamment en munitions, semblant faible grâce à la destruction par nos régiments de raiders d'importants stocks d'approvisionnement dans les principaux dépôts de Virginie.

Cette stratégie vient de voir son point culminant avec la prise de la ville de Fredericksburg par le général Hooker au nez et à la barbe de Lee. La conquête de ce dépôt vital pour le ravitaillement des forces rebelles stationnées autour d'Alexandria devrait logiquement les obliger à reculer fortement, probablement vers Charlotteville.
Je m'attends néanmoins à une contre-attaque sérieuse pour essayer de nous chasser et attends vos remarques sur la nécéssité de tenir cette position à tout prix en attendant les renforts déjà en route ou se borner à la destruction du dépôt et à un retour sur nos positions initiales par voie fluviale.

Dans un registre plus secondaire, le général Sherman a facilement repris le dépôt de Harper's Ferry et le général Howard, récemment transféré à son quartier-général, va probablement reprendre Winchester très rapidement.
Ces deux villes nous permettront de disposer de bonnes bases pour entreprendre au printemps la traversée de la vallée de la Shenandoa en direction du coeur de la Virginie.

Général, je vous remercie de me faire parvenir vos plans de campagne détaillés afin de faire en sorte que ce conflit s'arrête l'été prochain !

Respectueusement.


Président Davy Lincoln.
Si Vis Pacem, Para Bellum.

[SIGPIC][/SIGPIC]

Return to “La Grande Campagne en français”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 3 guests